Elon Musk explique comment il sera possible de se connecter au réseau internet Starlink

Espace

Par Felix Gouty le

Starlink qualifie pour beaucoup une belle promesse un peu floue. Cette idée de réseau Internet par satellite est portée par SpaceX. Son patron Elon Musk a donné quelques éléments de réponse sur la façon dont il sera possible de s’y connecter.

Le réseau satellitaire internet Starlink de SPaceX et Elon Musk.
Crédits : SpaceX.

Lundi 6 janvier, SpaceX, l’entreprise aérospatiale d’Elon Musk, a ajouté 60 satellites supplémentaires à une constellation en comptant déjà 120. Les premiers pas vers un objectif de plus de 42 000 satellites en orbite autour de la Terre. Ces derniers formeront le réseau Starlink, qui a pour mission de fournir une connexion Internet aux États-Unis puis au monde entier en s’affranchissant des contraintes du sol. L’idée est à la fois d’éviter d’occuper plus de terrain à la surface, de ne pas subir les effets d’éventuelles catastrophes naturelles, mais surtout de garantir – à terme – une connexion de même valeur quelque soit la situation géographique d’un utilisateur. A l’heure actuelle, SpaceX n’est cependant pas prêt de délivrer ce réseau satellitaire si prometteur. En attendant, face aux interrogations grandissantes sur son fonctionnement, Elon Musk a donné quelques détails sur Twitter.

Pour se connecter au futur réseau Starlink, une personne devra préalablement se doter d’un Starlink Terminal, une sorte de routeur spécialement conçu pour interagir avec le réseau satellitaire. Le patron de SpaceX explique qu’il se présente sous la forme d’une antenne parabolique plate : « une soucoupe volante ronde, plate et fine au bout d’un bâton. » Cette antenne-routeur comporte des « moteurs » qui lui permettent de s’orienter elle-même dans la direction du réseau satellitaire Starlink à n’importe quel moment donné. Pour lancer l’ajustement et donc la connexion, il suffira de « s’y brancher » et d’activer l’orientation automatique de l’antenne, « dans n’importe quel ordre. » Elon Musk précise qu’ « aucune connaissance particulière n’est requise » pour faire fonctionner le tout. En octobre 2019, il a lui-même  testé de connecter son terminal personnel au réseau Internet Starlink afin d’envoyer un tweet. Ce réseau d’un nouveau genre est cependant encore loin d’être déployé à grande échelle.