EA nie vouloir intégrer des publicités dans ses jeux vidéo

Jeux Vidéo

Par Elisa Rahouadj le

Cela fait suite à une affirmation de Simulmedia qui avait cité EA comme principal testeur des publicités vidéo dans ses jeux.

Electronic Arts EA logo
© EA

Il y a quelques jours, Simulmedia dévoilait PlayerWON, un système de publicités intégrées aux jeux vidéo qui permettrait aux développeurs et éditeurs de titres sur consoles d’avoir une source de revenus en plus de l’achat des jeux et des micro-transactions. Le fonctionnement de ce système est assez simple, les joueurs pourraient visionner de courtes vidéos – de 15 à 30 secondes – qui leur permettraient de gagner des récompenses spécifiques. Cela est actuellement beaucoup utilisé dans les jeux mobiles.

Le site Axios mentionnait Electronic Arts et Hi-Rez Studio comme principaux testeurs du projet, et plus particulièrement le jeu Smite de ce dernier. Cependant, EA nie toute implication ou quelconque accord avec Simulmedia concernant l’intégration de publicités dans ses jeux et a donc déclaré :

« Suite à des informations erronées suggérant que nous cherchons à introduire des publicités de type télévisuel dans nos jeux, nous tenions à préciser que la publicité dans les jeux pour consoles n’est pas un sujet que nous étudions actuellement et que nous n’avons signé aucun accord pour la mettre en œuvre. Créer la meilleure expérience possible pour les joueurs reste notre priorité ».

L’expérience de jeu au centre du débat

Rien d’étonnant quand on pense au tapage généré par l’affirmation de Simulmedia. En effet, les publicités dans les jeux vidéo sur consoles, pour la grande majorité payants et assez chers, ne sont pas les bienvenues et ont même créé une polémique assez virulente sur les réseaux. Le système de PlayerWON est considéré comme étant intrusif et malvenu.

Il est donc naturel qu’EA ne veuille pas s’associer, pour le moment, à ce genre de pratique. Cependant, Simulmedia avait bien précisé que PlayerWON allait arriver sur une douzaine de jeux d’ici la fin de l’année, on peut donc légitimement se demander desquels il s’agit. L’entreprise devrait bientôt communiquer à ce propos donc restez en alerte.

Source: VG24/7