Dossier

[Portraits] Punisher et Elektra, alliés ou ennemis de Daredevil ?

Dossiers / Comparatifs

Par Feel le

Ce n’est un secret pour personne, la saison 2 de Daredevil arrive vendredi sur Netflix. Et si vous avez vu un peu les trailers, vous savez déjà que Matt Murdock va y affronter la redoutable Elektra et le non moins déterminé Punisher. Mais que savez-vous vraiment de ces personnages ? Qui sont-ils, où vont-ils, c’est leur secret (ah non… ça c’est M.A.S.K.)… Gentils ou méchants ? Amis ou ennemis ? On vous dit l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur ces deux personnages emblématiques des comics Marvel avant de se lancer dans cette seconde saison.

01

C’est pas de la vengeance, c’est une punition.

Créé par Gerry Conway et John Romita Sr., Le Punisher entre dans l’univers Marvel par la grande porte, en février 1972, en affrontant Spider-Man. Mais ce n’est pas un méchant comme les autres. D’ailleurs, techniquement, ce n’est même pas un méchant. Frank Castle, l’alter ego du Punisher, est un homme brisé mais déterminé à venger le meurtre de sa femme et de ses enfants, assassinés par la mafia lors d’un règlement de comptes dans un parc à New-York. Pas de bol pour les bad guys, Frank Castle est un ancien Marine, entraîné par les forces spéciales et formé aux différents arts du combat. Ses premières victimes ? Les responsables de l’anéantissement de sa vie, bien-sûr. Puis Castle décide de ne pas s’arrêter là et d’éradiquer par tous les moyens (meurtre, torture, kidnapping, menaces… j’en passe et des meilleures) toute forme de criminalité. C’est d’ailleurs pour cela qu’il affronte Spider-Man, ce dernier étant alors accusé du prétendu meurtre de Norman Osborn.

Pour l’époque, l’attitude de Castle est assez surprenante. On se retrouve avec un personnage qui n’agit pas du tout en répondant aux codes des super-héros mais qu’il est difficile de détester tant sa tâche est (dans le fond à défaut de l’être sur la forme) noble. Sans le savoir, les créateurs du Punisher vont créer une brèche dans le monde des comics… dans laquelle de nombreux personnages vont ensuite s’engouffrer.

02

Hyperviolence et comics code ? Ça va.

La popularité du Punisher dans les années 80 et le début des années 90 est telle qu’il se retrouve avec trois séries dédiées et apparaît même dans quelques jeux vidéo. Le plus célèbre, The Punisher, un jeu de baston édité par CAPCOM en arcade (et plus tard sur Megadrive), qui permet de l’incarner (aux côtés de Nick Fury) pour casser brutalement de la racaille. C’est d’ailleurs l’un des beat-them-all les plus violents et les plus réussis qui existent, encore aujourd’hui.
Pour en revenir au lien entre le Punisher et Daredevil, il faut se tourner vers Frank Miller, l’homme à qui l’on doit énormément de grandes choses, aussi bien chez Marvel que chez DC. C’est lui qui, lors de son run sur la série Daredevil, décide de mettre en parallèle le comportement radical de Castle à celui, plus modéré et empli de doutes, de Matt Murdock. Et concernant la seconde saison de Daredevil sur Netflix, il est évident que Castle va mettre Murdock face à ses doutes, le faisant s’interroger sur sa façon de faire et les raisons de ses choix. Verra t-on l’homme sans peur aller jusqu’à remettre sa foi en doute ? Le pauvre va avoir fort à faire, entre tenter d’arrêter le Punisher et jongler avec l’autre personnage clé de son univers, la belle Elektra.

03