Une mission spatiale russe vire au cauchemar dans le trailer de Sputnik

Cinéma

Par Julie Hay le

« Sputnik », film d’horreur russe à la croisée des mondes entre « Alien » et « Chernobyl », s’offre une première bande-annonce. Le film sélectionné au Festival du film de Tribeca en mars dernier, sort en VOD le 14 août prochain aux États-Unis.

Crédits : IFC Films.

À défaut de pouvoir frissonner dans les salles obscures, les films d’horreurs étant aux abonnés absents cet été, les amateurs du genre vont pouvoir se consoler en VOD. Sputnik, film d’horreur russe, va sortir dans certaines salles et en achat numérique le 14 août prochain. Aujourd’hui, le studio indépendant américain IFC Films dévoile la bande-annonce (ci-dessous) de son nouveau film à la croisée des mondes entre Alien et Chernobyl. En pleine guerre froide, un vaisseau spatial (et non un simple satellite, comme le véritable Spoutnik) s’écrase après une mission. Seul le commandant a survécu, mais lorsqu’il revient sur Terre, il est rapidement mis en isolement. L’homme n’est pas revenu seul. Tatiana Yurievna, sur le point de perdre sa licence médicale, est recrutée par l’armée pour le sauver et découvrir ce qui se cache à l’intérieur de lui. Si l’intrigue nous semble largement familière – on pense tout de suite à Alien de Ridley Scott – le film semble avoir pousser le curseur d’un cran. Les âmes sensibles devront visiblement passer leur chemin. Derrière la caméra, le Russe Egor Abramenko réalisera ici son premier long-métrage après avoir signé deux court-métrages. Le réalisateur avait d’ailleurs été nommé lors du Tribeca Film Festival en 2020 pour Sputnik, avant de repartir bredouille.

Oksana Akinshina, qui a fait une apparition dans La Mort dans la peau avec Matt Damon, prêtera ses traits au personnage principal. Elle donnera la réplique à Fedor Bondarchuk (Le 9eme escadron) et Pyotr Fyodorov (The Darkest Hour). Le film, prévu pour le 14 août prochain aux États-Unis, sera diffusé dans une sélection de cinéma, mais rejoindra aussi les plateformes de VOD. En Russie, il a été distribué par Sony, mais rien n’indique pour le moment qu’il en sera de même en France. Il faudra donc patienter jusqu’à ce qu’un distributeur récupère les droits de diffusion dans l’Hexagone.

Alien vs....
136 Commentaires