Twitter : Donald Trump retweete la toute première vidéo désignée « média trompeur »

apps

Par Remi Lou le

Alors que l’élection présidentielle américaine approche, Twitter vient de mettre en place son nouveau règlement afin de lutter contre les contenus fallacieux avec une étiquette « média trompeur ». La première étiquette de ce genre vient d’être apposée sur une publication retweeté par… Donald Trump.

Pour combattre les fake news, deepfakes et autres contenus dont le sens originel a été modifié, Twitter vient de lancer outre-Atlantique son label « média trompeur ». Le but : éviter les couacs de la dernière élection présidentielle américaine, durant laquelle les médias sociaux avaient joué un rôle important, sous l’afflux d’un grand nombre de fausses informations. Cela avait par ailleurs conduit au scandale Cambridge Analytica, qui avait amené Mark Zuckerberg à être auditionné devant les parlementaires au Congrès américain. En 2020, les médias sociaux ont retenu la leçon, et se lancent tous dans la lutte contre les informations fallacieuses. Longuement aux abonnés absents de cette lutte, le réseau social à l’oiseau bleu vient de s’y mettre, alors que l’élection se prépare aux États-Unis. Annoncé il y a un mois, ce nouveau règlement chez Twitter fait actuellement ses débuts dans le pays de l’Oncle Sam, et taguera désormais d’une étiquette chaque vidéo présentant des deepfakes et, potentiellement, de fausses informations.

Comme le hasard fait bien les choses, c’est à l’actuel locataire de la Maison Blanche que l’on doit la toute première vidéo taguée d’une étiquette « média trompeur » de Twitter. S’il ne l’a pas posté lui-même, celui-ci a retweeté auprès de ses quelques 73 millions d’abonnés une vidéo de Joe Biden, candidat aux primaires démocrate et adversaire potentiel a Donald Trump durant l’élection présidentielle américaine. Dans cette vidéo, on peut voir le candidat démocrate déclarer « Nous ne pouvons que réélire Donald Trump », laissant penser que Biden appelle à voter pour le président sortant. Sauf qu’en réalité, la vidéo a été coupée au bon moment pour le laisser croire, d’où cette étiquette « média trompeur ».

Dans les faits, la phrase complète de Joe Biden était la suivante : « Nous ne pouvons réélire Donald Trump que si nous nous engageons ici dans ce peloton d’exécution circulaire. Cela doit être une campagne positive. » D’après les dires de CNN, le candidat appelait simplement à cesser les attaques entre les différents candidats démocrates, avec la volonté de rester unis face à l’adversaire unique qu’est Donald Trump, et absolument pas à voter pour celui-ci.

Dans son nouveau règlement, Twitter indique tenir compte de plusieurs facteurs pour déterminer si un contenu a fait l’objet d’une manipulation préalable. Le réseau social à l’oiseau bleu tente ainsi de déterminer si « le contenu a été modifié d’une manière qui altère fondamentalement sa composition, sa séquence, son rythme ou son cadrage », mais tient également compte de « toute information visuelle ou auditive ayant été ajoutée ou supprimée. » Enfin, Twitter cherche à déterminer si « les médias représentant une personne réelle ont été fabriqués ou simulés. »