Dossier

Notre guide d’achat geek ultime : plus de 130 idées cadeaux à (s’)offrir pour Noël 2017

Les beaux livres

Le beau livre a beaucoup d’atouts pour lui : en plus de raconter (et de montrer, car un beau livre se distingue aussi par la qualité de ses visuels) une belle histoire, c’est un bel objet que vous pourrez poser fièrement sur une table basse ou dans une bibliothèque. Notre sélection n’est pas exhaustive mais elle se veut la plus variée possible. Science-fiction, super héros et super héroïnes, manga ou encore cinéma, on a brassé large pour que chacun puisse y trouver son bonheur !

L’appel de Cthulhu illustré

Nouvelle emblématique de Lovecraft, L’appel de Cthulhu est un récit fondateur de l’univers poisseux et dérangé de l’auteur américain. Sa déclinaison en livre illustré par Bragelonne est une nouvelle manière d’y pénétrer, porte sublime vers l’empire maritime de l’ancien dieu. Mis en images par le talentueux François Baranger, que les amateurs de jeux vidéo connaissent en tant que concept artist pour Beyond ou encore Dishonored 2 – et grand partenaire de Christophe Gans au cinéma – L’appel de Cthulhu est une des meilleures manières de découvrir l’oeuvre de Lovecraft. Sobre avec des pages au fond noir profond, il enchaîne les planches léchées, à l’esthétique située entre le film noir et les productions de la Hammer. Un ouvrage beau et respectueux.

• L’appel de Cthulhu illustré, aux éditions Bragelonne, 24,90 euros

Geek Tattoo

Dans le côté droit, on trouve un art resté longtemps underground, bien souvent associé aux marins et aux mauvais garçons, mais qui a fini par s’élever et être accepté de tous. Applaudissez le tatouage. De l’autre côté du ring, dans le coin gauche, on trouve une culture underground, longtemps restée l’apanage des geeks mais qui est depuis adorée de tous, on parle bien sûr de la pop culture. Mais plutôt que de s’affronter, le tatouage et la pop culture se sont uni grâce à de nombreux artistes tatoueurs un brin geek sur les bords. Et c’est à ces héros de l’encre et de l’aiguille qu’Issa Maoihibou a voulu rendre hommage avec Geek Tattoo. Ce recueil édité par Huginn & Muninn compile ainsi quelque 500 œuvres de plus de 60 tatoueurs internationaux. De Stranger Things à Terminator en passant par Dragon Ball ou Pokémon, Geek Tattoo nous prouve que la pop Culture est tellement présente dans nos vies que certains sont prêts à se la faire graver sur la peau avec style.

• Geek Tattoo, disponible chez Huginn & Muninn, 39,95 euros

DC Comics : L’encyclopédie

Après s’être attaqué en 2015 à l’univers dense et foisonnant de Marvel, les éditions Huginn & Muninn s’intéressent désormais à celui tout aussi touffu de DC Comics. Au travers de ses 368 pages, L’encyclopédie DC Comics étale sa galerie de personnages, qui font toute la richesse des différents univers du célèbre éditeur américain de bandes dessinées. Des plus iconiques tels que Batman ou Wonder Woman, aux plus secondaires, qui n’apparaissent que le temps d’un numéro, en passant bien évidemment les (très) nombreux vilains que doivent affronter tous ces super-héros. Ce sont ainsi plus de 1000 fiches agrémentées de 2000 illustrations qui composent cet ouvrage imposant. Un must-have pour tous les amateurs de comics.

• L’encyclopédie DC Comics, disponible chez Huginn & Muninn, 49,95 euros

Héroïnes

Les succès de la série Jessica Jones et du récent Wonder Woman nous prouvent une chose : un vent de féminisme souffle sur la pop culture. Mais ne vous méprenez pas, les femmes n’ont pas attendu Aloy (Horizon Zero Dawn), Furiosa ou Michonne pour s’imposer dans ce monde du divertissement largement dominé par les hommes. Les héroïnes fortes, indépendantes, et qui ne sont pas qu’un simple faire-valoir à un héros masculin existent depuis que la pop culture est pop culture. Et c’est pour rendre hommage à toutes ces femmes qui ont fait rêver des milliers de jeunes filles, d’adolescentes et mêmes d’adultes (ainsi que des hommes) à travers les décennies qu’une équipe exclusivement féminine d’auteures et d’illustratrices a conçu Héroïnes. Cet ouvrage édité par Hachette Heroes compile ainsi plus de 70 portraits de femmes emblématiques de la culture de l’imaginaire.

• Héroïnes, disponible chez Hachette Heroes, 25 euros

Lost in Bill Murray

Insaisissable, iconoclaste et inclassable, Bill Murray est une légende du 7e art, aussi bien sur qu’en dehors des plateaux. Personnage que l’on qualifie volontiers de doux dingue ou d’absurde, il s’est forgé sa propre légende, presque sans le vouloir, n’a jamais eu d’agent et ne répond que très rarement aux propositions qui lui sont adressées. Après des mois de missives restées sans réponses, Sofia Coppola doutait de sa venue à quelques jours du début du tournage de Lost In Translation. Après un simple accord de principe, il rejoindra finalement Tokyo, seulement une semaine avant le premier « action ».

