Ghibli : le premier film du studio en CGI se dévoile en images

Cinéma

Par Remi Lou le

Le célèbre studio d’animation japonais aura mis du temps avant de se lancer dans la CGI. Ce sera bientôt chose faite avec Aya et la Sorcière, un long-métrage d’animation tout en images de synthèse porté par le fils d’Hayao Miyazaki, et dont la sortie est prévue cet hiver au Japon.

Après avoir longtemps fait figure de résistant au milieu des productions en CGI de Pixar, Dreamworks, Disney, et même de la franchise Pokémon qui a fini par y passer, Ghibli prend enfin la direction de l’image de synthèse. Ce tout premier film d’animation, baptisé Aya et la Sorcière, est porté par Goro Miyazaki, qui n’est autre que le fils d’Hayao Miyazaki. Ce dernier supervisera par ailleurs le projet.

Aya et la Sorcière s’avère être l’adaptation d’un livre de Diana Wynne Jones, une auteure notamment connue pour son roman Le Château de Hurle, qui a quant à lui inspiré un autre film culte du studio : Le Château ambulant. Le prochain long métrage de Ghibli devrait raconter l’histoire d’Earwig, une orpheline en passe d’être adoptée par une mystérieuse femme répondant au nom de Bella Yaga. Mais si l’on avait déjà entendu parler de ce projet, Aya et la Sorcière se dévoile cette fois-ci en images ! Au menu : un look résolument différent des autres productions Ghibli, et un virage au tout numérique qui semble plutôt réussi. Voyez plutôt :

Reste maintenant à espérer que ce projet ne tarde pas trop à voir le jour dans nos contrées. La sortie d’Aya et la Sorcière est prévue l’hiver prochain sur la chaîne japonaise NHK, mais aucune diffusion par chez nous n’a été évoquée. On peut néanmoins se demander si le film ne pourrait pas être diffusé sur Netflix, puisque le studio japonais et la plateforme de streaming semble s’être nettement rapproché ces derniers temps. Cela ne reste bien entendu qu’une spéculation à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Promo
Le Château dans Le Ciel...
181 Commentaires
Le Château dans Le Ciel...
  • Audience Rating: Tous publics
Source: Kotaku