Dossier

E3 2012 : Preview d’Assassin’s Creed 3 (Wii U)

Par François le

Assassin’s Creed 3 prend place autour de la révolution américaine, c’est l’histoire de Connor. On suivra comment il devient assassin, et comment il participera à la guerre entre les templiers et les assassins, et comment cette guerre est liée à la révolution américaine.

La démo a laquelle j’ai pu assister se déroulais dans la ville de Boston. Une des nouveautés les plus importantes dans la ville, c’est que maintenant, vous pouvez vous cacher dans des éléments mobiles. Comme un chariot de foin par exemple. Évidemment, vous pouvez aussi réaliser des assassinats depuis ces endroits. Il arrive, lorsque l’on se balade en ville qu’une quête secondaire se déclenche, et cette expérience semble bien mieux intégrée dans la ville. L’assassin dispose d’ailleurs de nouvelles poses lui permettant de se planquer et d’attendre ses proies. Dans la mission que nous avons vu, l’assassin’s s’est placé entre deux pêcheurs, en prenant la pose qui va bien, pour attendre un garde et utiliser les outils à disposition pour le tuer. En plus des tas de foin, le personnage peut se planquer dans des buissons, la différence notable est qu’ils sont plus étalés que les tas de foin et qu’ils sont un bon endroit pour faire de la reconnaissance.

Si vous vous retrouvez en plein combat, il est a noté que les gardes attendent nettement moins a vous attaquer. Il n’est plus possible de se soigner pendant un combat, vous devrez soit finir ledit combat, soit vous enfuir. Cette dernière solution sera souvent la bonne solution à Boston, car il y a énormément de gardes rouges en ville. Le meilleur moyen d’échapper à une poursuite dans la ville est de passer au travers d’une maison (en passant par la fenêtre), ce mouvement très « parkour » stoppe immédiatement la poursuite. Pour autant, les gardes sont particulièrement teigneux dans ce nouvel épisode, et il faudra tout de même trouver une planque pour éviter de relancer ladite poursuite. Pendant que le démonstrateur reste planqué, je me rends compte qu’Ubisoft a fait un énorme travail concernant la foule, qui vaque gentiment à ses occupations, on est assez loin des petits groupes de personnes qui marchent sans but.


Évidemment, votre fraternité des assassins sera toujours présente dans ce titre. Une des fonctionnalités utilisables par ces derniers sera de se déguiser en gardes rouges. Ce qui vous permettra de vous faire passer pour un prisonnier et de passer les checkpoints.

Une des grandes fonctionnalités nouvelles est la possibilité de grimper dans les arbres. C’est l’endroit idéal pour essayer une des nouvelles armes du jeu, la « Rope Dart » qui est une sorte de couteau attaché à une corde. En fait avec, vous pouvez pendre vos ennemis en les attaquants depuis un arbre. C’est plutôt pas mal, et cela peut être utilisé pour détourner l’attention.

Pour finir la démo, nous avons eu droit à un assassinat contextuel. Après avoir pris un mousquet, l’assassin a tué par derrière un premier garde, en le transperçant avec le mousquet, puis, à travers le premier garde, il a tiré sur le second garde, et enfin, dans le même mouvement, à balancer par-dessus bord le capitaine templier qu’il devait assassiner. Le mouvement est rapide, en soi, et le jeu fait une grosse partie du travail. Bien sûr, il faut que les conditions soient réunies pour que vous puisiez faire ce genre de mouvements.

Sur le Wii GamePad, Ubisoft a transféré la totalité du HUD, avec une carte en plus haute résolution, mais aussi des accès directs à votre choix d’armes et d’actions. Le jeu sur Wii U vous proposera même de supprimer tout l’affichage de l’HUD sur la télé.

Trois zones étaient disponibles pour la démo, la bataille navale (que l’on a pu découvrir lors de la conférence Sony), qui est un véritable jeu dans le jeu. La ville de Boston qui semble relativement étalée, avec un grand port et un chantier naval. Et enfin la « frontière » qui est truffée de fort et de campements. Cette dernière zone serait déjà aussi grande que la ville de Rome d’Assassin’s Creed Brotherhood.

Je suis fan d’Assassin’s Creed depuis le premier opus, autant vous dire que ce nouveau titre (à l’exception peut être des phases navales) me donne très envie, j’ai très hâte de pouvoir plonger dans l’histoire de Ratohnaké:ton (son nom indien, pronnoncer Ra-doon-ha-gay-doon) aka Connor.

