Test

[Test] Samsung Galaxy Note20 Ultra, le premium façon Samsung

Android

Par Anh Phan le

Juste avant la rentrée, Samsung a annoncé son nouveau smartphone premium dans la gamme Galaxy Note, qui représente le meilleur du constructeur coréen. En test depuis plus d’une semaine, voici notre avis sur le Samsung Galaxy Note20 Ultra.

Comme chaque année, c’est au début du mois d’août, en plein été et alors que la majorité des français sont encore en vacances, que Samsung a annoncé ses nouveaux smartphones de la gamme Galaxy Note. Comme l’année dernière, on se retrouve avec deux Galaxy Note, les Note20 et Note20 Ultra.

Aujourd’hui, on s’intéresse au Samsung Galaxy Note20 Ultra avec son plus grand écran, son bloc photo très proche de celui du Galaxy S20 Ultra en début d’année et bien évidemment son nouveau S Pen dont la latence a été revue pour une meilleure expérience. Le Galaxy Note20 Ultra représente le meilleur de la philosophie des Galaxy Note de Samsung.

Achetez le Galaxy Note20 ou Note20 Ultra 5G

Comme c’est le cas depuis quelques années, le nouveau Galaxy Note20 Ultra ne révolutionnera pas le monde des smartphones mais il pousse un peu plus les limites de ce que peut proposer Samsung sur le segment des smartphones premium. On l’a testé depuis une semaine et oui, c’est une réussite.

Les Caractéristiques et Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau Samsung Galaxy Note20 Ultra vous propose :

 Galaxy Note20 Ultra
Écran- Dynamic AMOLED de 6,9 pouces
- Ecran incurvé au format 20:9
- Définition 1440x3088 (Quad HD+)
- Densité 496ppp
- HDR10+
- 120Hz
- 240Hz Touch Sensor
- Gorilla Glass 6
- Poinçon au centre
- S Pen (4096 niveaux de pression et 9ms de latence)

Design- Contour en aluminium
- Dos en verre
- IP68
SoC et GPU- Exynos 990
- GPU Mali-G76 MP12
- Gravure en 7 nm
Mémoire- 12Go de RAM
- 256Go ou 512Go de stockage
- Port mémoire Micro-SD jusqu'à 1To
Coloris- Mystic Bronze (Finition mat)
- Mystic White (Finition glossy)
- Mystic Black (Finition glossy)
Appareil photo- Capteur principal de 108 MP
- Technologie nona-binning (9 pixels en 1) 12,4 MP
- Ouverture f/1.8 et Stabilisation Optique
- Autofocus Dual Pixel
- Capteur téléphoto 5x de 12 MP
- Ouverture F/3.0 et Stabilisation Optique
- Capteur ultra grand-angle de 12 MP
- FoV 123° et Ouverture F/2.2
- AF Laser
- Photo HDR automatique
- Night Mode sur 30 images
- Hybrid Optic Zoom 5x
- Space Zoom 50x (numérique)

- Capture vidéo 8K à 30fps
- Photo 8K Snap de 33MP
- Capture vidéo UltraHD à 60fps
- Ralentis jusqu'à 960fps en 1080p
- Stabilisation vidéo optique jusqu'en 4K
- Stabilisation vidéo numérique en 8K
- Enregistrement de vidéos en 21:9
- Mode Vidéo Action-Cam super stabilisé 1080p
- Night Hyperlapse

- Mode Single Shot
Photo (AI Best Moment, Ultra Wide Shot, Live Focus, AI Filter, Smart Crop)
Vidéo (Forward et Backward Vidéos, Vidéo Originale)

- Capteur frontal de 10 MP
- Ouverture f/2.2
- Autofocus Dual Pixel
- Reconnaissance des visages 2D
- HDR automatique
- Capture vidéo frontal en UltraHD à 60fps
- Video Chat optimisé Google Duo
Audio- Haut-parleur stéréo
- Dolby Atmos
- pas de prise jack 3,5mm
Batterie- 4500 mAh
- Super Fast Charging 25W
- Port USB-C
- Fast Wireless Charging 2.0
- Wireless Powershare
Connectivité- Lecteur d'empreintes ultrasonique sous l'écran
- Bluetooth 5.1
- WiFi 6
- 2x nano-SIM
- 5G
Logiciel- Android 10
- One UI 2.5
Taille et Poids- 164,8 x 77,2 x 8,1 mm
- 213g
Prix- 1309 € en version 256Go
- 1409 € en version 512Go
Date de disponibilité21 août 2020

Où l’acheter ?

