Jean-Michel Blanquer annule les épreuves du bac et du brevet

Général

Par Julie Hay le

Ce vendredi 3 avril, Jean-Michel Blanquer annonce que les épreuves du brevet et du bac sont annulées et que c’est le contrôle continu qui permettra de valider l’examen. Les cours seront, malgré tout, maintenus jusqu’au 4 juillet.

Crédits : @pressfoto via Pixabay

Depuis plusieurs semaines, des millions d’élèves sont forcés de travailler depuis leur domicile, une situation exceptionnelle mais nécessaire au ralentissement de la propagation du COVID-19. L’annonce de la fermeture des lycées et collèges entraînait aussi une vague d’interrogations quant à la tenue des examens du Baccalauréat et du Brevet, Jean Michel Blanquer a aujourd’hui apporté des réponses. Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé que “l’ensemble des épreuves du brevet et du bac sera validée en contrôle continu.” Ainsi, ce seront les notes et les appréciations obtenues tout au long de l’année scolaire qui permettront d’obtenir ou non l’examen. Jean-Michel Blanquer précise en revanche que les notes obtenues pendant la période de confinement ne seront pas prises en compte pour s’assurer de l’équité du diplôme. Le ministère annonce aussi que pour “rattraper les semaines de cours perdues actuellement”, l’année scolaire s’étendra jusqu’au 4 juillet, là où les examens avaient lieu à la mi-juin. Il précise que la période actuelle permet de préparer les réussites pour le reste de l’année. C’est une mesure inédite puisqu’en mai 1968, les futurs bacheliers avaient eu le droit à une session à l’oral. En cette période de distanciation sociale, il est nécessaire de prendre des précautions et le gouvernement semble l’avoir bien compris.

Les mentions seront maintenues et le ministre de l’Éducation a annoncé la création d’un “jury d’examen pour examiner le livret des élèves” et “valoriser un engagement, un progrès, veiller à l’équité.” Il ajoute cependant que l’assiduité des candidats sera vérifiée et que “le fait de rester jusqu’au 4 juillet en classe sera une condition sine qua non pour obtenir le diplôme.” Pour les élèves de première, les épreuves orales de Français sont maintenues jusqu’à nouvel ordre et pourraient se dérouler en juin ou en juillet, si les conditions sanitaires le permettent. Enfin, les épreuves scientifiques passées de manière anticipées à l’écrit sont annulées et c’est le contrôle continu qui prime.

Source: BFMTV