Dossier

Galaxy S20 VS Galaxy S10 : le nouveau flagship de Samsung vaut-il vraiment le coup ?

Smartphone

Par Remi Lou le

Samsung vient d’annoncer ses nouveaux fleurons, les Galaxy S20, Galaxy S20+ et Galaxy S20 Ultra. Concrètement, que valent-ils face aux Galaxy S10 de l’an dernier ?

Crédits : JDG

Cette année, Samsung a fait le choix de présenter trois nouveaux smartphones, à savoir les Galaxy S20, Galaxy S20+ et un modèle ultra haut de gamme, sobrement baptisé Galaxy S20 Ultra. Si l’on compare cette nouvelle gamme à celle de l’an dernier, qui se composait d’un Galaxy S10e d’entrée de gamme, un Galaxy S10 et un Galaxy S10+, on peut notamment constater que Samsung a fait le choix de l’étendre « vers le haut ». Exit le Galaxy S10e, puisque la nouvelle gamme commence cette fois directement par le Galaxy S20, et se termine par le Galaxy S20 Ultra, un modèle qui n’existait pas l’an dernier sur la gamme de Galaxy S10. Concrètement, les Galaxy S10 de l’année dernière ont-ils à rougir face aux nouveaux flagships de Samsung ? On fait le match !

Il serait bien malheureux de comparer le Galaxy S10e, l’entrée de gamme de l’an dernier, face au Galaxy S20, le nouvel entrée de gamme. Le match ne serait tout simplement pas juste. C’est pourquoi nous confronterons plutôt le Galaxy S20 au Galaxy S10, et le Galaxy S20+ au Galaxy S10+, ce qui nous parait bien plus équitable. Nous mettrons volontairement de côté le Galaxy S20 Ultra dans ce comparatif, étant donné que ce modèle ultra haut de gamme n’était pas vraiment présent dans la gamme de l’année dernière.

Un écran qui évolue assez peu entre le S10 et le S20

Tout d’abord, l’écran. On note que le Samsung Galaxy S20 gagne 0,1 pouce par rapport à son prédécesseur, passant de 6,1 à 6,2 pouces. Sur le grand modèle, on gagne 0,3 pouce, en passant de 6,4 pouces sur le S10+ à 6,7 pouces sur le S20+. La dalle est toujours de type AMOLED, et comporte un poinçon afin d’accueillir la caméra frontale. En parlant de ce poinçon, celui-ci est désormais centré, alors qu’il était placé en haut à droite de la dalle sur le Galaxy S10. Notons que, dans le cas du modèle Plus, on ne retrouve plus de double module photo sur le S20+ comme c’était le cas sur le S10+. Dans les faits, il semblerait que Samsung parvienne désormais à améliorer l’effet de profondeur de champ de manière logicielle sans recourir à un second capteur.

Le poinçon des Galaxy S20 est bien plus discret que sur le Galaxy S10

Les bordures qui entourent cette dalle, déjà fines sur les S10 et S10+, s’affinent encore davantage cette année. Si les dalles des Galaxy S20 et des Galaxy S10 sont relativement similaires, le S20 et S20+ ont l’avantage de profiter d’une cadence d’image de 120 Hz, deux fois supérieure à celle des S10 et S10+, ce qui promet un affichage bien plus fluide. Notons pour finir que l’écran des Galaxy S20 et Galaxy S20+ est très légèrement plus étiré, avec un ratio de 20:9, contre 19:9 pour les S10.

Le Galaxy S20 est-il vraiment plus performant que le Galaxy S10 ?

Côté performances, il est logique que les Galaxy S20 soient plus performants que les Galaxy S10. Les nouveaux flagships de Samsung arrivent en effet équipés, selon les marchés, du Qualcomm Snapdragon 865 ou d’un Exynos 990, quand les Galaxy S10 étaient équipés d’un Snapdragon 855 ou d’un Exynos 9820. Notez qu’en Europe, il s’agira systématiquement de la version Exynos. Concrètement, le nouveau smartphone de Samsung devrait se révéler jusqu’à 1,5 fois plus véloce que son prédécesseur d’après les benchmarks concernant les SoC de Qualcomm. Ce sentiment devrait être intensifié par la quantité en hausse de mémoire vive, qui peut désormais monter à 12 Go sur les S20 et S20+ et même 16 Go sur le S20 Ultra. Côté autonomie, là aussi, on devrait observer du mieux, avec un batterie qui passe de 3400 mAh à 4000 mAh sur le petit modèle, et de 4100 mAh à 4500 mAh sur le grand modèle. Toutefois, l’écran de 120 Hz restant plus énergivore, le gain en matière d’autonomie ne devrait pas être si significatif.