Côté packaging, on retrouve la boîte en carton rectangulaire noire et comme c’est le cas depuis un temps certain, on a droit à un câble USB-C vers USB-C, un chargeur USB de 25W, un adaptateur USB-C vers USB-A, des écouteurs/kits mains-libres intra-auriculaires AKG et des notices d’utilisation pour une première prise en main. Rien de bien original en soi.

Pour son prix, comptez 1309 euros pour le Galaxy Note20 Ultra en version 256Go et 1409 euros en version 512Go. Les pré-commandes fonctionnent jusqu’à ce soir minuit. Du coup, si vous pré-commandez le Galaxy Note20 Ultra, vous aurez le choix avec des Galaxy Buds Live offerts ou alors une manette MOGA + Support avec en plus 3 mois de Microsoft Game Pass Ultimate.

Le Design

Comme c’est le cas depuis quelques années, Samsung joue la carte de l’évolution et en soi, on peut résumer le design du Galaxy Note20 Ultra à celui du Galaxy S20 Ultra avec un design plus anguleux. Avec un écran de 6,9 pouces, le Galaxy Note20 Ultra est le plus grand des Galaxy avec le S20 Ultra sur le marché. La finition est toujours excellente et le rendu du dos en verre dépoli en atteste. C’est moins sujet aux traces de doigts et surtout, le côté « soft touch » est très agréable au toucher. La plus grande différence avec le S20 Ultra, c’est surtout qu’on a cette impression d’avoir une finition digne d’un smartphone premium, chose qu’on n’avait quelque peu perdu avec le S20 Ultra. Le bloc photo au dos est en revanche super épais et il ne s’en cache pas, contrairement au S20 Ultra. On notera les petits cercles autour des objectifs qui donne un rendu final plus abouti que sur le S20 Ultra. Inutile de rappeler que poser sur une table, le Note20 Ultra sera bancal. On a eu en test la version Mystic Bronze et on aime beaucoup ce coloris. On pense que c’est sans doute un des design les plus réussis chez Samsung.

Le Samsung Galaxy Note20 Ultra reste un smartphone XL et se revendique comme tel. L’utiliser à une main est quelque peu compliquée mais cela n’est pas impossible. Comme on pouvait s’y attendre, le capteur d’empreintes est de type ultra-sonique et se situe sous l’écran. On sent que Samsung maitrise de plus en plus la technologie et on l’a trouvé plus rapide, surtout en comparaison d’un Galaxy Note10+ de l’année dernière par exemple. Et comme ce dernier, le bouton de mise sous tension et/ou de veille se retrouve à droite, ce qui laisse la tranche gauche du smartphone totalement vierge.

Par rapport au Galaxy S20 Ultra, les coins sont plus anguleux et correspond plus à cette idée qu’un Galaxy Note, c’est un smartphone un peu plus business que grand public. Avec ces angles plus prononcés, le Galaxy Note20 Ultra donne l’impression d’avoir un écran plus grand que celui du S20 Ultra. C’est d’autant plus vrai qu’avec des bords latéraux incurvés et donc des bords dissimulés. En parlant d’écran incurvé, on avait un peu peur de la prise en main parce qu’on s’était habitué aux écrans plats comme sur le S20 Ultra et avec des bords très fins, on ne voyait plus forcément l’intérêt d’un tel choix. C’est toujours vrai en soi, et ça l’est encore plus parce que cet écran est destiné à être utilisé avec un S Pen. Mais comme le Galaxy Note20 Ultra donne priorité au S Pen, on n’a pas eu de soucis particuliers au final.

Ecran et Audio

A côté, on retrouve tout ce qui a toujours fait le succès des écrans des Galaxy Note et S. La dalle Dynamic AMOLED est excellente. En terme de finesse d’affichage, si tout se joue au niveau des chiffres, impossible de trouver une différence à l’oeil nu pour tout ce qui est finesse d’affichage au niveau des textes et autres. Les noirs sont très profonds et les couleurs sautent aux yeux. Encore une fois, Samsung s’en sort avec les honneurs au niveau des couleurs. La colorimétrie est maitrisée. Les angles de visions sont très bons et on n’a eu aucun problème de visibilité en plein soleil. Que du bonheur.

