Netflix : le trailer de Love, Death + Robots à ne pas regarder dans le métro

Série

Par Julie Hay le

Trash, gore et explosif, le nouveau trailer de Love, Death + Robots annonce un spectacle de grande envergure sur Netflix.

© Netflix

La série anthologique de Netflix est loin d’être politiquement correct, quoi de plus normal donc que sa bande-annonce le soit aussi. Alors que la seconde saison de Love, Death + Robots est attendue sur nos écrans le 14 mai prochain, la plateforme vient de dévoiler une nouvelle bande-annonce. Épileptique, comme bien souvent avec la création de Tim Miller, elle nous donne un aperçu des séquences gores, crues et explosives qui nous attendent. Comme pour la première salve d’épisodes, cette nouvelle saison sera constituée de plusieurs histoires indépendantes ayant pour trame de fond l’amour, les nouvelles technologies mais également la mort. Après tout c’est le titre de la série.

Parmi les huit épisodes prévus, on retrouvera un nouveau chapitre tiré de l’imaginaire de Tim Miller. Le réalisateur de Deadpool s’est associé au scénariste J.G Ballard pour porter à l’écran The Downed Giant, ou “Le géant abattu” dans la langue de Molière. Comme pour la première salve d’épisodes, on aura droit à un grand écart de style d’animation, passant allégrement de la CGI à une animation plus classique. Plusieurs célébrités semblent d’ailleurs s’être prêtées au jeu de la motion capture. Dans ces nouvelles images, on peut effectivement apercevoir Michael B. Jordan (Creed).

Encore une diffusion aléatoire ?

Ce que ne précise en revanche pas Netflix, c’est si la diffusion suivra le même modèle que celui de la première saison, dont vous pouvez lire notre classement ici. En mars 2019, la plateforme avait fait le choix controversé de proposer chacune de ses histoires dans un ordre aléatoire. Le fondateur de l’association LGBTQ Out in Tech avait alors avancé que l’ordre défini par Netflix était lié à la sexualité de l’utilisateur. Rapidement, la plateforme de Reed Hastings a démenti en précisant qu’il s’agissait uniquement du fruit du hasard, et que les épisodes étaient bien proposés de manière totalement aléatoire.