Hacké, ce sextoy connecté emprisonne… votre pénis

Gadget

Par Remi Lou le

Une société de cybersécurité britannique met en garde contre une ceinture de chasteté high tech criblée de failles de sécurité, permettant à des hackers d’y emprisonner son contenu…

Crédits : Qiuii

Voilà une affaire bien cocasse. À l’heure où tous les objets du quotidien se connectent à Internet, ils deviennent potentiellement hackables. C’était le cas, par exemple, de cette machine à café devenue folle à cause d’un logiciel malveillant. Néanmoins, pour certains produits comme des sextoys, les conséquences d’un hack peuvent être dramatiques. C’est la découverte qu’à fait Pen Test Partners, une société de cybersécurité britannique, en révélant une faille de sécurité sur le Cellmate de la marque Qiui. Celui-ci est bien destiné à se glisser sur un sexe masculin, mais ce n’est pas vraiment un sextoy. Il s’agit plutôt d’une ceinture de chasteté comme il en existe depuis des siècles, sauf que, XXIème siècle oblige, il dispose d’une application dédiée et d’une connexion Bluetooth.

En soumettant l’appareil à une batterie de tests, les chercheurs en cybersécurité ont découvert qu’un simple hack pouvait complètement verrouiller l’appareil sur le sexe de son utilisateur – un comble pour une ceinture de chasteté. L’API de l’appareil était très peu protégée, et accessible sans même avoir à entrer un mot de passe, ce qui permettrait à un hacker débutant d’en prendre le contrôle très simplement. Se retrouver le pénis coincé dans un appareil tel que celui-ci n’est pas une situation facile à gérer. Un des risques est que l’utilisateur tente de s’en défaire lui-même plutôt que de se rendre à l’hôpital.

Pen Test Partners a eu beau contacter Qiui pour l’alerter de sa trouvaille, l’entreprise chinoise n’aurait visiblement toujours pas cherché à régler le problème malgré de multiples relances et des promesses non tenues. C’est notamment la raison pour laquelle les chercheurs en cybersécurité rendent l’affaire publique. Quoi qu’il en soit, cette affaire nous démontre une nouvelle fois que les objets connectés peuvent parfois se retourner contre vous lorsqu’ils ne sont pas bien sécurisés par leurs constructeurs, d’autant plus quand cela touche directement votre intimité.

Promo
Echo Dot (3ème génération),...
29 873 Commentaires
Echo Dot (3ème génération),...
  • Notre enceinte connectée la plus populaire : désormais avec un design en tissu et dotée d'un...
  • Contrôlez votre musique par simple commande vocale : écoutez des titres en streaming sur...
  • Un son amélioré, plus puissant : jumelez votre Echo Dot avec un second Echo Dot (3ème...
  • Prête à rendre service : demandez à Alexa de jouer de la musique, répondre à vos...
Source: Gizmodo