iPhone : le retrait du chargeur, c’est 861 000 tonnes de métal en moins

Apple

Par Remi Lou le

Après avoir pris la décision de retirer le bloc secteur des boîtes de ses iPhone, Apple revient sur les bénéfices de cette décision.

Crédits : Martin Sanchez / Unsplash

Apple a beau avoir été vivement critiqué par ses concurrents à ce sujet (avant qu’ils ne finissent par suivre), jusqu’à écoper d’une lourde amende au Brésil, sa décision de retirer l’adaptateur secteur des boîtes de ses iPhone a visiblement porté ses fruits. La firme de Cupertino vient en effet de se féliciter de cette décision dans son rapport d’avancement environnemental 2021.

Économie de métal, et meilleure efficience des transports

Comme l’explique Apple, le retrait du bloc secteur et des écouteurs (sauf en France, où les écouteurs sont toujours fournis) lui aurait permis d’économiser près de 861 000 tonnes de métal : cuivre, zinc, ou encore de l’étain. Ce chiffre correspond à l’économie de matière première durant le temps de commercialisation de l’iPhone 12 et ses quatre déclinaisons.

Et ce n’est pas tout, puisque Apple ferait également des économies substantielles du côté de l’efficience du transport d’iPhone, grâce à la taille réduite des boîtes d’iPhone 12. On parle d’une capacité de transport accrue de 70%. Là encore, la France n’est pas vraiment concernée puisque Apple fournit ici une boîte plus imposante regroupant à la fois celle de l’iPhone et les écouteurs obligatoires.

Enfin, Apple explique être parvenu à réduire de 65% le plastique de l’emballage de ses iPhone depuis les six dernières années, avec l’objectif de le supprimer totalement de ses packaging d’ici cinq ans. Pour cela, la firme entend utiliser davantage de matériaux recyclés, lesquels représentent même près de 40% des MacBook à ce jour.

Vers la neutralité carbone

Tout cela s’inscrit dans la démarche du constructeur à atteindre la neutralité carbone d’ici 2030. Pour ce faire, la firme compte éliminer près de 75% de ses émissions dans toute sa chaîne d’approvisionnement avec ce type de démarche. En ce qui concerne les 25% restants, Apple mise sur le « Restore Funds », un fonds de 200 millions de dollars pour la protection de l’environnement.

Source: Engadget