En plus de tout cela, le Samsung Galaxy Note20 Ultra propose un écran avec un taux de rafraichissement de 120Hz. Ce ne sont pas les 144Hz de l’Asus ROG Phone 3 mais c’est très bien déjà. On se souvient que sur le S20 Ultra, Samsung avait désactivé le Quad HD+ avec un taux de rafraichissement de 120Hz, eh bien c’est toujours le cas malheureusement. On ne sait pas trop pourquoi puisque les concurrents le proposent sans soucis particuliers. En revanche, on a droit à une nouvelle fonction qui permet d’adapter le taux de rafraichissement en fonction des usages. Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, le principal intérêt d’un écran 120Hz, c’est la fluidité globale et comme on passe nos journées à scroller des pages ou des timelines, l’intérêt se voit assez rapidement sur les pages web, Twitter ou encore Instagram. Après, pour être honnête, ce n’est pas une obligation non plus et revenir sur des smartphones avec de « simples » écrans 60Hz ne posent pas vraiment de soucis.

Samsung propose des haut-parleurs stéréos et avec le support du Dolby Atmos, le tout peut simuler du son à 360°. Evidemment, on parle de haut-parleur et des usages qui en découlent, vous ne pourrez pas alimenter une salle de cinéma non plus, hein ? Toujours est-il que les haut-parleurs sont assez standards en soi et on est loin de ce que propose un Asus ROG Phone 3 par exemple mais ça suffit pour les petits contenus. Et il fallait s’y attendre, le Galaxy Note20 Ultra ne proposent pas de port jack 3,5mm. On est dans l’ère du sans-fil et si ça pourra encore gêner certains, il faut reconnaître que c’est de moins en moins une priorité pour beaucoup. Toujours est-il que le Samsung Galaxy Note20 Ultra est livré avec des écouteurs AKG d’excellente qualité. Rien à redire.

Le S Pen

Comme ses prédécesseurs, le Note20 Ultra propose un S Pen toujours situé dans l’épaisseur du smartphone dans la tranche du bas. Mais cette année, l’emplacement passe à gauche de la tranche et surtout, il propose le même colori que le smartphone. On retrouve toutes les fonctions apportées l’année dernière et supporte toujours jusqu’à 4096 niveaux de pression. L’autonomie est toujours d’une dizaine d’heure avec une recharge automatique quand il est rangé dans le Note20 Ultra.

 

Le S Pen peut ainsi servir de télécommande pour vos présentations, votre galerie photo ou encore vos applications multimédias mais ce n’est pas tout puisqu’on retrouve la fonction de déclencheur pour la prise de photos. Le S Pen reste un accessoire complet et pour rappel, il intègre un accéléromètre sur 6 axes, ce qui permet à Samsung de proposer les Air Actions, des fonctions qu’on active en faisant des petits gestes avec le S Pen. Dans la pratique, on avoue avoir été plutôt convaincu sur le bon fonctionnement. En revanche, cela fait un peu gadget et on n’est pas forcément la cible, mais pourquoi pas ? Et en parlant de gadget, on peut y ajouter du son maintenant lors de l’utilisation du S Pen pour faire encore plus crayon sur papier !

On retrouve aussi les fonctions comme Live Message (écriture manuscrite transmis en mode GIF), Screen Off Memo qui permet de prendre des notes sans avoir à débloquer le Galaxy Note20 Ultra et la possibilité de personnaliser un peu plus les AR Emojis apparus avec les précédents Galaxy. L’application Samsung Notes continue d’évoluer avec toujours un OCR, ce qui permettra de transformer votre écriture manuscrite vers du texte. L’application est aussi capable de remettre le texte droit pour une meilleure lecture. Pratique. On peut aussi maintenant annoter des PDFs, et cela ne s’arrête pas là puisqu’on puisqu’on pourra exporter vers d’autres formats comme des documents Office. Mais ce n’est pas tout puisque Samsung a poussé encore plus son partenariat avec Microsoft, ce qui permettra (c’est prévu pour cet automne) à Samsung Notes de se synchroniser avec Microsoft OneNote par exemple et donc de retrouver ses notes sur son PC. Productivité. Et enfin, on pourra enregistrer du son en prenant nos notes, ce qui permettra de mieux suivre la relecture des notes au cas où. Pratique.

