Alibaba : une amende de 2,3 milliards d’euros pour le géant du e-commerce

Business

Par Julie Hay le

L’administration pour la régularisation du marché chinois vient de condamner Alibaba Group, géant du e-commerce dans le pays, à verser une amende de 2,3 milliards d’euros. Pékin juge les pratiques de la firme “monopolistiques” et estime qu’elles entravent” l’innovation dans le secteur des plateformes de vente en ligne”.

Crédits : aliexpress

Nouveau coup dur pour Jack Ma et son entreprise Alibaba. Quelques mois après avoir été stoppé net lors de son entrée en bourse, le groupe est dans le viseur des autorités chinoises depuis plusieurs mois. Après quatre mois d’enquête, le géant du e-commerce vient d’être condamné à verser 2,3 milliards d’euros d’amende pour “pratiques monopolistiques” rapporte Endgadget. L’administration pour la régularisation du marché souligne notamment le fait que la firme oblige les commerçants à vendre exclusivement leurs produits sur ses plateformes comme AliExpress par exemple. Selon un communiqué de presse, publié sur le site de l’institution, la politique menée par la firme “élimine et limite la concurrence dans le pays et entrave l’innovation dans le secteur des plateformes de vente en ligne”. Par conséquent, Pékin somme Alibaba de mettre fin à ses pratiques jugées illégales et à verser 4 % de ses recettes dans le pays.

Alibaba veillera à “mieux s’acquitter de ses responsabilités sociales”

Suite à cette condamnation, Alibaba veut faire amende honorable. Dans un communiqué, la firme a expliqué accepter la sanction et veillera à l’avenir à “mieux s’acquitter de ses responsabilités sociales”. Il faut dire que les relations entre Pékin et la firme ne sont pas au beau fixe, surtout depuis que son fondateur Jack Ma a adressé un discours très critique à l’égard du régime en octobre dernier. Il avait alors comparé le système de réglementation chinois et les règles bancaires mondiales à un “club de personnes âgées”. Il avait notamment invité le gouvernement à “réformer le système actuel”. Des rumeurs circulaient d’ailleurs sur une potentielle disparition du milliardaire suite à ces déclarations. Il est réapparu quelques semaines plus tard, lors d’une discrète visioconférence.

Source: Engadget