Une joueuse de tennis vend son bras en NFT

Business

Par Amandine Jonniaux le

Plus fort que les chips ou les tweets, cette joueuse professionnelle de tennis a vendu son bras aux enchères sous forme de NFT.

Crédits : Yann Caradec / Flickr.

L’intérêt pour les NFT atteint décidément des sommets. Après les Pringles saveur crytpocrisp et la musique techno d’Elon Musk, finalement retirée de la vente au bout de quelques jours, c’est au tour de la joueuse de tennis professionnelle Oleksandra Oliynykova de mettre en vente… son bras. Selon le site Decrypt, la sportive qui occupe actuellement la 649e place au classement WTA, a mis son avant-bras aux enchères sous la forme d’un NFT sur la plateforme Open Sea.

Disponible depuis mercredi dernier, l’offre est aussi étonnante que détaillée. À l’issue de la vente, le propriétaire du NFT bénéficiera d’un droit exclusif et à vie, d’une surface d’environ 15×8 cm située sur l’avant-bras de la joueuse. Il sera alors possible de le laisser tel quel, de le revendre, ou même de tatouer un message sur ce dernier. En cas de tatouage, celui-ci devra tout de même se soumettre à quelques restrictions, et ne comporter ni référence à des jeux d’argent, ni apologie extrémiste.

Selon Oleksandra Oliynykova, il s’agit là d’une “opportunité extrêmement rare”, puisqu’en plus d’être la seule partie de son corps qu’elle prévoit de vendre, cette dernière sera visible à tous les matchs auxquels elle participera du haut de ses vingt ans, et de sa carrière prometteuse. Un véritable “panneau d’affichage sur Times Square” a expliqué la principale intéressée.

Face au succès des NFT (non-fungible token), de plus en plus de marques et de personnalités ont désormais recours à ce type de ventes un peu particulières, sur lesquelles il est possible d’enchérir pour à peu près tout et n’importe quoi. Après avoir vendu son bras, Oleksandra Oliynykova et son manager ont également annoncé qu’ils souhaitaient recourir aux NFT pour d’autres types de transactions, allant du choix des tenues de la sportive à ses partenariats commerciaux.

Dans le domaine du sport, une plateforme française spécialisée sur le football et les NFT a vu le jour : Sorare. Nous avons eu l’occasion de la tester et voici nos premières impressions.

Source: Decrypt