L’extension « .fr » fête ses 33 ans !

Sur le web

Par Remi Lou le

Le « .fr » vient de fêter ses 33 bougies ! L’occasion pour l’Afnic, l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération, en charge de l’extension, de revenir sur son succès et son avenir.

Si vous vous creusiez la tête pour savoir si vous aviez oublié un anniversaire le lundi 2 septembre, ne cherchez plus, vous l’avez. L’Afnic a en effet fêté hier les 33 ans de l’extension française .fr, comme le relaye Presse-Citron. L’occasion de revenir un peu plus en détail sur l’histoire des noms de domaines francophones, et son succès à travers les années. À l’occasion des 33 ans du .fr, l’Afnic s’est félicité du succès de l’extension française, avec 37,2% de parts de marché en France. Les entreprises sont au cœur de ce succès, puisqu’elles semblent aujourd’hui privilégier largement le .fr (52%) au plus traditionnel .com (40%). Mais c’est surtout les particuliers qui ont lancé la tendance, lorsqu’ils ont eu accès au .fr en 2006. Aujourd’hui, l’extension se porte au mieux et s’affiche fièrement avec son plus haut niveau de parts de marché depuis ses débuts il y a 33 ans.

« À ses débuts, le .fr était réservé aux entreprises françaises. Celles-ci devaient justifier de leur activité pour pouvoir l’obtenir. Depuis 2004, l’extension est beaucoup plus accessible, tout en conservant son image de fiabilité et de sérieux », a expliqué l’Afnic.

L’Afnic optimiste sur l’avenir du « .fr »

Bien que le .fr affiche sa plus forte part de marché, l’Afnic se montre encore plus optimiste pour l’avenir et pense que l’extension va encore progresser significativement dans les années à venir. « Nous anticipons une grande marge de progression pour le .fr, puisqu’on estime qu’encore un quart des TPE/PME en France n’a pas de site internet » a ainsi déclaré Pierre Bonis,  le directeur général de l’Afnic.

Dans le monde, le .fr est également plutôt bien portant, et s’affiche fièrement à la treizième place des extensions les plus présentes. À la première place, on retrouve forcément le .com, premier du genre. On retrouve ensuite, de manière démographique, le .cn, soit la Chine.