Hollywood est accusé de censurer ses films pour plaire à Pékin

Cinéma

Par Julie Hay le

Selon un rapport de PEN America, l’association américaine de défense de la liberté d’expression, Hollywood censure volontairement ses films pour plaire au marché et au gouvernement chinois. “Les censeurs de Pékin ont influencé et affecté Hollywood et l’industrie cinématographique mondiale” peut-on lire dans le rapport.

Crédits : Unsplash -Ahmet Yalçınkaya

L’Association américaine de défense de la liberté d’expression, PEN America, publie aujourd’hui un rapport sur l’influence des censeurs chinois à Hollywood. “Les histoires façonnent la façon dont les gens pensent, et les histoires racontées par Hollywood en atteignent des milliards. PEN America a cherché à comprendre comment l’un des régimes les plus censurés au monde étend son influence sur le lieu mondial du cinéma ici aux États-Unis, façonnant ce qui est peut-être le médium artistique et culturel le plus influent au monde.” Selon l’organisme, l’industrie cinématographique américaine n’hésiterait pas à retirer certaines séquences, potentiellement problématiques, pour contenter Pékin. Par exemple, dans la bande-annonce de Top Gun : Maverick, un drapeau de Taïwan a été effacé du blouson porté par Tom Cruise. Cette autocensure s’applique aussi aux films Marvel comme pour Doctor Strange. À sa sortie en 2016, le film était accusé de « WhiteWashing » pour avoir choisi Tilda Swinton pour incarner l’Ancien. Le personnage dans les comics est un moine tibétain, mais Disney a dû revoir ses plans pour contenter les censeurs chinois et ne pas se passer du marché très lucratif que représente le pays. Pour rappel, Avengers : Endgame était devenu le plus gros succès pour un film étranger dans le pays. Lors d’une interview, le scénariste C. Robert Cargill aurait déclaré : “si vous reconnaissez que le Tibet est un endroit et que [le personnage est] tibétain, vous risquez de perdre un milliard de personnes, qui pensent que ce sont des ‘conneries’, et que le gouvernement chinois se dise : ‘Hé, vous connaissez l’un des films les plus regardés dans les autres pays du monde ? Nous n’allons pas montrer votre film parce que vous avez décidé de faire de la politique’.” PEN America déplore largement le fait que les acteurs du secteur hollywoodien “internalisent volontairement ces restrictions, sans qu’on leur demande.”

Le fantastique n’obtient pas les faveurs de la Chine

Le film de genre n’aurait pas vraiment la cote à Pékin. Selon PEN America, les histoires de fantômes ne seraient pas non plus du goût des censeurs. En 2008, l’Administration d’État de la presse, des publications, de la radio, du cinéma et de la télévision de Pékin a publié des directives de restriction de contenu pour les films dépeignant “ la terreur, les fantômes et le surnaturel.” Un scénariste américain explique “qu’à Hollywood, vous ne pourriez pas refaire un film comme Ghost avec Demi Moore (aujourd’hui)”. Selon PEN America, cette décision s’explique par la représentation des fantômes dans la littérature et les légendes chinoises. Ils sont souvent une métaphore des fonctionnaires corrompus. On apprend aussi que parfois, Pékin est forcé de se plier aux désirs du public. La saga Harry Potter, qui utilise largement les thématiques fantastiques et les fantômes, avait par exemple été diffusée en Chine.

BOMAKER Barre de Son sans Fil...
668 Commentaires
BOMAKER Barre de Son sans Fil...
  • ♫【Effet sonore ultime】 La pression acoustique maximale est de 120dB. La barre de son...
  • ♫【Technologie basse et DSP】 La technologie intégrée des graves et du DSP virtuel vous...
  • ♫【Emplacement arbitraire】 Le soundbar utilise une connexion sans fil. Vous pouvez placer...
  • ♫【Compatibilité parfaite】 La barre de son BOMAKER simple et résistante à l'usure est...