Votre smartphone Android collecte 20 fois plus de données qu’un iPhone

Android

Par Remi Lou le

Selon une étude, le système d’exploitation de Google collecterait près de 20 fois plus de données qu’un smartphone sous iOS. Toutes les 12 heures, un smartphone Android enverrait ainsi 1 Mo de données chez Google, tandis qu’Apple ne collecterait que 52 Ko de données sur ce laps de temps.

Crédits : Hardik Sharma / Unsplash

On le sait, nos smartphones collectent allègrement nos données. N’en déplaise aux utilisateurs d’iPhone, Apple n’est pas en reste et aspire également certaines données dans ses serveurs. Néanmoins, la Pomme s’en tirerait bien mieux que Google avec Android, d’après une étude menée par un chercheur en cybersécurité du Trinity College, un centre de recherche de l’université de Dublin, en Irlande. Selon lui, Android se montrerait bien plus gourmand qu’iOS et aspirerait près de 20 fois plus de données !

1,3 To de données envoyés côté Google toutes les 12 heures, 5,8 Go chez Apple

Pour arriver à ce résultat, le chercheur a examiné le comportement de deux smartphones, un iPhone 8 d’Apple, et un Pixel 2 de Google, lorsqu’ils sont utilisés ou en veille. Dans le cas d’Apple comme de Google, des données sont régulièrement envoyés sur leurs serveurs respectifs, et il n’existe aucun paramètre afin de refuser cette collecte de données. « Il existe peu voire pas du tout d’options réalistes pour empêcher ce partage de données » se désole le chercheur.

Dès l’insertion de la carte SIM, les smartphones sous Android et iOS commence à transférer des données, et cela continue à l’utilisation et même en veille. En moyenne, ces appareils se connectent aux serveurs toutes les 4 minutes et 30 secondes, que ça soit chez Apple ou Google. Le volume de données ne serait néanmoins pas du tout le même. Au démarrage, un smartphone Android enverrait ainsi 1 Mo de data à Google tandis qu’un iPhone n’en transmettrait que 42 Ko. En veille, un smartphone Android collecterait en moyenne 1 Mo de données toutes les 12 heures, contre 52 Ko sur iPhone. Au total, pour l’ensemble des utilisateurs américains, les smartphones Android enverraient la bagatelle de 1,3 To de données toutes les 12 heures à Google, contre 5,8 Go pour les iPhone.

Google conteste l’étude

De son côté, Google ne semble pas vraiment avoir apprécié cette étude, et vient de publier un communiqué dans lequel il exprime sa position sur le sujet, et d’éventuelles « failles » descellées dans la méthodologie employée. Voici la déclaration complète du géant californien :

« Nous avons identifié des failles dans la méthodologie utilisée par le chercheur pour mesurer le volume de données et nous ne sommes pas d’accord avec les affirmations de l’article selon lesquelles un appareil Android partage 20 fois plus de données qu’un iPhone. Selon nos recherches, ces résultats sont erronés d’un ordre de grandeur et nous avons fait part de nos préoccupations méthodologiques au chercheur avant la publication.

Cette étude décrit en grande partie le fonctionnement des smartphones. Les voitures modernes envoient régulièrement des données de base sur les composants du véhicule, leur état de sécurité et les calendriers d’entretien aux constructeurs automobiles, et les téléphones mobiles fonctionnent de manière très similaire. Ce rapport détaille ces communications qui permettent de s’assurer que le logiciel d’iOS ou d’Android est à jour, que les services fonctionnent comme prévu et que le téléphone est sécurisé et fonctionne efficacement. »

Acheter sur Amazon