C’est Octave Klaba, le fondateur d’OVH, qui reprend Blade (Shadow)

Business

Par Olivier le

Blade, le spécialiste français du PC dans le nuage avec son offre Shadow, a rencontré de telles difficultés financières qu'il n'a pas pu éviter le redressement judiciaire. Un repreneur a été choisi, il s'agit d'Octave Klaba, le fondateur d'OVHcloud.

© Blade

Depuis le mois de mars, Blade vivait au rythme des offres déposées auprès du tribunal de commerce de Paris pour la reprise de son activité. L’entreprise compte 100.000 utilisateurs actifs, mais elle n’arrive pas à suivre la cadence : les nouveaux clients doivent en effet attendre de très longs mois avant d’obtenir un accès à leur PC dans le cloud.

OVH contre Iliad

Par conséquent, le chiffre d’affaires a piqué du nez et un tour de table organisé en fin d’année dernière n’a finalement rien donné. Les dirigeants de Blade n’ont pas eu d’autre choix que d’aller au redressement judiciaire début mars. Depuis, deux offres de reprise ont retenu l’attention. Une d’entre elles provenait des salariés de la société, soutenus par Iliad, la maison-mère de Free.

L’autre offre qui a finalement été approuvée par le tribunal de commerce est celle d’Octave Klaba qui a souhaité adosser Blade à hubiC. Le fondateur d’OVHcloud a donc emporté la mise, et il s’en est réjoui sur Twitter : « L’ambition est simple : bâtir la meilleure offre du cloud gaming au monde ! On a désormais tout dans une seule boîte : équipe talentueuse, aucun souci de dépenses d’investissement, le marché mondial ».

L’accent mis sur le cloud gaming est intéressant, car Octave Klaba avait auparavant indiqué son intention de viser une clientèle professionnelle. Le jeu en streaming est bien sûr une partie essentielle de l’offre Shadow, mais les abonnés accèdent à un PC au complet qui peut donc servir à tout autre chose qu’à jouer.