Test

Impressions : Top Spin 4

Par François le

Il y a quelques jours maintenant, j’ai eu la grande joie d’aller au Tenniseum de Roland Garros afin de découvrir Top Spin 4. Après une présentation assez complète de Stéphane Dupas (directeur de 2K Czech) et Rémi Ercolani (designer du gameplay), j’ai pu prendre le titre en main. Je vous livre les évolutions apportées au […]

Il y a quelques jours maintenant, j’ai eu la grande joie d’aller au Tenniseum de Roland Garros afin de découvrir Top Spin 4. Après une présentation assez complète de Stéphane Dupas (directeur de 2K Czech) et Rémi Ercolani (designer du gameplay), j’ai pu prendre le titre en main. Je vous livre les évolutions apportées au gameplay par rapport au troisième opus et mes impressions sur le jeu… Dans la suite !

Federer03copy1

Après dix ans passés sur la franchise, 2K assume complètement de faire un jeu de tennis purement simulation, et qui soit un jeu à part entière, et pas une compilation de mini-jeux (clin d’œil à Virtua Tennis peut être ?). La difficulté doit être dosée comme il faut, avec une base de jeu connue (le tennis), facile à apprendre et connaître, mais en apportant suffisamment de profondeur dans le gameplay pour pouvoir, comme dans un jeu de baston, arriver avec son expérience de jeu, presque unique. Le jeu se retrouve donc réellement basé sur le tennis (sans blague ?) qui est plutôt un sport stratégique, où l’élément de surprise est excessivement important. Les développeurs ont donc travaillé à l’amélioration du gameplay en suivant deux axes principaux par rapport au précédent opus. Le second opus avait souvent été critiqué pour sa difficulté de prise en main, du coup, le premier axe, c’est l’accessibilité. Le second axe c’est la profondeur du gameplay, avec notamment de nouveaux types de coups et un aspect tactique plus important.

Pour ce qui est de l’accessibilité, les équipes de 2K Czech se sont rendues compte que les joueurs ne prenaient pas le temps d’apprendre et que du coup, beaucoup de frustration et d’énervement découlait de cela. Une des nouveautés de Top Spin 4,est l’apparition d’un indicateur de timing, qui va vous permettre de voir si votre coup est réalisé de manière correcte et dans le bon timing. Car bon timing rime cette fois avec précision. Autre indicateur disponible : celui de la fatigue, qui du coup a été redesigné pour prendre une place bien plus importante dans la stratégie de jeu. Et dernier indicateur pour aider un peu le joueur débutant, la possibilité d’avoir une croix indiquant sur le sol le prochain rebond de la balle. Tous ces indicateurs sont paramétrables, et vous les enlèverez certainement par la suite. Sachez aussi qu’en multi, le créateur de la partie/tournoi pourra les activer/désactiver par défaut. En plus de cela, il y a maintenant deux manières de passer les effets (lifté, coupé, à plat). Soit en QuickTap (en pressant très rapidement le bouton) ce qui permettra de frapper une balle très précise mais manquant de puissance (ce qui peut aider en défense), soit en appuyant longtemps pour frapper fort mais en sacrifiant de l’angle, de la précision et surtout du contrôle. Dans les anciens Top Spin, pour faire l’équivalent, il fallait souvent utiliser un bouton, un pad et une gâchette, ce qui faisait un peu beaucoup (tu m’étonnes).

Il existe également une “Top Spin Academy” qui permet d’apprendre comment le tennis se joue. Au lieu de proposer un système de cours apprenant les coups… Top Spin 4 vous apprendra à vous positionner correctement sur le terrain, à viser, mais aussi, et surtout, à gagner un match, en répondant à la question “quels sont les vraies spécificités d’un joueur de tennis ?” .Le jeu prend donc en compte les trois types de tactique de base du tennis, à savoir en attaquant de fond de court (service risqué, coups puissants de fond de court,…) ou en faisant du service/volée et enfin, la défense (comment fatiguer un adversaire, comment se défendre lors d’une attaque à la volée, etc.).

Sur l’aspect tactique, 2K Czech avoue que sur Top Spin 3, le jeu online avait vu surtout l’émergence de joueurs puissants, et que les autres types de stratégie étaient mal représentées. Du coup, pour essayer de répondre à ce souci et rendre les chances un peu plus égales entre chaque archétype, les équipes de 2K Czech ont pris comme base les jeux de combats ou de courses. Tous les joueurs jouent avec la même base mais ont des attributs différents. Les développeurs ont donc choisi d’appliquer cette logique de MatchUp aux joueurs de tennis. Lors de ma prise en main, j’ai joué Boris Becker, contre Sampras, et il a fallu donc que je résiste à un joueur plutôt orienté attaque et service/volée, avec un joueur orienté attaque de fond de court et percussion… Bref, un vrai challenge… Mais j’en suis venu à bout ! Tout ça pour vous dire que j’ai pris en main le titre assez rapidement et avec beaucoup de plaisir. Mais le vrai challenge sera surtout de monter une carrière complète. Lors de votre carrière vous devrez donc choisir quel sera votre registre de jeu principal, parmi les trois proposés plus haut. Vous aurez donc un pool de points a distribué en fonction de votre choix initial. En plus de cela, vous aurez des skills que vos entraîneurs vous fourniront, avec d’autres bonus. Mais je garde la partie carrière pour le test !

Graphiquement parlant le titre fait un petit saut par rapport au 4. Par contre la line-up de joueurs est conséquente, avec notamment beaucoup de légendes du tennis. Ils possèdent tous leurs Signature Moves et leur manière d’être sur le terrain.