Pour ce qui est de la connectique, et pour ceux qui ne sont toujours pas passés au sans-fil, notons que Samsung semble avoir définitivement choisi de supprimer la prise jack. Si celle-ci avait fait de la résistance sur le Galaxy S10, il faudra nécessairement passer au sans-fil ou se coltiner un adaptateur USB-C vers jack 3.5mm pour profiter comme il se doit du Galaxy S20. Enfin, un mot sur la sécurité, puisque Samsung a une nouvelle fois choisi de faire confiance dans sa technologie de lecteur d’empreintes ultrasonique sous l’écran. Si ce type de capteur était déjà présent l’an dernier sur les Galaxy S10, Samsung promet qu’il sera plus rapide et plus précis cette année.

Photo/Vidéo : l’argument imparable du Galaxy S20

Maintenant que les écrans s’étendent sur les bordures et que les performances sont largement suffisantes pour assurer les usages de tous les jours, la plus grosse marge de progression entre une génération de smartphone et la suivante reste la photo. Là où les Galaxy S10 et S10+ comportaient trois capteurs chacun, on retrouve 3 capteurs à l’arrière du Galaxy S20, et quatre à l’arrière du Galaxy S20+, lesquels sont contenus à l’intérieur d’un bloc placé en haut à gauche du dos de l’appareil. Les deux nouveaux flagships de Samsung sont équipés d’un objectif principal de 12 mégapixels, d’un capteur téléphoto 3X de 64 mégapixels, ainsi que d’un capteur ultra grand-angle de 12 mégapixels. Sur le S20+, on note en plus la présence d’un capteur Time-of-Flight, dit ToF, afin de calculer plus précisément la profondeur de champ. Comparé au S10 et S10+, on devrait ainsi noter une nette amélioration notamment au niveau du zoom, qui passe du X2 au X3 et monte à 64 mégapixels, contre seulement 12 mégapixels sur les S10. En ce qui concerne le capteur avant, il reste à 10 mégapixels, mais est désormais capable de filmer en UltraHD jusqu’à 60 i/s, contre 30 i/s sur les S10 et 10+. En vidéo, on devrait également bénéficier d’un gros bond en avant, notamment grâce à la possibilité de capturer des vidéos en 8K à 30 i/s sur les Galaxy S20 et S20+, une grande première sur un smartphone.

Changement à l’arrière, avec la présence d’un nouveau bloc photo sur les S20

Suffisamment de nouveautés pour passer d’un Galaxy S10 à un Galaxy S20 ?

Comme on peut le constater, les Galaxy S20 sont tout de même relativement proches de leurs aïeux, même si les smartphones s’approchent encore plus près de la perfection. Reste encore la question du prix, puisque les prix des Galaxy S10 ont largement chuté depuis l’an dernier, et risquent de chuter encore davantage à la sortie des nouveaux smartphones de Samsung. Mais si les Galaxy S20 et Galaxy S20+ apportent des améliorations minimes par rapport aux Galaxy S10 et Galaxy S10+, le véritable flagship de Samsung en 2020, c’est le Galaxy S20 Ultra. S’il partage bon nombre de caractéristiques avec ses petits frères, le porte-étendard de Samsung se pare d’avantages indéniables. Dalle XXL de 6,9 pouces, batterie de 5000 mAh, 12 Go de RAM… Surtout, il se révèle bien plus costaud en matière de photo/vidéo avec sa configuration hallucinante composée d’un capteur selfie de 40 mégapixels, et d’un quadruple module photo à l’arrière contenant un capteur principal de 108 mégapixels, un téléphoto de 48 mégapixels capable d’un zoom optique 10X et numérique 100X (oui, vous avez bien lu), mais aussi d’un capteur ultra grand-angle de 12 mégapixels et d’un capteur ToF. En bref, le pur flagship de Samsung cette année, c’est bien lui, et il risque de donner du fil à retordre à ses concurrents dans les mois à venir.

Le Galaxy S20 ULTRA et son (imposant) bloc photo

Notons pour finir que les Galaxy S20, Galaxy S20+ et Galaxy S20 Ultra seront disponibles à compter du 13 mars prochain à la vente.