Test

[Test] Samsung Galaxy A51 : un milieu de gamme réussi !

Smartphone

Par Elisa le

Le Samsung Galaxy A51 est un milieu de gamme Samsung qui succède au modèle A50, sorti l’année dernière, et se présente comme une version légèrement plus haut de gamme que ce dernier avec un bloc photo de 4 objectifs !

Le Samsung Galaxy A51 intègre un capteur photo à 4 objectifs, ainsi qu’un écran AMOLED de 6,5 pouces, un SoC Exynos 9611 couplé à 4 Go de RAM et une batterie de 4000 mAh. En somme, on a ici ce qui semble être un très bon milieu de gamme. Vérifions cela dans un test !

On remarque tout de suite une belle amélioration du look du Galaxy A51 par rapport au A50. L’encoche en goutte d’eau a laissé sa place à un écran poinçonné pour la caméra frontale, ce qui offre un bel et grand écran de 6,5 pouces. La taille de cette dalle reste raisonnable et est même plus petite qu’un Note10 lite en comparaison. C’est la taille limite pour les utilisateurs aux petites mains !

Le Samsung Galaxy A51 au meilleur prix

On a beaucoup aimé le design au dos du Galaxy A51, surtout son effet “prismatique” pour la version noire. Ce dos est en plastique et tente d’imiter l’effet de verre de certains smartphones haut de gamme, et c’est en partie réussi, car l’effet sous la main est agréable, grâce également aux bords incurvés, sans faire trop “cheap”. On ne peut évidemment donc pas passer à côté des traces de doigts. En haut à gauche, le A51 bénéficie d’un module photo carré qui intègre 4 objectifs positionnés en L, c’est un de plus que le A50, ainsi que son flash. Sa taille est raisonnable, il n’est pas trop imposant et le téléphone est beaucoup moins bancal que certains smartphones avec un gros capteur photo. On détaillera les caractéristiques plus bas dans ce test.

Le Galaxy A51 est doté de deux uniques boutons sur la tranche de droite, le verrouillage et le volume. Ce dernier est placé un peu haut pour le pouce ou l’indexe quand on utilise le téléphone à une seule main, surtout pour augmenter le volume. Pour activer Bixby, le bouton de verrouillage est paramétré par défaut par un appui prolongé et peut être modifié dans les paramètres par un double appui. On retrouve également un port USB-C, un jack de 3,5mm ainsi qu’un port double Nano SIM avec un emplacement pour micro SD. Le lecteur d’empreinte optique est situé sous l’écran.

Un bel écran, mais un capteur d’empreinte décevant

La dalle Super AMOLED du Galaxy A51 de 6,5 pouces bénéficie d’une résolution 1080 x 2400. Grâce à son trou pour son capteur photo avant, l’écran est immersif est vraiment agréable d’utilisation : il n’est pas gênant lorsqu’on regarde des vidéos sur YouTube. On note par contre que lorsqu’on met en plein écran sur Netflix, ce dernier s’arrête avant le capteur photo. Du coup il y a un côté arrondi et l’autre avec des angles plus pointus.

Les couleurs et le contraste de l’écran ressortent bien sans en faire trop. Sa luminosité, qu’elle soit au maximum ou au minimum, ne détériore pas la qualité des couleurs et du contraste. Notez également qu’il est possible de changer le mode de l’écran entre “naturel” et “vif” : ce dernier permet de personnaliser la balance des blancs à votre guise pour trouver ce qui vous convient.

Si jusqu’ici le Galaxy A51 semble presque irréprochable, mais un point nous a déçus dès l’activation du téléphone. La configuration de l’empreinte via le capteur optique sous l’écran a été vraiment longue : on a dû repositionner notre pouce plusieurs fois et appuyer plus fort pour que le capteur reconnaisse l’empreinte. Une fois cette épreuve passée, parce que oui c’était une épreuve, en utilisation, le capteur est plus rapide que pendant la configuration, mais on a connu des capteurs sous écran plus rapides.

Le système d’exploitation et son interface

Le Galaxy A51 bénéficie de son interface One UI 2.0, la nouvelle surcouche de Samsung, et donc la dernière version d’Android 10. Dans les paramètres du téléphone on a le fameux mode sombre, mais également un grand nombre de raccourcis rapides sont présents dans la barre de notifications du haut comme par exemple l’activation du Dolby Atmos, la Position selon l’application utilisée, le mode concentration : une fois activé et le mode choisi entre “temps de travail” et “temps personnel”, les applications de “divertissement” se grisent et deviennent momentanément indisponibles. Seuls les appels, SMS, alarme et play store sont disponibles dans le cas du mode “temps de travail” par exemple.

On bénéficie d’un tiroir de raccourcis d’applications et d’outils personnalisables qui s’ouvre sur la partie droite de l’écran d’accueil, et le classique tiroir d’applications quand on glisse vers le haut.

