4 Français sur 5 sont favorables à l’interdiction du smartphone à l’école

Smartphone

Par Amandine Jonniaux le

Un récent sondage Yougov semble démontrer que la grande majorité des Français sont favorables à l’interdiction des smartphones dans les établissements scolaires. 

Crédits FirmBee via Pixabay CC

Selon une récente étude commandée par le Huffington Post et réalisée par l’institut de sondage Yougov, une grande majorité de Français (82%) prônerait l’interdiction du smartphone en cours, et plus généralement dans les établissements scolaires. Si aux États-Unis, certains lycées n’hésitent pas à utiliser des pochettes à verrou aimanté pour limiter l’usage des téléphones, en France une loi dans ce sens est déjà en vigueur depuis septembre dernier, comme le rappelle le Huffington Post. Voté en juillet 2018 sous l’initiative du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer, le texte interdit notamment l’utilisation des smartphones au collège. En 2010, une loi similaire avait déjà été votée concernant les écoles maternelles et élémentaires. 

Si 4 Français sur 5 se disent ainsi favorables à l’interdiction des téléphones en milieu scolaire, le chiffre baisse drastiquement au fur et à mesure que les sondés rajeunissent. Ainsi, sur la tranche 18-24 ans, seuls 52% des personnes interrogées estiment que le smartphone doit être interdit dans les établissements, tandis que 30% sont contre, et que 18 ne se prononcent pas. Une approche finalement assez logique quand on sait que les millennials sont les plus susceptibles d’avoir grandi avec un smartphone. Dans les faits, et même si la loi Blanquer prévoit l’interdiction de principe des téléphones à l’école, chaque établissement possède sa propre tolérance sur le sujet, et aucune sanction à proprement parler n’existe en cas de non-respect du texte. Le site officiel du ministère de l’Éducation précise d’ailleurs qu’il “appartient à chaque établissement de déterminer des modalités pratiques pour assurer le respect de la loi”, et d’expliciter les interdits liés à l’utilisation du téléphone portable directement dans le règlement intérieur.