De notre côté, on reste des grands fans des Galaxy Note, le S Pen est super bien intégré et il est vrai qu’avec ses fonctions, le S Pen s’avère toujours un peu plus pratique. Il faut utiliser le S Pen pendant quelques temps pour se rendre compte de ses capacités pratiques. Le S Pen reste l’argument de choix au moment de l’achat d’un Galaxy Note. A noter enfin que sur le Galaxy Note20 Ultra, le S Pen a été revue pour avoir une latence de seulement 9ms, ce qui permet d’avoir un S Pen encore plus réactif et surtout d’avoir l’impression d’écrire avec un affichage quasi instantané, comme sur papier. Maintenant, au quotidien, on n’a pas forcément vu de différences avec le S Pen du Galaxy Note 10+ par exemple. Et à cause du bloc photo, on ne peut que vous conseiller d’acheter un étui qui permettra de cacher l’épaisseur du bloc photo afin de pouvoir poser à plat le smartphone, tellement plus pratique pour la prise de note.

5G, One UI, Performances et Autonomie

Avant d’attaquer les performances, parlons de 5G. Et ça va être simple puisqu’on n’a toujours pas de 5G en France encore. Du coup, on n’a pas pu tester et comme on n’appartient pas à des gros groupes comme SFR, Free ou encore Orange, eh bien il va falloir patienter. L’avantage tout de même du Galaxy Note20 Ultra, comme ce fut le cas pour le S20 Ultra, c’est qu’il ne sera disponible qu’en version 5G, avec bien évidemment la compatibilité 4G, donc on n’aura pas de choix à faire et on pourra tester la 5G dès qu’elle sera disponible où si on est à l’étranger.

Côté Android, pas de surprise en soi, on retrouve bien évidemment la surcouche OneUI qu’on trouve toujours agréable et super complète. L’apport du 120Hz est super appréciable au quotidien. L’expérience est globalement assez proche d’Android Stock avec quelques petites optimisations et ajouts. On notera typiquement la possibilité de pouvoir garder certaines applications en mémoire pour une ouverture plus rapide ou juste pour qu’elles ne s’arrêtent jamais. On pense par exemple aux applications de musiques comme Spotify. Du coup, on avait un peu peur pour l’autonomie mais il n’y a eu que peu d’impact au quotidien. Il y a quelques nouvelles fonctions comme l’ajout de Spotify aux alarmes mais rien de vraiment transcendant non plus. Et enfin, on retrouve DeX qui peut fonctionner aussi bien seul que sur un PC ou un Mac. Petite nouveauté puisque DeX peut maintenant fonctionner en sans-fil si on a tout ce qu’il faut. Lors du test du S20 Ultra, on espérait un jour un laptop dédié à DeX avec juste un écran, un clavier, un trackpad et une grosse batterie, on s’en rapproche.

Du côté des performances, le Galaxy Note20 Ultra dans sa version Européenne propose un SoC Exynos 990, le même que celui du S20 Ultra. En terme de performances et d’après les benchmarks, il n’y a pas trop de surprises, c’est un SoC haut de gamme et comme depuis quelques années, la puissance de ces SoC dépassent nos besoins donc en dehors de benchmarks, cela ne changera pas forcément notre quotidien. Evidemment, j’ai essayé tous les jeux récents comme Brawl Stars, Call of Duty Mobile, Forza Street ou encore PUBG Mobile et il n’y a pas grand chose à dire, c’était fluide. Après, pourquoi toujours avoir un SoC moins bon qu’aux Etats-Unis ou en Corée ? Samsung a optimisé OneUI avec cet Exynos 990 depuis les S20 mais c’est toujours un cran en dessous d’un Snapdragon 865 et encore plus d’un 865+. A noter que sur certaines applications bien gourmandes, le Galaxy Note20 Ultra a tendance à chauffer plus que la moyenne, ce n’était pas brûlant non plus mais c’était chaud.