Pour ce qui est de la navigation sur le téléphone, le Galaxy A51 dispose des trois touches classiques Retour, Accueil et le Multitâches avec les applications en arrière-plan. Ces dernières peuvent être remplacées par des “mouvements en plein écran”, il suffit de choisir la configuration souhaitée entre les glissements depuis le bas ou sur les côtés :

Comme se débrouille le Galaxy A51 en photo ?

Comme évoqué en début de ce test, le Galaxy A51 est équipé d’un module photo carré avec 4 objectifs positionnés en L et son flash. On retrouve un capteur principal de 48 mégapixels, un capteur de profondeur de champs de 5 mégapixels, un capteur grand-angle de 12 mégapixels et un capteur macro de 5 mégapixels, une première sur un Samsung de la gamme Galaxy.

Et globalement, le Galaxy A51 est bon en photo ! A condition d’avoir une bonne ou moyenne lumière, en basse lumière le A51 a tendance a galérer un peu plus. Sur des clichés en lumière de jour et d’intérieur, la lumière est très bien gérée et répartie. Les couleurs sont également plutôt bien restituées, quoique légèrement saturées sur des photos avec beaucoup de couleurs :

Et pareil pour le capteur photo avant placé sous le poinçon de l’écran, qui est un objectif de 32 mégapixels. Les selfies sont bons à condition d’avoir un bon éclairage, sans quoi le rendu est beaucoup moins net.

Le zoom n’est pas franchement bon puisqu’il a tendance à forcer sur la netteté. On a alors l’impression d’avoir un cliché avec un filtre effet “dessiné” par dessus :

Le grand-angle est correct puisqu’on ne constate pas de grande différence de netteté et de restitution des couleurs entre le grand-angle et le capteur principal. Mais il ne peut quand même s’empêcher de déformer les coins des photos.

Le mode macro est vraiment pas mal. On a comparé un cliché pris avec et sans et on est franchement convaincu du résultat. Le capteur principal a tendance à galérer à faire la mise au point et donne une photo floue, alors qu’avec l’objectif macro, la photo est bien plus nette et détaillée.

Le mode portrait est comme le capteur principal : il offre de bons résultats en bonne lumière, que ce soit avec le capteur arrière, comme avec le capteur avant. L’effet bokeh est plutôt bien rendu, sans en faire trop ni donner trop un effet de montage. En moyenne et basse lumière, il a un peu plus de mal à être convaincant : il a du mal à délimiter le sujet par endroit.

Le mode nuit sur le Glaxy A51 n’est pas vraiment bon. On a constaté qu’il n’y avait presque pas de grosse différence entre les photos prises avec et sans le mode nuit. Elles étaient parfois même mieux sans le mode nuit, ce dernier laissant certes entrer plus de lumière, mais lisse trop le rendu ce qui a tendance à le déformer.

Pour finir, les vidéos du Galaxy A51 ont une résolution FHD de 1920×1080 pixels par défaut. Cependant, dans les paramètres il est possible de la modifier et de passer en 4K UHD (3840×2160)

Performances

Pour faire tourner tout ça, le Galaxy A51 est équipé du SoC Exynos 9611 couplé à 4 Go de RAM et 128 Go de stockage. En utilisation classique pour surfer sur ses réseaux sociaux, regarder des vidéo YouTube ou des séries sur Netflix, le A51 fait clairement le job et on a eu aucune mauvaise impression de ce côté là.

Par contre, en utilisation gaming, le Galaxy A51 commence à chauffer sur sa partie supérieure après quelques instants de jeu. On a testé les performances du téléphone sur Asphalt 9, et c’était fluide. Mais ce n’était pas du même ressort pour Call Of Duty et PUBG… Les deux jeux ont montré quelques faiblesses où les images étaient saccadées. Sur PUBG on a également constaté du clipping quand on sprinte ou utilise un véhicule avec le personnage.

Quid de l’autonomie ?

Le Samsung Galaxy A51 est équipé d’une batterie de 4000 mAh. Une autonomie dans la moyenne de ce qui se fait sur les smartphones d’aujourd’hui : elle permet au A51 de tenir une journée complète, et cela en utilisant nos réseaux sociaux, en faisant des photos et en regardant notre série sur Netflix. Il est capable de tenir une journée et demie en utilisation modérée. Le A51 est fourni avec son chargeur rapide de 15W, qui permet une charge complète en environ 1h30.

Ou acheter le Samsung Galaxy A51 ?

Le Samsung Galaxy A51 est disponible en France au prix officiel de 379 euros.

Notre avis

Le Galaxy A51 n'a que quelques euros de différence avec le A50, mais la différence de performance et l'amélioration apportée par Samsung est bien là ! On a un bon capteur photo avec 4 objectifs, un superbe écran AMOLED avec un design et des finitions vraiment agréables tant pour les mains que pour les yeux. Malgré quelques petits accrocs, comme le capteur d'empreintes, le Galaxy A51 se positionne comme un très bon milieu de gamme.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Un bon bloc photo de 4 objectifs
  • Son écran Super AMOLED
  • Son design
  • Capteur d'empreinte à améliorer