Intel annonce officiellement ses CPU Rocket Lake-S de 11e génération

Hardware

Par Remi Lou le

Après les processeurs d’ordinateurs portables, les Tiger Lake-S, Intel lève le voile sur les Rocket Lake-S, ses nouveaux CPU pour ordinateurs de bureau. Toujours gravés en 14nm, ces processeurs apportent néanmoins une nouvelle architecture et devraient se montrer particulièrement efficaces côté gaming.

Intel vient d’officialiser sa toute nouvelle gamme de processeurs de 11e génération, les Rocket Lake-S. Ces nouveaux CPU sont destinés à équiper des ordinateurs de bureau, et la gamme s’articule autour des Core i9-11900, Core i7-11700, Core i5-11600, Core i5-11500 et enfin Core i5-11400, lesquels sont déclinés dans 19 configurations différentes, avec overclocking et partie graphique intégrée ou non.

Toujours du 14 nm, mais nouvelle architecture

Du côté de la finesse de gravure et du nombre de coeurs, ces nouveaux CPU d’Intel se montrent assez similaire à la 10e génération. On retrouve donc toujours des processeurs gravés en 14 nm, mais le fondeur innove en adoptant déjà la nouvelle architecture du Sonny Cove, laquelle est normalement conçue pour des puces gravées en 10 nm. De ce fait, même si la finesse de gravure ne change pas, on profite des avancées propres à cette architecture, dont une latence réduite et de nombreuses optimisations côté tampons et des caches plus volumineux. L’autre nouveauté, c’est que la série Rocket Lake-S dispose de 2 milliards de transistors en plus par rapport à la précédente génération, passant donc de 4 milliards à 6 milliards sur cette 11e génération. Pour coller avec les innovations des cartes graphiques les plus récentes, Intel inaugure également le PCI Express 4.0 sur ses nouveaux CPU, de quoi fournir des débits légèrement en hausse.

De quoi tenir tête au Ryzen 5000 d’AMD ?

Et face à la concurrence, ça donne quoi ? S’il conviendra d’attendre les premiers tests pour en avoir le coeur net, sur le papier, cette nouvelle génération semble un brin désavantagée face aux Ryzen 5000 d’AMD, qui proposent jusqu’à 16 coeurs, là où le processeur Rocket Lake-S le plus performant, l’i9-11900K, n’en dispose que de 8. Néanmoins, Intel pourrait mieux s’en sortir du côté des jeux vidéo, notamment grâce à ses différentes options d’overclocking et ses différentes optimisations conçues avec plus de 200 grands noms du monde vidéoludique. Aussi, en optant pour du 14 nm, Intel pourrait peut-être échapper à la pénurie de composants qui empêche AMD de fournir en nombre suffisant ses potentiels clients. Du côté des prix, cela démarre à 182$ avec l’Intel Core i5-11400 et termine à 583$ avec l’Intel Core i9-9980HK. Ils sont susceptibles de varier en fonction des revendeurs et des régions du monde, donc on vous invite à vous renseigner auprès de votre revendeur habituel pour trouver le meilleur prix suivant la configuration souhaitée.

Crédits : Intel

[winamaz asin=”B005404P9I” features_items=”no” template=”horizontal”]