L’UFC Que Choisir porte plainte contre Nintendo pour « obsolescence programmée »

Jeux Vidéo

Par Amandine Jonniaux le

L’association de consommateurs a annoncé avoir déposé une plainte à l’encontre du géant japonais après le signalement de plusieurs milliers de cas de « Joy-Con Drift. »

Crédits Nintendo

Malgré les excuses de Nintendo en 2019, le problème de « Joy-Con Drift » persiste et signe. Depuis l’année dernière, plusieurs milliers de plaintes ont ainsi été déposées à l’Union Française des Consommateurs (UFC), qui avait pourtant mis en demeure le géant japonais de réparer gratuitement les manettes défectueuses. Entre-temps, Philippe Lavoué, président de Nintendo France, avait assuré aux joueurs mécontents que leurs Joy-Con seraient réparés, même hors garantie. Cette situation n’a visiblement pas suffi pour l’UFC Que Choisir, qui a annoncé ce 22 septembre avoir déposé une plainte contre Nintendo auprès du procureur de la République de Nanterre pour “obsolescence programmée”. Une première pour l’association de consommateurs, qui accuse le géant japonais de rester “inerte” face à ce dysfonctionnement.

Première plainte pour “obsolescence programmée”

Cette défaillance, caractérisée par des mouvements fantômes du contrôleur sans mouvement physique des joysticks, “empêche les consommateurs d’utiliser correctement leur console de jeux”, explique l’UFC Que Choisir, qui révèle avoir effectué une série de tests en laboratoire afin d’analyser l’origine de la panne. Ainsi, l’organisation dévoile des défaillances liées à “une usure prématurée des circuits imprimés” couplées à un important “défaut d’étanchéité” sans doute responsables du Joy-Con Drift. “Alors que Nintendo était informée de ce dysfonctionnement, le géant nippon a choisi de ne pas intervenir sur les composants sujets à cette panne”, explique enfin l’UFC Que Choisir, avant de railler : “Il serait ironique de constater que le père du célèbre plombier (Mario, ndlr) ne parvienne pas à colmater un problème d’étanchéité de ses manettes”.

Bien décidé à faire plier le géant nippon, l’UFC Que Choisir attend de cette plainte qu’elle pousse Nintendo à “revoir la fabrication de ses manettes pour éviter l’apparition quasi-systématique de cette panne”. En attendant, pour les joueurs concernés, l’association de consommateurs a également publié un guide permettant de demander la réparation gratuite de ses manettes auprès du SAV de Big N, ainsi qu’un formulaire de plainte à déposer en cas de refus de prise en charge.

Nintendo Switch avec paire de...
7 205 Commentaires
Nintendo Switch avec paire de...
  • Console Nintendo Switch Neon
  • Autonomie: varie en fonction des conditions d'utilisation, de 3 heures (pour un jeu comme The...
  • La boite est composée de :
  • 1 console avec 1 manette Joy-con droite rouge néon et 1 manette Joy-con gauche bleu néon