[WWDC 2020] Apple dévoile le futur du Mac : macOS Big Sur et transition vers les puces AX

Apple

Par Remi Lou le

Le Mac était l’un des gros morceaux de cette Keynote d’ouverture de la WWDC 2020 au format très particulier. Après avoir dévoilé les nouvelles versions d’iOS, iPadOS, tvOS ou encore WatchOS, la firme à la Pomme a donné sa vision du futur du Mac. Au menu : un macOS Big Sur totalement redessiné à la façon d’iOS, et l’abandon futur des processeurs Intel sur Mac pour privilégier les puces AX d’Apple.

C’était un grand jour pour le Mac ! Apple a profité de cette WWDC 2020 au format bien particulier pour lever le voile sur la nouvelle version de macOS, baptisée Big Sur, mais aussi, et surtout, son plan pour abandonner les processeurs d’Intel et passer à ses propres puces AX.

macOS Big Sur : toujours plus proche d’iOS

La nouvelle version de macOS n’introduit pas d’immenses changements en termes de fonctionnalités, mais il introduit un tout nouveau design. Apple poursuit son travail entamé ces dernières années pour rapprocher définitivement le Mac d’iOS. Tout y est : des icônes façon iOS au look des boutons, jusqu’à un tout nouveau centre de contrôle et les widgets introduits avec iOS 14.

Le design a clairement été revu en profondeur, jusque dans toutes les applications natives d’Apple, du Finder aux Préférences Système en passant par Plans, Photos, et même Messages, qui se dote de toutes les fonctionnalités qu’on peut également retrouver sur iOS et iPadOS. Les animations font également largement penser à ce qu’on peut retrouver sur l’OS mobile d’Apple.

Mais si toutes ces applications ont droit à une refonte esthétique, Safari profite en revanche d’une refonte complète. En plus d’avoir été revu esthétiquement, avec notamment l’apparition d’une nouvelle page d’accueil personnalisable (avec même un « fond d’écran » pour navigateur), les performances de Safari ont également été revu à la hausse, et le navigateur sera dorénavant 50% plus rapide que Google Chrome, d’après Apple. Aussi, on retrouve une nouvelle icone « vie privée » près de la barre d’url, permettant de savoir comment les sites web utilisent les données, détecter les trackers, et les bloquer ou non. Aussi, on pourra accorder des autorisations « temporaires » à certains sites.

L’outil de traduction d’Apple a également été intégré directement sur la barre d’url. Apple annonce aussi l’arrivée des extensions disponibles sur les autres navigateurs web du marché, sur Safari, lesquelles seront disponibles sur le Mac App Store. Pour finir, la gestion des onglets à été revue : un aperçu sera affiché lorsqu’on passera le pointeur dessus, et il sera possible de les regrouper entre eux.

La bêta publique de macOS Big Sur sera disponible au mois de juillet, et la version finale sera proposée sur tous les Mac compatible cet automne.

Adieu Intel, bonjour SoC Apple !

Tim Cook a affirmé que c’était un « jour historique » pour le Mac, et ça semble effectivement l’être. Apple a en effet annoncé l’abandon prochain des processeurs Intel sur Mac, et une transition douce vers ses propres puces, les AX. Les ingénieurs de la firme expliquent avoir fait un bond colossal en matière de performances depuis les premières puces AX d’il y a dix ans, après avoir multiplié les performances CPU par 100 et les performances GPU par 1000. C’est donc logiquement au tour des Mac d’adopter les puces maison d’Apple, lesquelles sont aujourd’hui suffisamment capables pour encaisser de lourds logiciels.

Toutes les démonstrations ont été faites depuis un Mac équipé d’une puce A12Z Bionic

La firme a ainsi déclaré que Microsoft et Adobe ont déjà adapté leur suite logicielle à cette toute nouvelle architecture. Dans une démonstration avec un Mac propulsé par un SoC A12Z Bionic, soit la même puce logée dans le dernier iPad Pro, les résultats semblent largement à la hauteur, que ce soit dans la prise en charge de la suite Office de Microsoft, tout comme la suite Adobe. Avec ce processeur d’iPad, le Mac semble largement capable d’encaisser de lourds effets sur Photoshop. Final Cut Pro, le logiciel de montage vidéo d’Apple, a également été repensé pour s’adapter à ces nouvelles puces, et se dote de quelques nouvelles fonctionnalités.

La firme a mis en place divers outils aux développeurs afin qu’ils s’adaptent à ces nouvelles puces, et propose pour cela la seule nouveauté matérielle de cette conférence : un kit developer prenant la forme d’un Mac mini propulsé par… un SoC A12Z Bionic. Évidemment, il ne sera pas disponible pour le grand public.

Promo
Apple Mac mini (Modèle...
13 Commentaires
Apple Mac mini (Modèle...
  • Processeur Intel Core i3 quadricœur ou i5 hexacœur de 8e génération
  • Intel UHD graphics 630
  • 8 Go de mémoire DDR4 à 2 666 MHz
  • SSD ultra‑rapide