Digital Domain présente Douglas, un humain numérique autonome

Les assistants vocaux comme Alexa d’Amazon seront-ils bientôt du passé ? Digital Domain le pense : la société d’effets spéciaux a ainsi créé un double digital intelligent appelé Douglas … et foncièrement dérangeant.

Quelle est la limite de la vallée de l’étrange (ou vallée dérangeante), théorisée par le roboticien japonais Masahiro Mori ? Douglas pourrait la personnifier numériquement. Pour rappel, la vallée de l’étrange est l’incertitude troublante dans laquelle un interlocuteur peut se trouver face à un robot humanoïde ou un modèle photoréaliste généré par ordinateur, qui ressemble presque à un véritable être humain. Seulement, par souci de conception, le moindre défaut de mouvement ou d’expression perçu est étrange, dérangeant et devient finalement une barrière en terme d’interaction. Si la ressemblance est frappante, le comportement de l’objet, physique ou numérique, n’a rien de naturel. Douglas est la personnification de cette vallée dérangeante. Pourtant, ses créateurs ont bien l’intention d’en faire notre interlocuteur universel du futur.

« Où qu’on aille, il y a des assistants virtuels, des chatbots et d’autres formes de communication basées sur l’intelligence artificielle pour interagir avec des vraies personnes, souligne Darren Hendler, PDG de la société d’effets spéciaux Digital Domain à l’origine de Douglas. De plus en plus d’entreprises décident d’aller au-delà des simples interactions vocales et auront besoin d’humains photoréalistes aux comportements appropriés : c’est là que Douglas intervient. » La compagnie américaine – impliquée sur des films comme Avengers : Infinity War et co-fondée entre autres par le célèbre réalisateur hollywoodien James Cameron et le regretté roi des animatroniques, Stan Winston – a créé Douglas en mêlant un double digital extrêmement précis de son directeur scientifique, Doug Roble (à écouter lors d’une conférence TED, l’an dernier, sous-titrée en français ci-dessous), à une bonne dose de « machine-learning. » Douglas est ainsi capable de reproduire automatiquement les expressions faciales et verbales de son modèle en fonction des interactions induites par des interlocuteurs humains, par exemple en visioconférence. Si ce double digital intelligent est encore en développement (mais aussi imparfait et clairement malaisant), Digital Domain compte déjà commercialiser sa technologie auprès des entreprises intéressées (dans la consultation médicale ou dans les panneaux publicitaires, par exemple) au cours de l’année 2021.

Ex Machina
3 521 Commentaires
Ex Machina
  • Domhnall Gleeson, Oscar Isaac, Alicia Vikander (Actors)
  • Alex Garland (Director)
  • Audience Rating: Tous publics
Source: Gizmodo