Nike présente sa Joyride Run FlyKnit, un modèle qui utilise des milliers de billes

Sur le web

Par Henri le

Nike ne cesse d’expérimenter de nouvelle technologie pour améliorer le quotidien des coureurs. Sa nouvelle paire mise sur une idée plutôt originale pour améliorer l’amorti.

Nike a pour habitude d’introduire de nouvelles technologies pour les sportifs tout en essayant d’en faire un élément dissociatif par rapport aux autres marques. La firme ne change pas sa recette avec la Run FlyKnit issue de sa gamme Joyride, une nouvelle paire dont l’amorti est composé de milliers de billes en TPE, un copolymère de plastique et de caoutchouc. On peut les voir situées dans la bulle arrière de la chaussure, mais elle se trouvent en réalité dans différents compartiments sur toute la longueur du pied. Elles lui confèrent par ailleurs un style plutôt original (mention spéciale pour la version blanche).

Une technique qui permet de mieux repartir l’expansion de la mousse lorsque le talon touche le sol. Cela permet ainsi d’adoucir les chocs répétés provoqués par la course. Ainsi, le dispositif donne l’impression au porteur que la chaussure s’adapte automatiquement à sa foulée, ou sa démarche. Une nouvelle manière de livrer des modèles « personnalisés » pour tous.

En effet, la technologie fonctionne que vous soyez un simple jogger ou un marathonien accompli. Selon la firme, cette technique d’absorption des chocs permet de « réduire la fatigue des jambes » à long terme.

Quoi qu’il en soit, cette paire se démarque par rapport au reste de la gamme, et permet à Nike de répondre à la technologie Ultraboost de Adidas, qui donne l’impression de courir sur des coussins. Elles seront disponibles sur le Nike Store dès le 15 août pour 180 dollars, mais les membres Nike peuvent déjà se la procurer dès aujourd’hui. On approuve le design, et vous ?