Kickstarter pourrait se séparer de 45% de ses effectifs

Business

Par Remi Lou le

La célèbre plateforme de financement participatif a vu son nombre de nouveaux projets chuter ces derniers mois, l’amenant à élaborer un plan de restructuration massif pour faire face à la crise actuelle.

La crise économique qui nous attend à la sortie de cette crise sanitaire ne fait que débuter. Si certaines entreprises comme Netflix sont parvenus à tirer leur épingle du jeu dans la situation actuelle, la plupart des firmes, même les plus grosses, risquent de particulièrement souffrir de la crise du COVID-19. C’est ainsi qu’après OnePlus, qui aurait décidé de revoir ses effectifs européens à la baisse, c’est au tour de la plateforme de financement participatif Kickstarter de se séparer de nombreux employés, indique The Verge. C’est dans un communiqué de presse de l’OPEIU (Office and Professional Employees International Union), syndicat des employés de Kickstarter, que l’annonce résonne. Le syndicat annonce que 45% des effectifs de Kickstater vont être licenciés, mais que cela se fera avec plusieurs mois d’indemnité de départ et d’assurance santé. Il convient malgré tout de mettre un doute sur ce chiffre de 45%, puisqu’un porte-parole de l’entreprise déclare dans le même temps à The Verge que le nombre d’employés qui seraient affectés par cette restructuration n’est pas clairement établi.

Pour quelles raisons Kickstarter souffre autant de cette crise, l’amenant à se séparer de nombreux employés ? Le mois dernier, le boss de la firme, Aziz Hasan, montrait déjà son inquiétude quant à la situation en cours dans les colonnes de The Verge. Il expliquait alors que, si les utilisateurs continuaient à contribuer, le nombre de projets est quant à lui en chute libre. De ce fait, Kickstarter ne parvient plus à maintenir le cap, puisque ses marges – déjà faibles – sont inévitablement réduites lorsque le nombre de projet en cours baisse. « Le nombre de projets en direct est inférieur d’environ 35% à ce qu’il était à la même période l’année dernière sans signe clair de rebond. Par conséquent, le volume de nos promesses de dons et nos revenus sont également en forte baisse » expliquait-il dans un mémo interne distribué aux employés de Kickstarter.