Test

Impressions : Kid Icarus Uprising

Par Rédacteur Invité le

Mine de rien, ça faisait un petit moment qu’on avait plus eu de nouvelles de Kid Icarus, un personnage qui connu son heure de gloire au début des années 90 sur les N.E.S et Game Boy. Mais les tendances vont et viennent, et Nintendo a semble t-il reniflé la bonne occaz’ pour sortir son héros […]

Mine de rien, ça faisait un petit moment qu’on avait plus eu de nouvelles de Kid Icarus, un personnage qui connu son heure de gloire au début des années 90 sur les N.E.S et Game Boy. Mais les tendances vont et viennent, et Nintendo a semble t-il reniflé la bonne occaz’ pour sortir son héros du chloroforme, en lui offrant pour le coup la chance de s’illustrer dans un shoot’em up prometteur.

kid-icarus-uprising-nintendo-3ds-1295451065-048

La série Kid Icarus désormais reconvertie au genre du shoot’em up ? Et bien, contre toute attente : oui. Exit la plate-forme, place à l’allumage en règles, grâce à une recette qui pourra rappeler à certains celle appliquée au sein de la série Panzer Dragoon pour ne citer qu’elle. Comprenez que votre personnage se déplace dans les airs, et doit à la fois éviter les tirs ennemis tout en éradiquant les diverses menaces se plaçant sur son chemin. Le principe du shoot’em up appliqué à la lettre, en somme. Enfin, là où les développeurs l’ont joué finement, c’est au niveau de la prise en main, utilisant à la fois l’écran inférieur (et tactile) de la 3DS, la touche L ainsi que le stick analogique, pour respectivement viser, tirer et se déplacer. On vous mentirait si on vous disait que la maîtrise du gameplay est immédiate, mais passées quelques parties, on commence véritablement à prendre son pied, et à se projeter en train de scorer comme un petit fou (carrément…) Mais réduire Kid Icarus Uprising à un simple shoot’em up serait une erreur, puisque la démo que nous avons pu tester proposait également une phase de jeu à pied, par contre déjà nettement moins maniable, et reprenant le même système de prise en main (moins adapté à des phases à pied, c’est une évidence). Pas sur pour ce point que le pari ait été judicieux. Pour ne rien arranger, on a également eu droit à une confrontation contre un boss énorme, certes assez simpliste, mais tout de même assez difficile à mener, du fait du gameplay somme toute assez… novateur. Enfin, le fait que nous n’ayons pas eu l’occasion d’en voir plus laisse planer le doute quant à l’efficacité des phases de jeu à pied. Sans ça, les phases dans les airs nous ont conquis sans mal aucun, grâce à un rythme efficace, mais également grâce à une réalisation graphique il faut le dire au niveau. Bref, ça semble bien parti !

Mine de rien, ça faisait un petit moment qu’on avait plus eu de nouvelles de Kid Icarus, un personnage qui connu son heure de gloire au début des années 90 sur les N.E.S et Game Boy. Mais les tendances vont et viennent, et Nintendo a semble t-il reniflé la bonne occaz’ pour sortir son héros du chloroforme, en lui offrant pour le coup la chance de s’illustrer dans un shoot’em up prometteur.

kid-icarus-uprising-nintendo-3ds-1295451065-048

La série Kid Icarus désormais reconvertie au genre du shoot’em up ? Et bien, contre toute attente : oui. Exit la plate-forme, place à l’allumage en règles, grâce à une recette qui pourra rappeler à certains celle appliquée au sein de la série Panzer Dragoon pour ne citer qu’elle. Comprenez que votre personnage se déplace dans les airs, et doit à la fois éviter les tirs ennemis tout en éradiquant les diverses menaces se plaçant sur son chemin. Le principe du shoot’em up appliqué à la lettre, en somme. Enfin, là où les développeurs l’ont joué finement, c’est au niveau de la prise en main, utilisant à la fois l’écran inférieur (et tactile) de la 3DS, la touche L ainsi que le stick analogique, pour respectivement viser, tirer et se déplacer. On vous mentirait si on vous disait que la maîtrise du gameplay est immédiate, mais passées quelques parties, on commence véritablement à prendre son pied, et à se projeter en train de scorer comme un petit fou (carrément…) Mais réduire Kid Icarus Uprising à un simple shoot’em up serait une erreur, puisque la démo que nous avons pu tester proposait également une phase de jeu à pied, par contre déjà nettement moins maniable, et reprenant le même système de prise en main (moins adapté à des phases à pied, c’est une évidence). Pas sur pour ce point que le pari ait été judicieux. Pour ne rien arranger, on a également eu droit à une confrontation contre un boss énorme, certes assez simpliste, mais tout de même assez difficile à mener, du fait du gameplay somme toute assez… novateur. Enfin, le fait que nous n’ayons pas eu l’occasion d’en voir plus laisse planer le doute quant à l’efficacité des phases de jeu à pied. Sans ça, les phases dans les airs nous ont conquis sans mal aucun, grâce à un rythme efficace, mais également grâce à une réalisation graphique il faut le dire au niveau. Bref, ça semble bien parti !