Assassin’s Creed 3 prend place autour de la révolution américaine, c’est l’histoire de Connor. On suivra comment il devient assassin, et comment il participera à la guerre entre les templiers et les assassins, et comment cette guerre est liée à la révolution américaine.

La démo a laquelle j’ai pu assister se déroulais dans la ville de Boston. Une des nouveautés les plus importantes dans la ville, c’est que maintenant, vous pouvez vous cacher dans des éléments mobiles. Comme un chariot de foin par exemple. Évidemment, vous pouvez aussi réaliser des assassinats depuis ces endroits. Il arrive, lorsque l’on se balade en ville qu’une quête secondaire se déclenche, et cette expérience semble bien mieux intégrée dans la ville. L’assassin dispose d’ailleurs de nouvelles poses lui permettant de se planquer et d’attendre ses proies. Dans la mission que nous avons vu, l’assassin’s s’est placé entre deux pêcheurs, en prenant la pose qui va bien, pour attendre un garde et utiliser les outils à disposition pour le tuer. En plus des tas de foin, le personnage peut se planquer dans des buissons, la différence notable est qu’ils sont plus étalés que les tas de foin et qu’ils sont un bon endroit pour faire de la reconnaissance.

Si vous vous retrouvez en plein combat, il est a noté que les gardes attendent nettement moins a vous attaquer. Il n’est plus possible de se soigner pendant un combat, vous devrez soit finir ledit combat, soit vous enfuir. Cette dernière solution sera souvent la bonne solution à Boston, car il y a énormément de gardes rouges en ville. Le meilleur moyen d’échapper à une poursuite dans la ville est de passer au travers d’une maison (en passant par la fenêtre), ce mouvement très « parkour » stoppe immédiatement la poursuite. Pour autant, les gardes sont particulièrement teigneux dans ce nouvel épisode, et il faudra tout de même trouver une planque pour éviter de relancer ladite poursuite. Pendant que le démonstrateur reste planqué, je me rends compte qu’Ubisoft a fait un énorme travail concernant la foule, qui vaque gentiment à ses occupations, on est assez loin des petits groupes de personnes qui marchent sans but.


Évidemment, votre fraternité des assassins sera toujours présente dans ce titre. Une des fonctionnalités utilisables par ces derniers sera de se déguiser en gardes rouges. Ce qui vous permettra de vous faire passer pour un prisonnier et de passer les checkpoints.

Une des grandes fonctionnalités nouvelles est la possibilité de grimper dans les arbres. C’est l’endroit idéal pour essayer une des nouvelles armes du jeu, la « Rope Dart » qui est une sorte de couteau attaché à une corde. En fait avec, vous pouvez pendre vos ennemis en les attaquants depuis un arbre. C’est plutôt pas mal, et cela peut être utilisé pour détourner l’attention.

Pour finir la démo, nous avons eu droit à un assassinat contextuel. Après avoir pris un mousquet, l’assassin a tué par derrière un premier garde, en le transperçant avec le mousquet, puis, à travers le premier garde, il a tiré sur le second garde, et enfin, dans le même mouvement, à balancer par-dessus bord le capitaine templier qu’il devait assassiner. Le mouvement est rapide, en soi, et le jeu fait une grosse partie du travail. Bien sûr, il faut que les conditions soient réunies pour que vous puisiez faire ce genre de mouvements.

Sur le Wii GamePad, Ubisoft a transféré la totalité du HUD, avec une carte en plus haute résolution, mais aussi des accès directs à votre choix d’armes et d’actions. Le jeu sur Wii U vous proposera même de supprimer tout l’affichage de l’HUD sur la télé.

Trois zones étaient disponibles pour la démo, la bataille navale (que l’on a pu découvrir lors de la conférence Sony), qui est un véritable jeu dans le jeu. La ville de Boston qui semble relativement étalée, avec un grand port et un chantier naval. Et enfin la « frontière » qui est truffée de fort et de campements. Cette dernière zone serait déjà aussi grande que la ville de Rome d’Assassin’s Creed Brotherhood.

Je suis fan d’Assassin’s Creed depuis le premier opus, autant vous dire que ce nouveau titre (à l’exception peut être des phases navales) me donne très envie, j’ai très hâte de pouvoir plonger dans l’histoire de Ratohnaké:ton (son nom indien, pronnoncer Ra-doon-ha-gay-doon) aka Connor.