Apple lève le voile sur l’AirTag, mais qu’est ce que c’est au juste ?

Apple

Par Remi Lou le

Il s’agit d’une balise GPS (sans GPS), localisable n’importe où sur la planète, et destinée à s’accrocher à vos effets personnels.

Crédits : Apple

Cela fait près de deux ans qu’on en entend parler, et plus d’un et demi que ce produit est attendu à chaque conférence de la pomme, sans jamais voir le jour. Cette fois, c’est la bonne. À l’occasion de sa conférence de printemps, Apple vient de lever le voile sur l’AirTag, sa fameuse balise GPS destinée à s’accrocher à vos effets personnels afin de les retrouver depuis l’app « Localiser » de l’iPhone. L’appareil n’a pas besoin de GPS : il utilise le réseau “Localiser” en mettant à profit les millions d’appareils Apple en circulation dans le monde et le Bluetooth LE.

Comme prévu, l’AirTag prend la forme d’un petit galet circulaire plutôt compact, affichant le célèbre logo de la marque. En approchant son iPhone du AirTag, on aura le droit à une notification et un retour haptique nous indiquant qu’on s’approche du but grâce à la puce U1 (présente sur iPhone depuis l’iPhone 11). Bien sûr, on pourra retrouver l’accessoire et l’objet sur lequel il est attaché sur une carte depuis n’importe quel appareil Apple avec « Localiser ». Il est même possible de faire sonner l’AirTag à distance depuis son iPhone grâce à un petit haut-parleur intégré. Apple oblige, les données de localisation de l’AirTag sont conservées bien précieusement et ne sont pas partagées. Par ailleurs, lorsqu’un AirTag est mis en mode “perdu” sur “Localiser”, il reste identifiable par un smartphone Android grâce au NFC, et pas seulement avec un iPhone.

Pour attacher l’AirTag à vos objets comme votre portefeuille, des clés ou même un sac, Apple a prévu le coup avec une pléthore d’accessoires, dont une collection signée Hermès. On peut également y faire graver gratuitement des lettres ou des emojis. L’AirTag sera disponible dès le 23 avril au prix de 35 euros l’unité, et le lot de 4 à 119 euros.