Test

[Impressions] Lego Star Wars the Force Awakens : aucun respect pour Kylo Ren

Par Zacharia G le

Après 5 ans sans jeu Lego à son nom sur console, Star Wars revient pour nous faire revivre les aventures du septième opus de la saga.

SWTFA_FRANCE_solid

Le jeu apporte quelques nouveautés au genre, avec ses 18 niveaux (répartis dans 5 grandes zones) dont 7 relatent de nouvelles histoires, absentes des films. Les joueurs auront à leur disposition plus de 200 personnages à collectionner et customiser (changer les armes par exemple), ainsi que 40 véhicules/montures, dont le Faucon Millenium. Sans parler bien sûr, de tous les petits ajouts au niveau du gameplay et de la qualité des graphismes.

lego-star-wars-reveil-force
Mais il n’empêche… pauvre Kylo Ren.

Alors, quoi de neuf dans ce jeu Star Wars ?

Commençons par les multi-builds. Dans les anciens jeux Lego de la franchise, tout est assez linéaire au niveau des constructions, lorsque les personnages se retrouvent devant des pièces détachées à monter. Ici, il est possible d’avoir jusqu’à trois choix d’appareils, de mécanismes ou d’objets à construire, à chaque tas de pièces.

LSWTFA_MarchPreview_3

Comme pour les autres jeux, chaque personnage a ses capacités propres. Passer de l’un à l’autre, ici de Rey à BB-8, est donc indispensable. Si la jeune femme en effet, bondit, s’agrippe avec agilité à certains murs et à la tuyauterie, BB-8 lui, actionne tout ce qui est électronique ou informatique. C’est là, que le multijoueur se révèle très pratique, même si se lancer une partie solo est tout à fait possible sans ajouter à la difficulté.
D’ailleurs, quelques portes et passages ne sont pas accessibles tout de suite. Pour y accéder, les capacités spéciales de personnages pas encore disponibles sont nécessaires. Il faut attendre de les débloquer en avançant dans le jeu, et rejouer les niveaux concernés.

LSWTFA_MarchPreview_2

Une autre nouveauté concerne les combats. À chaque coup porté, une sorte de barre d’énergie se remplit, qui si utilisée, permet d’effectuer des attaques plus puissantes.

Du pilotage ?!

C’est le premier jeu de cette saga Lego à en proposer, ou du moins, qui soient aussi libres. Ces passages se divisent en deux catégories : la partie linéaire et la partie libre. Pendant ce test, j’ai parcouru les entrailles du croiseur interstellaire de Jakku à bord du Faucon Millenium, avant d’abattre des chasseurs TIE dans une sorte d’arène, que je suis alors libre de parcourir de long en large.

LSTFA_Announce_3

Manier le véhicule est relativement facile, et les joueurs ont le choix entre les commandes inversées ou “normales”. Le multijoueur permet d’ailleurs à une autre personne d’assister le pilote en tirant depuis sa tourelle.
Petit défaut à relever toutefois : la caméra ne semble pas très intuitive lors des moments linéaires. La démo présentée toutefois, n’est pas encore tout à fait le produit fini.