Bac : les notes ont-elles été revues à la hausse ?

Général

Par Remi Lou le

Pendant que les délibérations ont lieu, avant la publication des résultats officiels ce mardi, certains affirment que les moyennes auraient été remontées suivant les établissements.

Crédits : Ivan Aleksic via Unsplash

2020 sera à marquer d’une pierre blanche, y compris pour les lycéens qui devaient passer le bac cette année. Exceptionnellement, en raison de la crise sanitaire, le baccalauréat 2020 était noté via le contrôle continu sur les deux premiers trimestres seulement, et pas sur le trimestre ayant eu lieu durant le confinement. C’est en tout cas ce qu’avait annoncé Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, mais il semblerait que d’autres facteurs soient également rentrés en compte dans la notation finale.

Selon une représentante du Snes-FSU, le syndicat national des enseignements de second degré, et interrogée par BFMTV : « c’est parti dans tous les sens ». Dans les faits, il aurait été laissé au bon vouloir des chefs d’établissement de valoriser ou non certaines notes sur les notions de « mérite », d’ « engagement », voir de gonfler la note des élèves de quelques points, afin de « donner une note prédictive pour chaque matière, note que l’élève aurait pu espérer aux épreuves, selon leurs propres estimations », sans oublier la mention à laquelle il aurait pu prétendre si les épreuves avaient eu lieu. Cela aurait été particulièrement le cas dans certains lycées privées prestigieux de la capitale, afin d’avantager l’élève lorsque les jurys des établissements supérieurs examineront les candidatures.

Évidemment, cette notation bien particulière crée une part d’injustice chez les bacheliers 2020. D’un côté, les lycées ne sont pas équivalents quant à la notation en contrôle continu, et de l’autre, comme le note très justement Alexis Torchet du Sgen-CFDT, les notes en contrôle continu étaient censées témoigner de la progression d’un élève, et n’étaient pas destinées à établir une moyenne finale censé représenter son niveau au bac. Comme l’indique le président du Snalc, Jean-Rémi Girard, les enseignants ont plutôt cherché des solutions afin de ne pas pénaliser les élèves, en arrondissant souvent les notes au point supérieur, en accord avec les propos du ministre de l’Éducation nationale qui espérait placer cette session 2020 sous le signe d’un « esprit de bienveillance ». Tout cela n’amènera-t-il pas à une dépréciation du bac 2020 auprès des recruteurs ? Pour le savoir, il faudra déjà attendre demain, à la publication des résultats officiels du baccalauréat 2020.

Source: BFMTV