Huawei Mate 30 Pro : ses caractéristiques photo se dévoilent dans un nouveau leak

Smartphone

Par Remi Lou le

À quelques jours de la présentation du Samsung Galaxy Note 10, le Mate 30 Pro de Huawei se dévoile dans des nouvelles fuites. Sur le papier, le smartphone de Huawei semble bien plus prometteur que celui de son concurrent sud-coréen, si cela venait à se confirmer.

Alors que le design de nos smartphones n’évolue que très peu de nos jours, se résumant à une dalle occupant le maximum de place possible sur la façade avant, les constructeurs se battent désormais sur la partie photo. Dans ce domaine, s’il y a bien une firme qui se détache des autres, c’est Huawei, qui progresse nettement à chaque génération de smartphone. Avec le P30 Pro, le constructeur chinois avait déjà fait des bonds de géant, et le futur Mate 30 Pro devrait une nouvelle fois améliorer la recette. C’est en tout cas ce que suggère ce nouveau leak sur la partie photographie du Huawei Mate 30 Pro.

Selon le leaker, le Huawei Mate 30 Pro disposera bien de quatre capteurs. On retrouverait un capteur principal de 40 mégapixels f/1,6 ou f/1,4 d’une taille de 1/1,5 pouce et un second capteur ultra grand-angle de 40 mégapixels ouvrant à f/1,7 mesurant 1/1,7 pouce. On retrouverait également un troisième capteur téléobjectif de 8 mégapixels offrant un zoom optique X5 à l’appareil, et pour finir un quatrième capteur ToF (Time-of-Flight) pour le calcul de la profondeur de champ.

Ces caractéristiques sont les mêmes que celles données par un autre leaker, Ice Universe, qui compare quant à lui les capteurs du futur Mate 30 Pro à celui du Galaxy Note 10 de Samsung. Celui-ci indique même que le futur fleuron du constructeur sud-coréen « n’a aucune chance de battre le Mate 30 Pro en terme de matériel embarqué. »

Si ces caractéristiques se confirment, le Huawei Mate 30 Pro s’avère en effet particulièrement prometteur en photo. De là à dépasser largement le Galaxy Note 10, comme le suppose ce leaker, c’est une autre histoire. Samsung est en effet réputé pour optimiser son logiciel, permettant de tirer le meilleur partie du matériel embarqué. Quand on voit les prouesses permises par le Google Pixel 3 et son simple capteur photo à l’arrière, on ne peut que confirmer qu’un capteur modeste bien optimisé vaut bien mieux que le meilleur capteur au monde dont le logiciel ne suit pas.