TGV M : la SNCF dévoile le design de son TGV du futur

Urban Mobility

Par Olivier le

Le TGV M, alias le TGV du futur, a été dévoilé par la SNCF, du moins sa motrice. Outre un design très élancé, le train sera aussi plus économe en énergie. Ce TGV circulera pour les Jeux Olympiques de 2024.

© Alain Krakovitch, SNCF

Le projet, lancé en 2017, commence à porter ses premiers fruits. C’est en effet depuis l’usine Alstom de Belfort que la SNCF a levé le voile sur la motrice du TGV M, qui doit entrer en circulation en 2024 à l’occasion des Jeux Olympiques de Paris. C’est le patron de Voyages-SNCF, Alain Krakovitch, qui a partagé les premières images de ce TGV du futur.

Un meilleur bilan carbone

Premier constat : cette motrice a une allure qui n’est pas sans évoquer le célèbre Shinkasen japonais ! En dehors de ce design très aérodynamique, le TGV M a de nombreux atouts. Il pourra ainsi compter jusqu’à 740 places, contre un maximum de 600 dans les TGV actuels. La motrice pourra tracter de 7 à 9 voitures, en fonction des besoins.

L’intérieur des voitures pourra être complètement reconfiguré pour passer de la 2e à la 1ère classe, et inversement. L’espace sera modulable, les sièges pourront facilement être retirées pour ajouter des rangements à vélo ou à bagages. Par ailleurs, ce TGV de 4e génération affiche un bilan carbone plus flatteur que celui de ses prédécesseurs : 97 % de ses composants sont recyclables, tandis que qu’il consomme 20 % d’énergie en moins.

Si les premiers TGV M doivent circuler entre Paris et le Sud-Est au premier semestre 2024, il faudra attendre jusqu’en 2031 pour que l’ensemble des commandes passées par la SNCF lui soit livré. Alstom produit le train à grande vitesse à Belfort ainsi que dans son usine de La Rochelle. Le transporteur a acheté 100 unités du TGV, pour un montant de 2,7 milliards d’euros.

Source: BFMTV