OCS : les séries et films qui arrivent cet été

Cinéma

Par Antoine le

Même si Netflix règne en maître sur le streaming vidéo, la plateforme n’est pas seule au monde dans le paysage : OCS vient de publier son programme pour cet été. Au programme : plusieurs films inédits, et de nombreuses séries accessibles le lendemain de leur diffusion aux Etats-Unis.

Que vous soyez mordu de séries ou de films, qu’importe : OCS a pensé à vous pour cet été. Au niveau des séries, la chaîne diffusera 6 séries en US+24 (soit 24 heures après la diffusion outre-atlantique), dont Preacher (saison 4), Succession (saison 2) et Ballers (saison 5). Trois séries seront également disponibles en VOD, à commencer par l’intégrale des six saisons du désormais culte Sex and the City. Suivront les cinq épisodes de la série phare de ces derniers mois : Chernobyl. Enfin, la saison 1 de Warrior sera disponible. Il s’ agit d’une série d’action / arts martiaux américaine réalisée par Jonathan Tropper.

Un joli catalogue de films

Au niveau des films, les abonnés seront gâtés avec pas moins de 9 films, dont 6 inédits à la télévision. Coup d’envoi le 3 juillet avec Seven Sisters de Tommy Wirkola et Petit Paysan d’Hubert Charuel. Deux films résolument très différents mais qui valent tous deux la peine d’être vus. Le bal des inédits TV s’ouvrira le 17 juillet avec Millenium : Ce qui ne me tue pas, le dernier opus de la série de la série de romans commencée par Stieg Larsson et continuée par David Lagercrantz. Suivront Le Grand Bal, un documentaire de Laetitia Carton et The Front Runner, un biopic sur le sénateur Gary Hart joué par Hugh Jackman. Les amateurs de films décalés, remplis de blagues potaches pourront, eux, déguster Jumani : Bienvenue dans la Jungle, avec Dwayne Johnson, Jack Black et Kevin Hart. Au mois d’août, OCS proposera CoeXister, la comédie inter-religieuse de Fabrice Eboué avec Audrey Lamy et Ramzy Bedia, puis deux autres inédits TV : Le Flic de Belleville avec Omar Sy,  et Frères Ennemis, un policier de David Oelhoffen.

Un beau programme pour les abonnés OCS, à l’heure où tous les services de vidéo que sont Netflix, Amazon Video ou HBO (pour ne citer qu ‘eux) se livrent une guerre sans merci.