[MAJ] Surprise ! Des employés de Snapchat ont utilisé certains outils internes pour espionner les utilisateurs

apps

Par Amandine Jonniaux le

Après Amazon et Facebook, c’est au tour de Snapchat de faire parler de lui pour une sombre histoire d’espionnage et de données personnelles.

Crédits Tero Vesalainen via Pixabay CC

Article mis à jour pour intégrer le droit de réponse de Snapchat ainsi que deux précisions sur l’affaire : Le fait qu’il s’agirait d’anciens salariés de l’entreprise, et que Motherboard n’ait pas clairement identifié la source de cette fuite de données comme étant liée à la fonctionnalité SnapLion. 

La révélation pourrait être surprenante si elle n’était pas aussi commune. Une enquête du site américain Motherboard vient en effet de révéler que plusieurs salariés de Snapchat auraient utilisé des outils internes à l’entreprise pour collecter et utiliser des données privées liées à certains utilisateurs. Une initiative privée, qui concernerait plusieurs anciens employés de la firme. 

“Protéger la vie privée est primordial chez Snapchat. Nous gardons peu de données et nous avons des règles et des contrôles solides pour limiter l’accès interne à ces données. Un accès non autorisé constitue une violation claire des standards de l’entreprise” – Snapchat à Motherboard

Pour espionner les internautes, d’anciens employés auraient ainsi utilisé SnapLion, une fonctionnalité interne du réseau social, destinée à identifier un utilisateur en cas de comportement illicite, d’enquête judiciaire ou de cyberharcèlement. Plusieurs types de données personnelles ont ainsi pu être récoltées sans aucune justification. Données de localisation, numéros de téléphone, adresse mail, mais aussi photos et vidéos ayant transité par l’application… Si de tels outils destinés à identifier des utilisateurs en cas d’infractions pénales ne sont pas nouveaux, rappelle Motherboard, leur utilisation à des fins personnelles pose en revanche question. Un porte-parole de Snapchat a d’ailleurs rappelé qu’un accès illégitime ou non autorisé aux outils internes de l’entreprise constituait “une violation claire des standards” de cette dernière. De son côté, Motherboard n’a pas clairement réussi à identifier SnapLion comme étant la source de cette fuite illégitime de données. 

Même si Snapchat assure ne pas espionner ses données utilisateurs, et que le réseau social a même instauré le chiffrement total des messages transitant sur sa plateforme depuis janvier 2019, les potentielles dérives autour de l’utilisation de ces outils sont clairement inquiétantes, surtout quand on sait que beaucoup d’internautes utilisent justement le réseau social au logo jaune pour la durée de vie limitée de ses messages.

[MAJ] Après la publication de notre article, le réseau social a tenu à nous communiquer son droit de réponse : « Le simple fait de penser que nos employés puissent espionner notre communauté est extrêmement troublant et totalement inexact. La protection de la vie privée est primordiale chez Snapchat. Nous conservons très peu de données utilisateur, et nous disposons d’une politique de contrôle drastique pour limiter l’accès interne aux données qui sont à notre disposition, y compris concernant les outils pensés pour aider les forces de l’ordre. Tout accès non autorisé est une violation flagrante des standards de l’entreprise, et est susceptible d’entraîner une rupture immédiate du contrat de travail ».


 

2 réponses à “[MAJ] Surprise ! Des employés de Snapchat ont utilisé certains outils internes pour espionner les utilisateurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *