Test

Test de Call of Duty 3 (XboX 360)

Par Anh Phan le

Le pitch Comme ses prédécesseurs Call of Duty 3 débute par une petite séance d’entraà®nement qui, en vous faisant effectuer quelques tirs, lancés de grenades et autres manoeuvres, vous apprend le maniement de votre personnage. Ensuite, sur les ordres de votre supérieur, vous vous retrouvez à  l'arrière d'un camion avec votre section, un soldat tente de vous rattraper en courant, à§a fait rire tout le monde. Soudain une explosion le tue sur place et par la même occasion, retourne le camion dans lequel vous êtiez. Vous êtes sonné, deux de vos camarades vous traà®nent hors du véhicule, mais l’un d’eux se fait trucider par une rafale de balles. L'ambiance est posée, vous n'êtes pas là  pour le paysage.

  • Le pitch
  • Comme ses prédécesseurs Call of Duty 3 débute par une petite séance d’entraà®nement qui, en vous faisant effectuer quelques tirs, lancés de grenades et autres manoeuvres, vous apprend le maniement de votre personnage.

    Ensuite, sur les ordres de votre supérieur, vous vous retrouvez à  l’arrière d’un camion avec votre section, un soldat tente de vous rattraper en courant, à§a fait rire tout le monde. Soudain une explosion le tue sur place et par la même occasion, retourne le camion dans lequel vous êtiez. Vous êtes sonné, deux de vos camarades vous traà®nent hors du véhicule, mais l’un d’eux se fait trucider par une rafale de balles. L’ambiance est posée, vous n’êtes pas là  pour le paysage.

    Vous prenez votre fusil, vous rejoignez vos camarades derrière le muret d’un cimetière. Autour de vous, tout explose : les maisons, les véhicules, etc… Une église située à  une dizaine de mètres devant vous est pulvérisée dans un nuage de fumée d’un réalisme saisissant. Ca pète de partout et on peut remarquer qu’il n’y a aucune saccade, le nouveau moteur graphique aidé par la Xbox 360 assume l’ensemble sans cligner de l’oeil.

    Puis vient le moment de passer au-dessus du muret. Une fois de l’autre cà´té, le champ de bataille est immense, la possibilité d’emprunter différentes directions vous saute aux yeux. Vous pouvez attaquer l’ennemi de la manière qui vous semble la meilleure. Un groupe d’allemands descend vos copains depuis une planque, les explosions n’arrêtent pas. Vous décidez alors de vous sortir les doigts de votre c..biiiip et vous continuez votre progression dans cet enfer tout en éliminant quelques nazis. Certains d’ailleurs battent en retraite si à§a devient trop chaud pour eux.

    Direction les habitations proches du cimetière. Tout est en ruine, un ennemi touché tente de s’enfuir péniblement avant de succomber à  ses blessures. L’immersion est totale, limite stressante.
    Au détour d’une ruine, un soldat allemand vous saute à  la gorge, marquant ainsi une des nouveautés du jeu : le corps à  corps. Il faut à  ce moment appuyer sur les gà¢chettes L et R alternativement le plus vite possible ce qui vous permettra de prendre le dessus sur lui, puis appuyer sur une touche indiquée à  l’écran afin de lui envoyer un bon coup de crosse dans la face, ouch c’était chaud…

  • La technique
  • Cà´té graphisme, c’est beau mais ce n’est pas non plus une révolution face au second opus. Ce qui impressionne ce sont les explosions qui fusent de partout ainsi que la fumée impressionnante de réalisme. Le moteur physique permet de tirer sur les abris, tonneaux et autres caisses faisant voler en éclats ceux-ci afin de pouvoir toucher l’ennemi. Les textures sont superbement réalisées et tout particulièrement la végétation, on peut même écraser l’herbe sur son passage…

    Niveau sonore, rien à  redire. Une gestion parfaite de l’environnement 5.1 rend l’ambiance encore plus immersive.

    Le gameplay reste à  l’identique de son grand frère si ce n’est les petits plus avec les « corps à  corps » et autres actions à  réaliser grà¢ce à  une succession de pressions sur certains boutons du Pad (ex : ramer afin de traverser un fleuve en barque).

  • Le mode multijoueurs
  • Je commencerai en disant que LA grosse nouveauté réside dans la possibilité d’utiliser des véhicules soit en les conduisant soit en prenant le contrà´le des armes situées dessus. On à  encore le choix entre différentes classes de soldats (fusilier, appui, infirmier,etc…). Chaque personnage possède une arme « spéciale » (ex : le sniper peut demander un tir de soutien à  l’artillerie. Et là  je peux vous dire qu’il faut bien se mettre à  l’abris). Le fun est bien là , les cartes sont immenses, les serveurs ont l’air plutà´t bien taillés puisque au dernier test nous étions 16 sur la map et aucun lag n’est venu pourrir notre session.
    En ce qui concerne les parties classées, il faut toujours attendre un peu avant le départ de celles-ci, mais ca reste dans l’ensemble raisonnable.

  • Durée de vie
  • Le mode solo n’est pas très long en niveau normal, si l’on passe au niveau commando cela ajoutera quelques heures mais rien de transcendant non plus (surtout pour les habitués).
    Par contre le mode multi, lui, promet de longs moments sur le live entre pote ou non.

  • Mon avis
  • Call of duty 3 est un très bon jeu dans l’ensemble, certes le scénario est encore linéaire, mais la liberté d’actions pendant les missions est bien plus vaste que dans le 2. Les animations sont un léger cran au-dessus et l’ambiance est bien plus apocalyptique.
    Il ne faut pas s’attendre à  une révolution, je rappelle que son petit frère ne date que d’un an. Mais les efforts effectuer par les développeurs sont notables et ont le mérite d’exister. Cela reste tout de même un FPS sur le thème de la seconde guerre mondiale, et qu’est-ce qui ressemble plus à  un jeu de guerre qu’un autre jeu de guerre ?
    Je dirai donc que pour ceux qui n’ont pas eu le plaisir de jouer au 1 et 2, et bien c’est là  l’occasion de fair l’experience COD, pour les fans je pense que je n’ai rien à  ajouter puisqu’à  cette heure vous êtes surement en pleine partie, quant aux autres laisser vous juste prendre au jeu et venez nous rejoindre sur le front.

    Note : 8/10

  • Le pitch
  • Comme ses prédécesseurs Call of Duty 3 débute par une petite séance d’entraà®nement qui, en vous faisant effectuer quelques tirs, lancés de grenades et autres manoeuvres, vous apprend le maniement de votre personnage.

    Ensuite, sur les ordres de votre supérieur, vous vous retrouvez à  l’arrière d’un camion avec votre section, un soldat tente de vous rattraper en courant, à§a fait rire tout le monde. Soudain une explosion le tue sur place et par la même occasion, retourne le camion dans lequel vous êtiez. Vous êtes sonné, deux de vos camarades vous traà®nent hors du véhicule, mais l’un d’eux se fait trucider par une rafale de balles. L’ambiance est posée, vous n’êtes pas là  pour le paysage.

    Vous prenez votre fusil, vous rejoignez vos camarades derrière le muret d’un cimetière. Autour de vous, tout explose : les maisons, les véhicules, etc… Une église située à  une dizaine de mètres devant vous est pulvérisée dans un nuage de fumée d’un réalisme saisissant. Ca pète de partout et on peut remarquer qu’il n’y a aucune saccade, le nouveau moteur graphique aidé par la Xbox 360 assume l’ensemble sans cligner de l’oeil.

    Puis vient le moment de passer au-dessus du muret. Une fois de l’autre cà´té, le champ de bataille est immense, la possibilité d’emprunter différentes directions vous saute aux yeux. Vous pouvez attaquer l’ennemi de la manière qui vous semble la meilleure. Un groupe d’allemands descend vos copains depuis une planque, les explosions n’arrêtent pas. Vous décidez alors de vous sortir les doigts de votre c..biiiip et vous continuez votre progression dans cet enfer tout en éliminant quelques nazis. Certains d’ailleurs battent en retraite si à§a devient trop chaud pour eux.

