Box-office : le cinéma américain en chute libre face au confinement

Cinéma

Par Felix Gouty le

Le box-office américain n’a enregistré que 55 millions de dollars de recettes ce week-end. Le confinement généralisé et le report des sorties de certains films risquent de fortement impacté l’économie du cinéma.

Crédits : Disney / Pixar.

Il faut remonter vingt ans en arrière pour découvrir un box-office encore plus faible que celui-ci. Du vendredi 13 au dimanche 15 mars (les films sortant le vendredi en Amérique du Nord), les recettes du cinéma américain n’ont atteint que 55 millions de dollars – ce qu’un seul film aurait pu effectuer à lui tout seul en temps normal. Cette performance désastreuse est, qui plus est, 45% inférieure à celle du week-end précédent. La majorité du box-office provient du dernier film des studios Pixar, En Avant, qui a engrangé 10,5 millions de dollars ce week-end – soit 73% de moins qu’à sa sortie initiale dans les salles obscures américaines, vendredi dernier. Une semaine auparavant, il avait effectué le plus mauvais démarrage pour un film estampillé Pixar jamais enregistré aux États-Unis.

Le box-office américain a bien évidemment été impacté par la pandémie actuelle de pneumonie virale COVID-19. D’une part, depuis la semaine dernière, les Américains sont invités, avec de plus en plus d’insistance, à rester chez eux et donc à ne pas aller au cinéma pour limiter la propagation du virus. D’autre part, de nombreuses salles de cinéma du pays – notamment celles des sociétés AMC, Regal et Alamo Drafthouse – ont choisi de fermer temporairement boutique pour respecter cette lutte sanitaire. De plus, dès aujourd’hui, quelques États du pays ont ordonné de fermer tous les lieux publics et enseignes capables de regrouper plus d’une dizaine de personnes, dont les salles de cinéma, comme l’État de New-York. De toute évidence, ce week-end ne sera pas le pire de l’histoire du box-office américain. De nombreuses productions hollywoodiennes, dont les lancements respectifs devaient se produire dans les semaines à venir, ont récemment vu leurs sorties être reportées jusqu’à nouvel ordre pour leur éviter un sérieux manque à gagner : du remake en « live action » de Mulan de Disney au dernier film James Bond, Mourir peut attendre, en passant par Sans un bruit 2. Sans oublier les multiples tournages en cours suspendus jusqu’à nouvel ordre, et qui risquent d’impacter le reste de l’année ainsi que l’année 2021. La perte financière qu’entraîneront ces prochaines semaines à vide est actuellement estimée à 20 milliards de dollars.

Bobine de Film Cinéma Photo...
  • Livraison groupée disponibles
  • Argent tibétain – Métal sans plomb, nickel ou cadmium
  • Dimensions : 24 mm x 19 mm x 2 mm, taille 1,5 mm
  • Photo montre les deux côtés de charme
Source: Variety