Hyundai veut faire des voitures à hydrogène plutôt qu’électriques

Automobile

Par Tristan le

Le constructeur sud-coréen Hyundai veut faire de l'hydrogène l'énergie de demain.

Hyundai-voiture-hydrogene
© Hyundai

Les voitures électriques représentent 8% du parc européen selon les dernières estimations de Inovev, un spécialiste de ce marché. Mais de leur côté, les voitures à hydrogène sont bien plus rares, et leur développement ne semble pas être d’actualité tant l’électrique semble aujourd’hui LA solution pour sortir des carburants fossiles. Pourtant le constructeur Hyundai semble vouloir prendre le virage de l’hydrogène avant tout le monde.

Les ambitions sont grandes du côté du constructeur asiatique. En effet, la marque compte atteindre le même coût de production pour des batteries électriques que des piles à combustion à hydrogène, d’ici 2030. La société a également donné des nouvelles informations sur sa future voiture de sport propulsée par l’hydrogène. Cette dernière devrait être capable de faire le 0 à 100 kilomètres/heure en 4 secondes. Elle disposera également d’une autonomie de 600 kilomètres. 

L’hydrogène l’énergie des voitures de demain ?

Si le projet semble à contre-courant des tendances actuelles, l’hydrogène pourrait bien, au contraire, être la solution pour faire le pont entre voitures électriques, dont l’impact écologique n’est pas nul, et les voitures thermiques classiques, qui peuplent aujourd’hui nos rues avec les conséquences que nous connaissons. 

Aujourd’hui peu de véhicules de la marque Hyundai fonctionnent à l’hydrogène. Le premier est un bus, circulant dans les rues sud-coréennes. L’autre, un camion, a été livré en 45 exemplaires à la Suisse qui en fait aujourd’hui une utilisation test. Hyundai voudrait continuer de proposer des véhicules lourds à l’hydrogène, un semi-remorque serait ainsi en cours de conception dans les usines de la firme sud-coréenne, il pourrait faire son arrivée sur le marché au cours de l’année 2023. 

Dans la même dynamique que celle entreprise par Hyundai d’autres firmes, comme le français Alstom travaille sur des trains à hydrogène. Le premier d’entre eux a voyagé en Allemagne en 2018. Dans le monde de l’automobile, BMW devrait rapidement suivre les traces de Hyundai et proposer des véhicules à hydrogène dans les années à venir.