Grâce à l’IA, ces images de New-York filmées en 1911 sont disponibles en 4K et 60 fps

La couleur des immeubles et des parures des habitants, le mouvement des voitures, tout y est ! Denis Shiryaev, le développeur russe qui a restauré le premier film de l’histoire du cinéma en 4K et 60 fps, en fait de même avec un film tourné à New-York en 1911.

Des images recolorisées de New York en 1911.
Crédits : Denis Shiryaev / Svenska Biografteatern.

“Start spreading the news …” : le nouveau génie de la restauration cinématographique a encore sévi. Il y a quelques semaines, le jeune développeur russe, Denis Shiryaev, se faisait connaître avec une “remastérisation” unique du premier film de l’histoire du cinéma, L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat, réalisé par les frères Lumière en 1895. Grâce à deux réseaux de neurones artificiels empreints de “machine-learning“, il avait réussi à moderniser cette pièce historique, en la passant en 60 images par seconde pour une résolution 4K. Fort de cette réussite, Denis Shiryaev s’est arrêté sur un autre film, produit quinze ans après celui des inventeurs du cinématographe, pour en faire de même. Il en a aussi profité pour remettre au goût du jour des images du Moscou de 1896 ou encore de la mission Apollo 16, posée sur la Lune en 1972.

Appelé sobrement “New York 1911”, ce film est le résultat du tournage d’un reportage réalisé par une ancienne compagnie suédoise, la Svenska Biografteatern. Tourné, comme son nom l’indique, en 1911 dans la célèbre mégalopole américaine, il est aujourd’hui conservé dans les collections du Musée d’art moderne (MoMA) de la ville. Celui-ci, complètement muet, dépeint la densité humaine de la cité ainsi que ses premières voitures. Compte tenu des nombreux parasols et chapeaux portés par les personnes filmées, le reportage semble s’être déroulé au cours d’un été plutôt ensoleillé. Pour retranscrire au mieux ces détails, Denis Shiryaev semble avoir fait appel aux mêmes algorithmes auto-apprenants utilisés dans sa précédente vidéo. Pour la colorisation, il a emprunté la technique DeOldify NN de la chaîne YouTube spécialisée éponyme. Enfin, il s’est débarrassé de la plupart des artefacts ou interférences parasites laissées par la pellicule d’origine. Le tout profite d’une ambiance sonore interprétative, ajoutée par un autre youtubeur, Guy Jones, en 2018. Le résultat restitue indéniablement le goût que devait avoir “the old New York” que chantait Frank Sinatra en 1979.

Le film d’origine, daté de 1911

La nouvelle version en 4K et 60 fps

New York [Blu-Ray]
154 Commentaires
New York [Blu-Ray]
  • Audience Rating: Tous publics