Pokémon Épée et Bouclier : Nouveaux monstres, Dynamax… On a testé la démo

Cette semaine, Nintendo avait donné rendez-vous à la presse pour tester les différentes nouveautés de son catalogue. Malgré une première présentation en demi-teinte au début du mois, on avait particulièrement hâte de tester Pokémon Épée et Bouclier.

Crédits Nintendo

Trois ans après la dernière génération, les nouveaux jeux Pokémon étaient disponibles le temps d’une démo jouable de 15 minutes, déjà disponible pour les chanceux visiteurs de l’E3. Un timing évidemment trop court pour explorer l’intrigante région de Galar, inspirée de l’Angleterre industrielle de la fin du XVIIIe siècle, mais suffisamment long pour appréhender les nouvelles mécaniques de combats en arène, et notamment le phénomène Dynamax, accessible uniquement dans certaines zones de la map.

Deux nouveaux Pokémon

Pour sa huitième génération de Pokémon, Nintendo avait eu du mal à convaincre en présentant Moumouton, Torgarmord, Corvaillus et Tournicoton lors du dernier Nintendo Direct. Cette semaine ce sont deux autres nouveaux monstres de poches qui ont été présentés en plein combat.

Yamper le corgi (type Electrik) et Impidimp le lutin (type Fée et Ténèbres), dont on ignore encore le nom français devraient ainsi rejoindre les rangs des nouveaux Pokémon présents dans les versions Épée et Bouclier. À noter que le Pokédex national n’est (pour le moment) pas envisagé sur les terres de Galar, comme le confirmait récemment le créateur du jeu Junichi Masuda dans le magazine Famitsu.

Dynamax et combats

Confrontés à l’arène Eau, et à sa championne Nessa pour cette démo jouable, on a évidemment eu l’occasion de tester LA nouveauté en combat de cette nouvelle génération, à savoir le phénomène Dynamax. Après un puzzle game destiné à nous donner du fil à retordre avant la championne, place aux choses sérieuses. Particulièrement puissant sur le terrain, le Dynamax est utilisable sur n’importe quel Pokémon, et permet de booster non seulement sa taille, mais aussi ses statistiques et ses pouvoirs pendant trois tours au total. Attention, si le Pokémon touché par Dynamax est considérablement renforcé pendant ce laps de temps, il n’est pas invulnérable pour autant. Il faudra donc tout de même faire preuve de stratégie pour venir à bout des adversaires, d’autant plus qu’une fois le phénomène activé, il n’est plus possible de changer de monstre avant la fin des trois tours impartis, à moins de perdre son bénéfice ingame.

Les nostalgiques ont souvent tendance à reprocher aux nouvelles générations de jeux Pokémon de jouer la carte de la facilité pour ne pas décourager des joueurs de plus en plus impatients. Avec le système de combat d’Épée et Bouclier, il est possible que les choses changent (un peu). Le Pokémon adverse pourra en effet être analysé en plein affrontement, permettant aux joueurs de déterminer la meilleure stratégie à adopter en fonction des statistiques de ce dernier.

En conclusion

Si elle n’offre qu’un très bref aperçu du gameplay de Pokémon Épée et Bouclier, cette démo jouable a le mérite de nous faire découvrir quelques mécaniques de combat inédites. Certains trouveront le gameplay répétitif, mais c’est finalement le cas de tous les jeux Pokémon. La recette a beau être connue à l’avance, elle fonctionne toujours aussi bien. Le phénomène Dynamax apporte aux combats un twist supplémentaire plutôt sympa. On a hâte de découvrir le jeu complet le 15 novembre 2019 sur Nintendo Switch.