Critique

[Critique] Falcon et le soldat de l’hiver est-elle à la hauteur de ses ambitions ?

Série

Par Julie Hay le

Deuxième série estampillé Marvel sur Disney+, Falcon and the Winter Soldier est déjà promise à un succès monstre. La production, qui met Anthony Mackie et Sebastian Stan à l’honneur, espère faire aussi bien que Wandavision. On a vu le premier épisode, on vous dit ce que l’on en a pensé.

Crédits : Marvel

En 2021, les productions Marvel ne manqueront pas. Après une année blanche pour le MCU, les super-héros font un retour en grande fanfare sur nos écrans. Deuxième série estampillée par la maison des idées sur Disney+, Falcon et le Soldat de l’Hiver a l’ambition de nous offrir un grand spectacle d’effets visuels dans la tradition des films du genre. Le pari est-il réussi ? Écrite par Malcom Spellman, cette série nous plonge quelques mois après les événements d’Avengers : Endgame. Alors que l’humanité tente de se reconstruire, Sam Wilson doit composer avec ses responsabilités de super-héros et son rôle de frère. Maintenant que Steve Rogers a pris sa retraite pour couler des jours heureux aux côtés de Peggy Carter, le Faucon doit assurer l’héritage de ce héros national. De son côté, Bucky Barnes affronte son passé et fait face aux conséquences de ses actes. Il vit avec des souvenirs douloureux et doit s’adapter à un monde qu’il connaît finalement peu.

C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures

Si WandaVision prenait le parti de nous offrir une relecture ambitieuse de l’univers Marvel, Falcon et le Soldat de l’Hiver s’inscrit dans la lignée directe de ce que nous proposait déjà le MCU. Après une première scène d’action épileptique, et qui donne un peu le tournis, le récit gagne en intensité à mesure que l’on explore les destins des deux personnages. Plutôt que de s’intéresser à l’intrigue qui sera déroulée dans le reste de la série, ce premier épisode fait le choix d’une douce entrée en matière. Loin d’être aussi effréné qu’on pouvait l’imaginer, ce chapitre propose de beaux moments d’intimité qui manquaient cruellement aux films sur le grand écran. C’est d’ailleurs dans ces moments que Falcon et le Soldat de l’Hiver trouve grâce à nos yeux. Ce premier épisode, construit en parallèle, promet déjà une réunion de haute voltige entre les deux protagonistes, mais il est encore difficile de savoir ce qui nous attend.

Crédits : Marvel

Comme chien et chat

On les avait déjà vu se faire face à l’écran, mais jamais les deux acteurs n’avaient été investis du rôle de personnages principaux. Fort heureusement, Sebastian Stan et Anthony Mackie se montrent à la hauteur du défi. Ils nous font découvrir une nouvelle facette de leurs personnalités respectives, sans pour autant s’inscrire complètement en opposition avec ce qu’ils proposaient déjà sur le grand-écran. L’interprète de Bucky Barnes se démarque particulièrement, dans son incarnation d’une vieille âme perdue dans un univers qui lui est inconnu. Leur association devrait faire des étincelles, pour notre plus grand plaisir. 




Côté intrigue, ce premier épisode est assez avare en détails. Le mystère sur l’organisation qui menace la paix mondiale est encore entier, même si les différentes bande-annonces et extraits nous ont déjà dévoilé l’identité de l’antagoniste principal. Reste à voir désormais quels chemins les scénaristes vont emprunter et si le voyage sera à la hauteur de la promesse. Falcon et Le Soldat de l’hiver doit introduire une nouvelle génération de super-héros, mais ce n’est pas une mince affaire.

Après une introduction somme toute un peu convenue, Falcon et le Soldat de l’Hiver promet déjà de monter en puissance. Sans s’affranchir totalement des carcans des productions Marvel, la série semble être un divertissement abouti qui ravira les fans de la première heure. S’il est difficile après un seul épisode de savoir si elle réussira à s’imposer durablement, ce premier épisode a le mérite de ne pas (trop) sentir le réchauffé. Elle pourrait en revanche ne pas souffrir la comparaison avec WandaVision qui par sa forme ambitieuse ralliait les fans et les néophytes à sa cause. Tant pis, Falcon et le Soldat de l’Hiver s’adresse avant tout aux spectateurs du Marvel Cinematic Universe, et ils sont nombreux sur Disney+.

Disney+ est accessible dès 8,99 euros par mois

Notre avis

Ce premier épisode oscille entre hommage aux films du MCU et désir de s'affranchir des schémas classiques. Il est encore difficile de dire si la série rencontrera le succès escompté, au du moins auprès du grand public. Falcon et le Soldat de l'Hiver s'adresse essentiellement aux fans de la franchise, là où WandaVision touchait un public plus large grâce à son format ambitieux. Reste à voir désormais si la recette du pur Marvel fonctionnera sur le petit écran.

L'avis du Journal du Geek :