Le Galaxy Note20 Ultra propose une batterie de 4500mAh (4300mAh sur le Note10+), ce qui est en soi un minimum vu la taille de l’écran, le taux de rafraichissement de l’écran ou encore le SoC Exynos 990 qui, même optimisé, consomme toujours plus qu’un Snapdragon. On notera tout de même quelques astuces maison de la part de Samsung pour optimiser la batterie comme réduire drastiquement le taux de rafraichissement à 10Hz pour éviter de consommer inutilement de la batterie. Au quotidien, c’est transparent pour l’utilisateur. Après les premiers jours, le Note20 Ultra s’est calé sur nos habitudes, ce qui me permet de tenir aisément une journée entière. Dans nos usages, le smartphone proposait environ 5h d’écran par jour avec un fin de journée autour des 20%. Ce n’est clairement pas le meilleur dans le domaine mais il y a pire. Par rapport au S20 Ultra en Exynos, c’est quasi similaire. On retrouve la recharge rapide ainsi que la recharge sans-fil compatible Qi et PMA. Pour la recharge rapide, on a la possibilité de recharger son smartphone de 0 à 100% en un peu plus d’une heure.

Une journée type :

Photo

On le voit sur les photos, le bloc photo est super épais, plus encore que le Galaxy S20 Ultra et certains risquent de ne pas apprécier le déséquilibre quand le Note20 Ultra est posé sur une table. Dans tous les cas, pour faire simple, le Galaxy Note20 Ultra reprend en gros la recette que propose le Galaxy S20 Ultra. On retrouve ainsi un capteur principal de 108 Mégapixels avec la technologie nona-binning qui permet de fusionner 9 pixels en 1 et donc d’avoir des photos en sortie de 12,4 Mégapixels. A cela s’ajoute un zoom périscopique 5x avec un capteur de 12 Mégapixels, contre 40 Mégapixels sur le S20 Ultra. Du coup, c’est ce qui explique pourquoi le Space Zoom du Note20 Ultra s’arrête à x50 et non x100. Et enfin, on retrouve un ultra grand-angle avec un capteur de 12 Mégapixels. Et pour la partie frontale, pas de capteur de 40 Mégapixels non plus mais un grand-angle avec un capteur de 10 Mégapixels, comme sur les S20 et S20+.

Pour rappel, depuis les Galaxy S20, Samsung avait revu son application photo pour la simplifier et proposer une expérience utilisateur relativement proche de ce que propose la concurrence tout en gardant pas mal d’options à portée de main. On notera ainsi par exemple une excellente interface pour zoomer facilement de 0,6x à 50x. On retrouve toutes les fonctions logicielles des Galaxy S comme une meilleure IA pour la reconnaissance des scènes, une meilleure détection des yeux fermés ou encore le mode HDR, le Live Focus, et l’indispensable mode Nuit qui aura la particularité de fonctionner même avec l’ultra grand-angle. Comme sur les S20, le Galaxy Note20 Ultra propose le mode Single Take. En gros, en un seul clic, le smartphone prend pas moins de 5 styles de photos (AI Best Moment, Ultra Wide Shot, Live Focus, AI Filter, Smart Crop) et 4 styles de vidéos jusqu’à 10 secondes (Forward et Backward Video, Forward Video, Backward Video, Video Originale). Du coup, on prend en une seule prise différents type de contenu d’un instant présent qu’on pourra facilement partager sur les réseaux sociaux. Pratique.

Dans l’absolu, on retrouve toutes les qualités en photo qu’on a pu voir avec le Galaxy S20 Ultra. Les résultats sont très similaires avec le capteur principal. En revanche, sur le S20 Ultra, avec un tel capteur, on avait vu les limites du système autofocus. Du coup, avec le Note20 Ultra, Samsung a rajouté un autofocus laser en place et lieu du capteur ToF, moins utile au final. Et pour le coup, c’est le jour et la nuit en terme de mise au point, c’est bien plus rapide et bien moins hésitant. En revanche, il faudra toujours faire attention à la zone de netteté avec ces capteurs plus grands mais en contrepartie, on retrouve un bokeh naturel qui n’est pas déplaisant. Il y a toujours un petit temps de chargement à chaque prise de vue, ce n’est pas gênant au quotidien mais ce n’est pas aussi instantané que les autres smartphones de la concurrence.

Concernant les photos mêmes, Note20 Ultra s’en sort très bien. Les photos sont un poil sur-contrastées par défaut et les couleurs restent toujours assez un poil trop chaudes par rapport à la normal. On notera aussi cette tendance des photos à être légèrement sous-exposées, ce qui aura tendance à faire perdre des détails dans les zones sombres. Mais pour le coup, on pinaille un peu et en condition de bonne luminosité, il n’y a de souci à se faire, les photos sont détaillées et nettes. On notera aussi que l’ultra grand-angle propose une bonne qualité générale, de paire avec le capteur principal.

