Cette IA recadre les députés qui consultent trop leur smartphone

Une drôle d’IA garde un oeil sur le Parlement belge de la province flamande et affiche les politiciens qui consulteraient un peu trop leur téléphone portable.

The Flemish Scrollers
© Dries Depoorter

Les smartphones et autres tablettes ont pris une place très importante dans nos vies à tous, et les politiciens n’y échappent pas. Ainsi, il n’est pas rare de voir des séquences montrant des élus en train d’utiliser leurs téléphones portables en pleine séance. Utiliser son smartphone en réunion, ça peut arriver à tout le monde, mais lorsqu’il s’agit de rester les yeux rivés sur son écran alors que l’avenir d’un pays se joue devant ses yeux, cela peut être un peu plus problématique.

Pour dénoncer ces pratiques parlementaires, un artiste belge a eu l’idée saugrenue de combiner la reconnaissance faciale et l’intelligence artificielle pour créer « The Flemish Scrollers » (Flamands faisant défiler l’écran). L’initiative vise à observer les députés flamands au cours de leurs séances et de repérer ceux qui utiliseraient un peu trop leur smartphone. Cela fait suite à un scandale qui avait éclaté en Belgique fin 2019, lorsque le vice-Premier ministre Jan Jambon avait été surpris à jouer à Angry Birds sur son smartphone en pleine séance.

Les politiciens distraits affichés sur les réseaux sociaux

Cette IA ne fait pas qu’observer les élus, elle s’autorise même à afficher les politiciens un peu trop distraits sur les réseaux sociaux. Si l’un d’entre eux consulte trop son téléphone, le logiciel publie la séquence sur Twitter et sur Instagram en le mentionnant, le tout accompagné d’un petit message lui demandant de rester concentré. Radical.

La menace plane même lorsque les politiciens ne sont pas en exercice. « The Flemish Scrollers » analyse en effet les archives d’anciennes séances et peut très bien finir par afficher des moments d’égarements passés, même si cela ne s’est pas encore produit.

Si l’initiative a du sens, elle pose encore de nombreuses questions, notamment parce que l’IA ne fait pas la différence entre un politicien en train de consulter un divertissement et celui qui serait en train de gérer une affaire liée à l’exercice de ses fonctions sur son téléphone.

Source: 9To5Mac