Test

Test flash : Cowon iAudio E3

Notre avis
8 / 10
Audio

Par Rédacteur Invité le

Cowon avec iAudio E3 (16 Go) nous propose un baladeur audio ultra-compact, ultra léger, qui va à l’essentiel et qui le fait bien. Alors à l’heure où beaucoup d’entre nous ont un smartphone dans leur poche, y a-t-il encore de la place pour un baladeur si petit soit-il ?

IMG_2711

Design et caractéristiques

Avec son look digne d’un produit marqué d’un fruit, son écran OLED monochrome et touches de contrôle tactiles, le Cowon iAudio E3 est séduisant. Très léger et simple d’utilisation, sa prise en main est naturelle. En noir ou blanc, épuré c’est le mot qui le caractérise le mieux. Pas une seule connectique à part le jack qui, grâce à l’adaptateur fourni, sert au transfert des fichiers. Esthétiquement, c’est sympa de ne pas avoir d’orifice supplémentaire pour l’USB, mais ça réduit la vitesse de transfert. Transférez-lui votre musique sans vous poser de question, l’iAudio E3 est capable de lire un large éventail de fichiers audio. Glissez-le dans votre poche ou clipsez-le et il vous accompagnera en musique pour votre footing sans aucun souci. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’il a été pensé puisqu’il embarque un podomètre. Mais son plus gros point fort c’est son convertisseur intégré et l’étage de sortie casque qui sont de très bonne qualité. Cowon y a mis comme cerise sur le gâteux une flopée de présélections d’égalisation JetEffect BBE+, pour vous offrir la signature sonore répondant le mieux à vos goûts (Mach3Bass, 3D Surround, MP Enhance, BBE+, etc.).

IMG_2705

IMG_2708

IMG_2707

Alors, peut-on dire que ce Cowon iAudio E3 est un baladeur audiophile ? Il lit les fichiers audio de qualité CD dans les formats lossless FLAC et WAV oui, et les restitue d’une bien meilleure façon que n’importe quel smartphone disponible sur le marché actuellement. Alors peut-être pas audiophile, car ses composants ne répondent pas aux critères de restitution de l’audio HD, mais assurément d’excellente facture sonore. La mémoire de stockage interne étant de 16 Go, vous pourrez donc stocker plusieurs milliers de fichiers MP3 ou quelques centaines de fichiers FLAC.
Le baladeur est fourni avec une paire d’écouteurs, cependant si vous voulez profiter du son, ne prenez même pas la peine de les brancher et mettez un casque de qualité.

Le son

Sur les premières écoutes, on retrouve la signature sonore des Cowon, toute de fluidité et de richesse tonale, le grave descend bien, mais sans prendre trop de place. Les différences notables lorsqu’on passe d’un casque à un autre attestent de la neutralité du iAudio E3. Les voix sont très bien rendues, et l’harmonie dynamique est toujours respectée. La scène sonore de ce baladeur coule de source, elle est large et réaliste. Sur le fameux Rolling in the Deep d’Adèle, le mariage entre le B&W P3 et le Cowon iAudio E3 fait merveille, chacun brillant par un medium travaillé, mais pas projeté. Ce n’est assurément pas le casque qui vous accompagnera en jogging, mais ça montre bien les possibilités d’un tel baladeur.

IMG_2713

IMG_2712

Sans réelle surprise, le Cowon iAudio E3 fait un sans-faute en ce qui concerne la restitution musicale. Et sa compatibilité avec des fichiers comme le FLAC Haute Définition pourrait faire la différence chez les mélomanes exigeants. Autre atout, sa possibilité de configurer le son selon ses goûts.

Conclusion

Au bilan, le Cowon iAudio E3 s’avère aussi bon musicalement qu’il est compact. Son ergonomie rapide à appréhender et son interface basique, mais intuitive en font un très bon compagnon de sport. Dommage que cela soit au prix de presque 100 euros. Si on a déjà un smartphone à plus de 500 euros, le surcoût d’une fonction déjà présente peut en rebuter plus d’un, mais les mélomanes sportifs ne seront pas déçus.