    Direction les habitations proches du cimetière. Tout est en ruine, un ennemi touché tente de s’enfuir péniblement avant de succomber à  ses blessures. L’immersion est totale, limite stressante.
    Au détour d’une ruine, un soldat allemand vous saute à  la gorge, marquant ainsi une des nouveautés du jeu : le corps à  corps. Il faut à  ce moment appuyer sur les gà¢chettes L et R alternativement le plus vite possible ce qui vous permettra de prendre le dessus sur lui, puis appuyer sur une touche indiquée à  l’écran afin de lui envoyer un bon coup de crosse dans la face, ouch c’était chaud…

  • La technique
  • Cà´té graphisme, c’est beau mais ce n’est pas non plus une révolution face au second opus. Ce qui impressionne ce sont les explosions qui fusent de partout ainsi que la fumée impressionnante de réalisme. Le moteur physique permet de tirer sur les abris, tonneaux et autres caisses faisant voler en éclats ceux-ci afin de pouvoir toucher l’ennemi. Les textures sont superbement réalisées et tout particulièrement la végétation, on peut même écraser l’herbe sur son passage…

    Niveau sonore, rien à  redire. Une gestion parfaite de l’environnement 5.1 rend l’ambiance encore plus immersive.

    Le gameplay reste à  l’identique de son grand frère si ce n’est les petits plus avec les « corps à  corps » et autres actions à  réaliser grà¢ce à  une succession de pressions sur certains boutons du Pad (ex : ramer afin de traverser un fleuve en barque).

  • Le mode multijoueurs
  • Je commencerai en disant que LA grosse nouveauté réside dans la possibilité d’utiliser des véhicules soit en les conduisant soit en prenant le contrà´le des armes situées dessus. On à  encore le choix entre différentes classes de soldats (fusilier, appui, infirmier,etc…). Chaque personnage possède une arme « spéciale » (ex : le sniper peut demander un tir de soutien à  l’artillerie. Et là  je peux vous dire qu’il faut bien se mettre à  l’abris). Le fun est bien là , les cartes sont immenses, les serveurs ont l’air plutà´t bien taillés puisque au dernier test nous étions 16 sur la map et aucun lag n’est venu pourrir notre session.
    En ce qui concerne les parties classées, il faut toujours attendre un peu avant le départ de celles-ci, mais ca reste dans l’ensemble raisonnable.

  • Durée de vie
  • Le mode solo n’est pas très long en niveau normal, si l’on passe au niveau commando cela ajoutera quelques heures mais rien de transcendant non plus (surtout pour les habitués).
    Par contre le mode multi, lui, promet de longs moments sur le live entre pote ou non.

  • Mon avis
  • Call of duty 3 est un très bon jeu dans l’ensemble, certes le scénario est encore linéaire, mais la liberté d’actions pendant les missions est bien plus vaste que dans le 2. Les animations sont un léger cran au-dessus et l’ambiance est bien plus apocalyptique.
    Il ne faut pas s’attendre à  une révolution, je rappelle que son petit frère ne date que d’un an. Mais les efforts effectuer par les développeurs sont notables et ont le mérite d’exister. Cela reste tout de même un FPS sur le thème de la seconde guerre mondiale, et qu’est-ce qui ressemble plus à  un jeu de guerre qu’un autre jeu de guerre ?
    Je dirai donc que pour ceux qui n’ont pas eu le plaisir de jouer au 1 et 2, et bien c’est là  l’occasion de fair l’experience COD, pour les fans je pense que je n’ai rien à  ajouter puisqu’à  cette heure vous êtes surement en pleine partie, quant aux autres laisser vous juste prendre au jeu et venez nous rejoindre sur le front.

    Note : 8/10