« Tu vises comme une patate » : Microsoft donne des exemples d’insultes acceptables en ligne

Jeux-Video

Par Henri le

Jouer en ligne à des titres compétitifs vous expose forcément à des quolibets si ce n’est pire. Microsoft en est conscient et aimerait que sa communauté surveille son langage.

Qu’on le veuille ou non, les insultes font partie intégrante du jeu en ligne, notamment sur les titres les plus populaires. Microsoft en sait quelques chose puisque son Xbox Live est utilisé par des millions de joueurs depuis des années. La firme de Redmond a décidé de rappeler aux gamers américains que des règles existent et qu’elles doivent être respectées. En effet, le harcèlement est désormais pris très au sérieux depuis quelques temps et la communauté des joueurs est loin d’être exempte de reproches.

Mardi dernier, la page concernant les « standards de la communauté » a été mise à jour. Elle donne désormais des astuces pour éviter de voir son compte banni et cite des exemples spécifiques. Elle rappelle que le spamming de messages, la triche ou les « comportements trollesques » seront punis.

On y trouve également des restrictions sur les insultes utilisées. « Le chambrage a toujours fait partie du jeu en ligne compétitif » précise le communiqué, qui invite à « connaitre la différence entre provocations et harcèlement » . Il donne des informations plus claires sur le genre d’identifiants, de noms de groupe, de phrases ou de figures historiques qu’il est possible d’évoquer publiquement.

Il est ainsi autorisé d’annoncer à ses adversaires des tirades de ce type :

– « C’était nul. Deviens meilleur et reviens quand ton ratio kill/death dépasse 1. »

–  » Tu vises sérieusement comme une patate (en référence au mème « Potato aim ») »

–  » Victoire facile. Reviens me défier quand tu sauras conduire sans sortir de la route. »

Microsoft donne également des exemples de déclarations inacceptables, qui déclencheront une intervention (si elles sont reportées). On y retrouve des attaques sur le physique, la couleur de peau, les origines ou encore l’orientation sexuelle.

– « Victoire volée, c’était attendu de la part d’un(e) – (Insulte raciale ou homophobe) »

–   » Va te faire (insulte à caractère sexuel). Tu croyais que tu étais à mon niveau ? « 

Punir chaque contenu offensant risque d’être particulièrement difficile. Microsoft essaye donc d’éduquer sa communauté avec un peu plus de diplomatie.