Apple n’envisage toujours pas de fusionner l’iPad et le Mac

Apple

Par Remi Lou le

Le nouvel iPad Pro et sa puce M1 a relancé le débat. Apple compte-t-il vraiment fusionner l’iPad et le Mac ?

Crédits : Apple

Depuis plusieurs années, Apple rapproche toujours plus l’iPad et le Mac. La tablette s’est d’abord offerte une déclinaison « Pro », puis un OS dédié, iPadOS, et même le support de la souris et du trackpad l’année dernière. À l’occasion de sa conférence de printemps, Apple a une nouvelle fois semé le doute, en allant jusqu’à offrir une puce M1 à son dernier iPad Pro, un processeur que l’on retrouvait uniquement sur les Mac.

C’est donc en toute logique que certains imaginent une nouvelle fois la fusion entre l’iPad et le Mac, mais selon Apple, ce n’est pas prévu. C’est en tout cas ce qu’à expliqué Greg Joswiak, responsable marketing de la Pomme, au micro de The Independent.

« Il y a deux histoires contradictoires que les gens aiment raconter à propos de l’iPad et du Mac. D’une part, les gens disent qu’ils sont en conflit les uns avec les autres, que quelqu’un doit décider s’il veut un Mac ou s’il veut un iPad. D’autre part, les gens disent que nous les fusionnerons en une seule gamme : qu’il y a vraiment cette grande conspiration dans laquelle nous voudrions éliminer les deux gammes pour en faire une seule. Aucune de ces théories n’est vraie. Nous sommes assez fiers de travailler vraiment dur pour créer les meilleurs produits dans leur catégorie respective. » a ainsi déclaré Joswiak à ce sujet.

Ce dernier a été rejoint dans ses propos par John Ternus, responsable de l’ingénierie matérielle chez Apple, qui explique que « nous nous efforçons de créer le meilleur Mac et le meilleur iPad possible. »

Pourquoi un M1 sur l’iPad Pro ?

Vous l’aurez compris, l’iPad et le Mac n’ont pas prévu de se muer en un seul et même produit. Néanmoins, l’arrivée d’une puce M1 dans l’iPad Pro laisse songeur. Autant, sur Mac, les applications professionnelles sont nombreuses, et la puissance du M1 peut largement être mise à profit. Mais sur l’iPad Pro, la proposition de l’App Store laisse encore à désirer dans le milieu professionnel, même s’il y a tout de même quelques propositions intéressantes.

Et si le nouvel iPad Pro et sa puce M1 était plutôt là pour accompagner un changement majeur d’OS ? S’il faut tirer une croix sur l’arrivée de macOS sur iPad, les espoirs sont aujourd’hui tournés vers iPadOS 15, qui devrait être présenté lors de la prochaine WWDC, en juin. Ne serait-ce pas l’occasion rêvée pour Apple de dévoiler quelques nouvelles applications plus professionnelles, comme Final Cut Pro ou encore Logic Pro, par exemple ? Réponse en juin !