Dans les conditions de faible luminosité, Samsung propose désormais un mode Nuit. Ce dernier avait été revu lors de la sortie des S20 pour pouvoir prendre encore plus de photos afin de les combiner (30 photos contre 14 sur le Galaxy Note10+). Si les hautes lumières sont bien contenus et les détails présentes, on aurait aimé que Samsung s’y attardent encore un peu plus pour mieux optimiser le rendu et peut-être rendre des photos plus détaillés encore. Mais encore une fois, on pinaille et par rapport à un Pixel 4a de Google, on préfère les photos du Note20 Ultra, tout simplement parce que température de couleur était plus proche de la réalité.

Mieux que des mots, des exemples concrets :

Enfin, en façade, le Galaxy Note20 Ultra reprend le capteur de 10 Mégapixels présent sur les S20 et S20+. Si on n’a pas noté de gros défauts, Samsung s’amuse toujours à lisser et « interpréter » quelque peu les clichés et si ça peut faire plaisir aux fans de selfies beauté, ceux qui sont à la recherche de résultats plus réalistes seront déçus.

Vidéo

Pour la vidéo, comme c’était déjà le cas en début d’année avec les nouveaux Galaxy S20, le Galaxy Note20 Ultra est capable d’enregistrer des vidéos allant jusqu’en 4K à 60fps et en 8K à 24fps. Attention, à cette résolution, il n’y aura qu’une stabilisation numérique et autant le dire de suite, ce n’est pas vraiment génial en terme de stabilisation. La 8K est vraiment présente ici pour des plans fixes avant tout. Par rapport au S20 Ultra, Samsung n’a pas spécialement revu sa formule et on retrouve quelques défaut comme le « Rolling Shutter » par exemple. Du coup, pour les plans fixes, les vidéos 8K impressionneront par les détails qui fourmillent, surtout dans les bonnes conditions de luminosité. A partir de ces vidéos 8K, il est toujours possible d’extraire des photos 8K de 33 Mégapixels. La qualité dépendra de votre stabilisation à ce moment précis.

A côté, on retrouve bien évidemment l’enregistrement de vidéos en 4K à 60fps et des ralentis allant jusqu’à 960fps en 720p et 240fps en Full HD. On notera la présence de la stabilisation optique sur ces résolutions plus classiques. Le Galaxy Note20 Ultra propose aussi un mode vidéo Action-Cam super stabilisé en 1080p. Avec le nouvel autofocus laser, c’est bien mieux pour les vidéos et on ne retrouve pas la lenteur de mise au point du S20 Ultra. Samsung intègre toujours un petit éditeur vidéo pour monter très rapidement vos vidéos. A noter que si vous voulez en faire plus, Adobe Rush est optimisé pour le smartphone de Samsung. Dans tous les cas, le Galaxy Note20 Ultra reste un des meilleurs smartphones pour la vidéo, juste derrière les iPhone 11 d’après nous.

Où l’acheter ?

Galerie Photo

Notre avis

On ne va pas tourner autour du pot, Samsung livre avec le Galaxy Note20 Ultra le smartphone premium qu’on est en droit d’attendre de la part du constructeur coréen. Le S20 Ultra avait laissé cette sensation d’avoir un smartphone avec lequel il manquait quelque chose. Samsung rectifie le tir pour notre plus grand plaisir avec le Note20 Ultra.

Après, comme chaque année, si le Galaxy Note20 Ultra représente bien le meilleur de Samsung, au moment de l’achat, parce que c’est un smartphone premium avec un prix premium, tout dépend de l’intérêt qu’on porte sur le S Pen. Si le stylet n’est pas dans la liste des priorités, il y aura à côté un nombre conséquent de smartphones tout aussi capable et tout aussi cher.

Maintenant, si le S Pen fait partie de la liste à cocher lors du choix du smartphone, le Galaxy Note20 Ultra est quasiment le smartphone parfait avec un design réussi, une finition impeccable, un impressionnant écran, des performances haut de gamme et surtout un S Pen ultra complet.

Et pour être honnête, avec un stylet, il n’y a pas vraiment de concurrence au final.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Design et finition enfin digne de Samsung
  • Ecran, un des meilleurs
  • Le S Pen, toujours pratique
  • Performances générales
  • Polyvalence en Photo et Vidéo
  • Prix
  • Autonomie perfectible
  • 8K anecdotique