Quand pourra-t-on se faire vacciner contre la Covid-19 ?

politique

Par Olivier le

Après quasiment un an à subir les conséquences du coronavirus, le monde entier n’a qu’une hâte : se faire vacciner pour enfin retrouver une vie normale. Les vaccins sont en route, mais on ne pourra pas tous obtenir sa dose en même temps.

© Angelo Esslinger / whitesession – Pixabay
© Angelo Esslinger / whitesession – Pixabay

Les vaccins contre la Covid-19 sont presque là ! Les laboratoires pharmaceutiques Moderna, Pfizer et AstraZeneca ont dévoilé leurs solutions qui se révèlent toutes efficaces contre le nouveau coronavirus. Une partie du chemin, essentielle, a été accomplie. Il reste désormais à mettre au point la production de masse de ces vaccins, et surtout la logistique qui permettra de vacciner le maximum de monde le plus rapidement possible.

Trois phases

Pour ce qui concerne la France, le plan du gouvernement a été dévoilé cette semaine. Il se déroulera en trois phases, de manière progressive car « tout le monde ne pourra pas se faire vacciner immédiatement », a prévenu Jean Castex. La priorité est donnée aux populations les plus vulnérables et celles qui sont les plus susceptibles de développer les formes graves de la maladie, a expliqué le Premier ministre.

La phase 1 débutera dès le mois janvier 2021 : un million de personnes sont concernées, correspondant aux quantités de vaccins qui seront livrées au cours du premier mois de l’année. Les personnes âgées en Ehpad et en établissements pourront en profiter, ainsi que les personnels qui y travaillent et qui sont à risque (les diabétiques, par exemple). C’est la Haute Autorité de santé qui déterminera les publics.

La phase 2 commencera en février et se poursuivra jusqu’au printemps. Cette fois, ce sont 14 millions de personnes qui pourront prétendre au vaccin, des personnes qui présentent un facteur de risque lié à l’âge ou à une pathologie chronique. Les professionnels de santé sont également concernés. L’élargissement sera progressif, au fur et à mesure des livraisons.

La phase 3 débutera au printemps. Les autres tranches de la population seront progressivement invitées à avoir le vaccin : d’abord les personnes âgées de 50 à 64 ans, puis les personnels de sécurité, d’éducation et d’alimentation, ensuite les personnes vulnérables et précaires ainsi que les personnes qui les prennent en charge. Suivront les personnes vivant dans des hébergements confinés ou dans des lieux clos. Enfin, viendra le tour du reste de la population majeure.