Test

Impressions : Super Street Fighter IV 3D Edition

Par Rédacteur Invité le

Attendu au tournant par de (nombreux) fans du volet console, Super Street Fighter IV 3D Edition sera bel et bien disponible le 25 mars prochain lors du lancement de la 3DS. Et vous savez quoi ? Je suis déjà prêt à mettre à main à couper que le jeu de Capcom se vendra par palettes […]

Attendu au tournant par de (nombreux) fans du volet console, Super Street Fighter IV 3D Edition sera bel et bien disponible le 25 mars prochain lors du lancement de la 3DS. Et vous savez quoi ? Je suis déjà prêt à mettre à main à couper que le jeu de Capcom se vendra par palettes entières !

super-street-fighter-iv-3d-edition-nintendo-3ds-023

On peut le dire maintenant : le fait d’avoir enfin pu tester Super Street Fighter IV 3D Edition a sonné comme une délivrance. Les espérances que nous avions placées en son sein étaient énormes. Le résultat final le semble tout autant, et il apparaît clairement que Capcom a pris le taureau par les cornes en lançant le développement de ce volet 3D. Voyez plutôt : le roster du jeu joue dans la cour des grands, en alignant directement 35 personnages, et pas des moindres (on ne vous les citera pas tous ici, mais sachez que Ryu et Ken sont de la partie, étonnant, non ?), de la même façon que le online répond présent (il semble d’ailleurs plutôt complet, le bougre !). Même si nous n’avons pas pu nous essayer à ce dernier point, le simple fait d’imaginer pouvoir rouster des joueurs à la chaîne tranquillement posé dans son canapé, où en subissant les transports en commun, ne pourra que réjouir ! En plus de ça, la réalisation graphique du jeu fait honneur aux capacités de la console, puisque le rendu, évidemment affiché sur plusieurs plans, n’alise pas outre mesure. La fluidité est également au rendez-vous (la Team Ninja aurait du penser à envoyer des espions chez Capcom…), et c’en est d’ailleurs bluffant de voir les combos sortir avec un tel panache sur un si petit écran. Seul bémol : si vous êtes comme nous habitués à jouer au stick arcade, il va vous falloir quelques heures avant d’être en mesure de maîtriser le stick analogique que la 3DS (non, la croix directionnelle n’est même pas une option tant elle est dure !) Les puristes crieront sans doute aussi au scandale en s’apercevant que l’écran inférieur de la 3DS a été trusté par Capcom afin qu’il y colle des raccourcis permettant de lancer des coups spéciaux et ultras. Heureusement, l’option est désactivable. Ouf… De la même façon, on ne comprend pas pourquoi l’équipe de développement s’est mise dans l’idée d’offrir une nouvelle vue “derrière l’épaule”, tout bonnement impossible à utiliser, car balayant d’un revers toute notion de gestion du timing… Pas de quoi nous déconcerter dans tous les cas. Et sans vouloir trop nous avancer, il semble que nous ayons enfin trouvé LE jeu 3DS qui devrait mettre tout le monde d’accord lors de son lancement !

Attendu au tournant par de (nombreux) fans du volet console, Super Street Fighter IV 3D Edition sera bel et bien disponible le 25 mars prochain lors du lancement de la 3DS. Et vous savez quoi ? Je suis déjà prêt à mettre à main à couper que le jeu de Capcom se vendra par palettes entières !

super-street-fighter-iv-3d-edition-nintendo-3ds-023

On peut le dire maintenant : le fait d’avoir enfin pu tester Super Street Fighter IV 3D Edition a sonné comme une délivrance. Les espérances que nous avions placées en son sein étaient énormes. Le résultat final le semble tout autant, et il apparaît clairement que Capcom a pris le taureau par les cornes en lançant le développement de ce volet 3D. Voyez plutôt : le roster du jeu joue dans la cour des grands, en alignant directement 35 personnages, et pas des moindres (on ne vous les citera pas tous ici, mais sachez que Ryu et Ken sont de la partie, étonnant, non ?), de la même façon que le online répond présent (il semble d’ailleurs plutôt complet, le bougre !). Même si nous n’avons pas pu nous essayer à ce dernier point, le simple fait d’imaginer pouvoir rouster des joueurs à la chaîne tranquillement posé dans son canapé, où en subissant les transports en commun, ne pourra que réjouir ! En plus de ça, la réalisation graphique du jeu fait honneur aux capacités de la console, puisque le rendu, évidemment affiché sur plusieurs plans, n’alise pas outre mesure. La fluidité est également au rendez-vous (la Team Ninja aurait du penser à envoyer des espions chez Capcom…), et c’en est d’ailleurs bluffant de voir les combos sortir avec un tel panache sur un si petit écran. Seul bémol : si vous êtes comme nous habitués à jouer au stick arcade, il va vous falloir quelques heures avant d’être en mesure de maîtriser le stick analogique que la 3DS (non, la croix directionnelle n’est même pas une option tant elle est dure !) Les puristes crieront sans doute aussi au scandale en s’apercevant que l’écran inférieur de la 3DS a été trusté par Capcom afin qu’il y colle des raccourcis permettant de lancer des coups spéciaux et ultras. Heureusement, l’option est désactivable. Ouf… De la même façon, on ne comprend pas pourquoi l’équipe de développement s’est mise dans l’idée d’offrir une nouvelle vue “derrière l’épaule”, tout bonnement impossible à utiliser, car balayant d’un revers toute notion de gestion du timing… Pas de quoi nous déconcerter dans tous les cas. Et sans vouloir trop nous avancer, il semble que nous ayons enfin trouvé LE jeu 3DS qui devrait mettre tout le monde d’accord lors de son lancement !