Lost in Bill Murray, c’est un peu de tout ça à la fois, une palette hétéroclite de personnages aussi rêveurs que déjantés, et une tentative de réponse à cette question : qui est William James Murray, alias Bill Murray depuis plus de 35 ans, et dont personne ne semble véritablement connaître la nature profonde ? Lost in Bill Murray est un ouvrage débordant d’amour, d’anecdotes et de témoignages, sans omettre les quelques polémiques qui ont pu émailler sa carrière. Avec ce livre, Robert Schnakenberg nous livre ce qui s’apparente à la toute première tentative de biographie de cet acteur aussi culte qu’énigmatique.

• Lost in Bill Murray, aux éditions Glénat, 27 euros

Mangasia

Avec Mangasia, Paul Gravett nous propose un voyage au coeur de l’art du manga. Ce journaliste britannique spécialisé dans la critique de bandes dessinées remonte ainsi aux origines du manga dans le Japon du XIXe siècle, et détaille son évolution jusqu’à notre époque. Paul Gravett livre également une analyse de l’impact qu’a eu le manga sur la culture et la bande dessinée asiatique dans sa globalité. Une épopée littéraire enrichie avec plus de 1000 illustrations, planches, et croquis issus aussi bien du Japon, que de la Chine, la Mongolie, les deux Corée ou encore l’Inde. Un ouvrage qui trouvera parfaitement sa place dans la bibliothèque d’un amoureux de la culture asiatique.

• Mangasia, aux éditions Hors-Collection, 39 euros

Planète Geek

Les lieux et paysages de certaines sagas cultes sont devenus de véritables lieux de pèlerinage, de Star Wars en Tunisie au Seigneur des Anneaux en Nouvelle-Zélande en passant par Game of Thrones en Europe. Nos collègues de Pixels, le magazine des (r)évolutions numériques du Monde, ont répertorié 500 destinations incontournables pour tout geek qui se respecte, pour partir en toute quiétude sur les traces de Batman, Indiana Jones ou encore des Annales du Disque Monde de Terry Pratchett.

• Planète Geek, aux éditions Lonely Planet, 21 euros

Dragon Ball Landmark

Ce guide officiel du manga d’Akira Toriyama a de quoi faire saliver. En retraçant, avec une certaine originalité, les chapitres de l’enfance de Gokû jusqu’à son combat contre Freezer, il permet aux fans comme aux nouveaux venus de (re)plonger dans un univers aussi vaste qu’attachant. Quiz, jeux, cartes des régions de la Terre, fiches de personnages, résumé des chapitres, anecdotes, galerie d’images,…la richesse de son contenu n’a d’égal que la qualité de son propos. Très intelligent dans sa conception et dans les informations qu’il apporte (certaines n’ayant jamais été dévoilées jusqu’à maintenant), ce Dragon Ball Landmark vaut vraiment le détour. Son cinquième chapitre, dédié aux “Héritiers de Dragon Ball” (avec des interviews de mangakas réputés comme Eiichirô Oda, Masashi Kishimoto ou Tite Kubo) est celui qui nous a le plus marqué. Un vrai beau cadeau de Noël.

• Dragon Ball Landmark, aux éditions Glénat, 9,95 euros

Affiches clandestines

À l’heure où les affiches de cinéma se ressemblent toutes, ce bel ouvrage nous rappelle qu’il s’agit d’un art à part entière. L’occasion de découvrir un réseau d’artistes qui s’est mis en tête de re-illustrer ses films favoris. Sur plus de 200 pages, Affiches Clandestines revisite des grands classiques comme Star Wars, Taxi Driver, Blade Runner ou The Big Lebowski. Colorés, avant-gardistes, minimalistes, ces dessins offrent un nouvel angle de vue sur des oeuvres majeures du 7e art. Ils sont d’ailleurs tous accompagnés d’une description permettant de mieux comprendre leur création. Un cadeau vraiment original pour les amateurs de cinéma.

• Affiches Clandestines, aux éditions Akileos pour 35 euros

Un siècle d’animation japonaise

Du cinéma en noir et blanc du début du 20ème à l’ère numérique d’aujourd’hui, l’ouvrage de Matthieu Pinon et Philippe Bunel s’est donné pour ambition de retracer chronologiquement l’histoire de cet art désormais centenaire. D’Akira à Dragon Ball en passant par Cat’s Eye jusqu’au très récent Your Name, les deux auteurs biberonnés à l’animation japonaise proposent une fresque artistique et technique richement illustrée qui constitue une très bonne initiation au sujet.

• Un siècle d’animation japonaise, aux éditions Ynnis, 29,90 euros