A l’heure d’aujourd’hui, la série Top Spin est encore synonyme de maître-étalon du genre, grâce à sa profondeur de gameplay, mais aussi grâce à son coté tactique et stratégique indéniable. Bref… On en reparlera lors du test 😉

Il y a quelques jours maintenant, j’ai eu la grande joie d’aller au Tenniseum de Roland Garros afin de découvrir Top Spin 4. Après une présentation assez complète de Stéphane Dupas (directeur de 2K Czech) et Rémi Ercolani (designer du gameplay), j’ai pu prendre le titre en main. Je vous livre les évolutions apportées au gameplay par rapport au troisième opus et mes impressions sur le jeu… Dans la suite !

Federer03copy1

Après dix ans passés sur la franchise, 2K assume complètement de faire un jeu de tennis purement simulation, et qui soit un jeu à part entière, et pas une compilation de mini-jeux (clin d’œil à Virtua Tennis peut être ?). La difficulté doit être dosée comme il faut, avec une base de jeu connue (le tennis), facile à apprendre et connaître, mais en apportant suffisamment de profondeur dans le gameplay pour pouvoir, comme dans un jeu de baston, arriver avec son expérience de jeu, presque unique. Le jeu se retrouve donc réellement basé sur le tennis (sans blague ?) qui est plutôt un sport stratégique, où l’élément de surprise est excessivement important. Les développeurs ont donc travaillé à l’amélioration du gameplay en suivant deux axes principaux par rapport au précédent opus. Le second opus avait souvent été critiqué pour sa difficulté de prise en main, du coup, le premier axe, c’est l’accessibilité. Le second axe c’est la profondeur du gameplay, avec notamment de nouveaux types de coups et un aspect tactique plus important.

Pour ce qui est de l’accessibilité, les équipes de 2K Czech se sont rendues compte que les joueurs ne prenaient pas le temps d’apprendre et que du coup, beaucoup de frustration et d’énervement découlait de cela. Une des nouveautés de Top Spin 4,est l’apparition d’un indicateur de timing, qui va vous permettre de voir si votre coup est réalisé de manière correcte et dans le bon timing. Car bon timing rime cette fois avec précision. Autre indicateur disponible : celui de la fatigue, qui du coup a été redesigné pour prendre une place bien plus importante dans la stratégie de jeu. Et dernier indicateur pour aider un peu le joueur débutant, la possibilité d’avoir une croix indiquant sur le sol le prochain rebond de la balle. Tous ces indicateurs sont paramétrables, et vous les enlèverez certainement par la suite. Sachez aussi qu’en multi, le créateur de la partie/tournoi pourra les activer/désactiver par défaut. En plus de cela, il y a maintenant deux manières de passer les effets (lifté, coupé, à plat). Soit en QuickTap (en pressant très rapidement le bouton) ce qui permettra de frapper une balle très précise mais manquant de puissance (ce qui peut aider en défense), soit en appuyant longtemps pour frapper fort mais en sacrifiant de l’angle, de la précision et surtout du contrôle. Dans les anciens Top Spin, pour faire l’équivalent, il fallait souvent utiliser un bouton, un pad et une gâchette, ce qui faisait un peu beaucoup (tu m’étonnes).

Il existe également une “Top Spin Academy” qui permet d’apprendre comment le tennis se joue. Au lieu de proposer un système de cours apprenant les coups… Top Spin 4 vous apprendra à vous positionner correctement sur le terrain, à viser, mais aussi, et surtout, à gagner un match, en répondant à la question “quels sont les vraies spécificités d’un joueur de tennis ?” .Le jeu prend donc en compte les trois types de tactique de base du tennis, à savoir en attaquant de fond de court (service risqué, coups puissants de fond de court,…) ou en faisant du service/volée et enfin, la défense (comment fatiguer un adversaire, comment se défendre lors d’une attaque à la volée, etc.).

Sur l’aspect tactique, 2K Czech avoue que sur Top Spin 3, le jeu online avait vu surtout l’émergence de joueurs puissants, et que les autres types de stratégie étaient mal représentées. Du coup, pour essayer de répondre à ce souci et rendre les chances un peu plus égales entre chaque archétype, les équipes de 2K Czech ont pris comme base les jeux de combats ou de courses. Tous les joueurs jouent avec la même base mais ont des attributs différents. Les développeurs ont donc choisi d’appliquer cette logique de MatchUp aux joueurs de tennis. Lors de ma prise en main, j’ai joué Boris Becker, contre Sampras, et il a fallu donc que je résiste à un joueur plutôt orienté attaque et service/volée, avec un joueur orienté attaque de fond de court et percussion… Bref, un vrai challenge… Mais j’en suis venu à bout ! Tout ça pour vous dire que j’ai pris en main le titre assez rapidement et avec beaucoup de plaisir. Mais le vrai challenge sera surtout de monter une carrière complète. Lors de votre carrière vous devrez donc choisir quel sera votre registre de jeu principal, parmi les trois proposés plus haut. Vous aurez donc un pool de points a distribué en fonction de votre choix initial. En plus de cela, vous aurez des skills que vos entraîneurs vous fourniront, avec d’autres bonus. Mais je garde la partie carrière pour le test !

Graphiquement parlant le titre fait un petit saut par rapport au 4. Par contre la line-up de joueurs est conséquente, avec notamment beaucoup de légendes du tennis. Ils possèdent tous leurs Signature Moves et leur manière d’être sur le terrain.

A l’heure d’aujourd’hui, la série Top Spin est encore synonyme de maître-étalon du genre, grâce à sa profondeur de gameplay, mais aussi grâce à son coté tactique et stratégique indéniable. Bref… On en reparlera lors du test 😉