Cowon avec iAudio E3 (16 Go) nous propose un baladeur audio ultra-compact, ultra léger, qui va à l’essentiel et qui le fait bien. Alors à l’heure où beaucoup d’entre nous ont un smartphone dans leur poche, y a-t-il encore de la place pour un baladeur si petit soit-il ?

IMG_2711

Design et caractéristiques

Avec son look digne d’un produit marqué d’un fruit, son écran OLED monochrome et touches de contrôle tactiles, le Cowon iAudio E3 est séduisant. Très léger et simple d’utilisation, sa prise en main est naturelle. En noir ou blanc, épuré c’est le mot qui le caractérise le mieux. Pas une seule connectique à part le jack qui, grâce à l’adaptateur fourni, sert au transfert des fichiers. Esthétiquement, c’est sympa de ne pas avoir d’orifice supplémentaire pour l’USB, mais ça réduit la vitesse de transfert. Transférez-lui votre musique sans vous poser de question, l’iAudio E3 est capable de lire un large éventail de fichiers audio. Glissez-le dans votre poche ou clipsez-le et il vous accompagnera en musique pour votre footing sans aucun souci. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’il a été pensé puisqu’il embarque un podomètre. Mais son plus gros point fort c’est son convertisseur intégré et l’étage de sortie casque qui sont de très bonne qualité. Cowon y a mis comme cerise sur le gâteux une flopée de présélections d’égalisation JetEffect BBE+, pour vous offrir la signature sonore répondant le mieux à vos goûts (Mach3Bass, 3D Surround, MP Enhance, BBE+, etc.).

IMG_2705

IMG_2708

IMG_2707

Alors, peut-on dire que ce Cowon iAudio E3 est un baladeur audiophile ? Il lit les fichiers audio de qualité CD dans les formats lossless FLAC et WAV oui, et les restitue d’une bien meilleure façon que n’importe quel smartphone disponible sur le marché actuellement. Alors peut-être pas audiophile, car ses composants ne répondent pas aux critères de restitution de l’audio HD, mais assurément d’excellente facture sonore. La mémoire de stockage interne étant de 16 Go, vous pourrez donc stocker plusieurs milliers de fichiers MP3 ou quelques centaines de fichiers FLAC.
Le baladeur est fourni avec une paire d’écouteurs, cependant si vous voulez profiter du son, ne prenez même pas la peine de les brancher et mettez un casque de qualité.

Le son

Sur les premières écoutes, on retrouve la signature sonore des Cowon, toute de fluidité et de richesse tonale, le grave descend bien, mais sans prendre trop de place. Les différences notables lorsqu’on passe d’un casque à un autre attestent de la neutralité du iAudio E3. Les voix sont très bien rendues, et l’harmonie dynamique est toujours respectée. La scène sonore de ce baladeur coule de source, elle est large et réaliste. Sur le fameux Rolling in the Deep d’Adèle, le mariage entre le B&W P3 et le Cowon iAudio E3 fait merveille, chacun brillant par un medium travaillé, mais pas projeté. Ce n’est assurément pas le casque qui vous accompagnera en jogging, mais ça montre bien les possibilités d’un tel baladeur.

IMG_2713

IMG_2712

Sans réelle surprise, le Cowon iAudio E3 fait un sans-faute en ce qui concerne la restitution musicale. Et sa compatibilité avec des fichiers comme le FLAC Haute Définition pourrait faire la différence chez les mélomanes exigeants. Autre atout, sa possibilité de configurer le son selon ses goûts.

Conclusion

Au bilan, le Cowon iAudio E3 s’avère aussi bon musicalement qu’il est compact. Son ergonomie rapide à appréhender et son interface basique, mais intuitive en font un très bon compagnon de sport. Dommage que cela soit au prix de presque 100 euros. Si on a déjà un smartphone à plus de 500 euros, le surcoût d’une fonction déjà présente peut en rebuter plus d’un, mais les mélomanes sportifs ne seront pas déçus.

Notre avis

Compact

8 / 10