Test

Test flash : Sosh Mobile

Notre avis
6 / 10
Android

Par Pierre le

Vous êtes chez Sosh et vous cherchez un smartphone performant pour pas cher ? Ca tombe bien, puisqu’Orange a pensé à vous avec le Sosh Mobile. Mobile offert avec un forfait Sosh, le Sosh Mobile se veut un smartphone d’entrée de gamme agréable à utiliser. En réalité, il s’agit là d’un Alcatel One Touch Idol Mini vendu en nom propre par l’opérateur. Mais il a d’autres atouts dans son sac, comme les applications natives vous permettant de gérer votre forfait, par exemple.

Design

DSC03533

Première chose qui frappe, c’est la finition du Sosh Mobile. Le terminal est bien fini, beau et agréable en main. Avec sa coque en imitation alu et son design sobre, le Sosh Mobile surprend. Autre chose agréable, sa prise en main. Le mobile ne fait en effet que 96 grammes. Un poids plume qui se ressent une fois en main. Pour l’occasion, le Sosh Mobile a customisé sa coque arrière. Ainsi, vous aurez une coque bariolée de hashtag sur toute la longueur, avec le logo Sosh incrusté, bien sûr.

Pour le reste, c’est du grand classique. Nous avons le boutons et la prise Jack 3.5 mm sur la tranche supérieure, les boutons de volume et les capots pour carte Sim et MicroSD sur les côtés. On regrettera cependant la présence des trois boutons sensitifs au bas de l’appareil. Bon, certes, cela peut être une question de goût, mais on se demande tout de même pourquoi Alcatel n’a pas utilisé les boutons logiciels pour grappiller encore quelques centimètres. Mais c’est pour chipoter.

DSC03522

Pour un smartphone dit bas de gamme, le Sosh Mobile s’en tire avec les honneurs. Léger, fin, compact, beau, agréable, il a tout d’un grand. Mais il faut tout de même admettre que si le petit terminal a tout d’un grand au niveau du visuel, c’est tout autre chose concernant les performances. Sans être honteuses, elles n’arrivent logiquement pas à la cheville de la concurrence haut de gamme.

Caractéristiques

Le Sosh Mobile se défend tout de même bien pour un smartphone d’entrée de gamme grâce à des caractéristiques plus que correctes. Nous avons donc un écran IPS de 4,3 pouces d’une définition de 480 x 854 pixels, soit 228 ppi. À l’intérieur, nous avons un processeur dual-core MTK MT6572 cadencé à 1,2 Ghz, 512 Mo de RAM, 2 Go de mémoire extensible via microSD et une batterie de 1 700 mAh. Concernant l’APN, celui situé au dos de l’appareil fait 5 mégapixels et est capable de filmer en 720p. Le Sosh est également équipé d’une caméra frontale de 0,3 mégapixels.

DSC03528

En vrac, nous avons également un bluetooth 4.0, un Wifi 802.11b/g/n et un DAS de 0.57. Notons que le smartphone tourne sous Android 4.2.2 avec une légère surcouche Sosh (vraiment presque invisible, pour le coup). Le smartphone ne pèse que 96 grammes pour des dimensions de 12,71 x 6,2 x 0,8 cm.

Bon, c’est vrai que le Sosh n’est pas un foudre de guerre, mais pour une utilisation dite normale, ça suffit amplement. En effet, malgré tout, le Sosh Mobile est un réel plaisir à utiliser.

DSC03538

Utilisation

Côté utilisation, le Sosh mobile rempli son contrat en proposant une interface fluide, un écran de qualité et une surcouche légère. En effet, sur l’écran en lui même, bien qu’il n’adopte pas une définition très importante (480 x 854 pixels), il s’avère bien fini et surtout agréable à l’œil. La luminosité est parfaite et parfaitement calibrée par défaut. De même, le contraste est à la hauteur et les couleurs sont retranscrites fidèlement. L’angle de vision est également très large, ce qui permet une utilisation de côté sans aucun souci particulier. On regrettera seulement des noirs peu profonds qui tirent vers le bleu vert. Mais c’est un détail. Un bel écran servi par une interface fluide.

Screenshot_2013-11-05-11-01-25

Alors que nous avons vu des smartphones plus puissants connaître des saccades sur Android, ce n’est pas le cas du Sosh. Dans les menus, tout est fluide et coule parfaitement, même avec beaucoup d’applications ouvertes. Une optimisation à saluer et qui est rare sur les smartphones d’entrée de gamme.

Côté surcouche, comme dit plus haut, celle-ci est très légère. Ici, l’aspect visuel d’Android n’est pas modifié, une bonne chose pour les amateurs d’Android pur. Il faut farfouiller pour trouver les modifications. Par exemple, il est possible d’installer des widgets directement sur l’écran de verrouillage. Ce dernier peut alors servir de HUB, avant même que vous ne déverrouilliez votre smartphone. De plus, le mobile dispose d’applications natives comme Sosh TV ou My Sosh. Nul besoin de vous décrire la première, son nom parlant pour elle. Pour la seconde, il s’agit là d’un gestionnaire de votre compte Sosh. Une application bien pratique qui ravira ceux suivant leur consommation de près. Certes, elle n’a rien de révolutionnaire, mais c’est toujours un plus de retrouver ce type d’application.

Screenshot_2013-11-05-11-02-04

Multimédia et son

Le smartphone de Sosh est un smartphone complet au niveau du multimédia, sans pour autant briller. En effet, concernant les formats vidéos acceptés sur le smartphone, c’est du grand classique, puisque nous avons là un Android quasiment pur. Le lecteur de base est donc suffisant. Mais si vous voulez aller plus loin, nous vous recommandons de télécharger un moteur tiers qui fonctionne mieux sur certains formats comme le mp4. À part ça, le smartphone vous permettra de lire sans problème une vidéo en 1080p avec des sous-titres. Nous n’avons pas constaté de problèmes particuliers lors de nos tests.

Côté son, le Sosh se défend aussi. Le haut-parleur incrusté est étonnamment bon, sans vraiment être exceptionnel. Si vous souhaitez écouter de la musique sur le haut-parleur, pas de souci, nous sommes loin des hauts-parleurs de Sony ou de Huawei, par exemple, qui ne brillent pas par leur qualités.

Jeux

Screenshot_2013-11-05-11-04-36

En investissant dans un Sosh Mobile, vous serez conscient d’avoir là de l’entrée de gamme. N’espérez donc pas trop sur la partie gaming. Si les vieux jeux comme Shadowgun ou GTA 3 ne posent pas trop de problèmes (et encore, il y a quelques ralentissements parfois et ce n’est pas très beau), les jeux demandant beaucoup de ressources sont injouables, certains refusant même de se lancer. Envie de vous faire un petit Real Racing 3 ? Un FIFA 14 ? Un Dungeon Hunter 4 ? Oubliez l’idée, le Sosh Mobile n’est pas fait pour ça.

Photos

L’appareil photo du Sosh Mobile est un des gros points noir du mobile. On s’en doutait, avec un APN de 5 mégapixels. Difficulté de mise au point, couleurs non respectées, capteur qui devient fou dès que la lumière vient à manquer. Le Sosh Mobile ne vous servira pas à prendre des photos pour faire de beaux clichés. Cependant, cela conviendra parfaitement à ceux qui aiment partager des photos sur les réseaux sociaux, mais c’est tout.

Côté logiciel, rien de nouveau sous le soleil puisque nous avons là le logiciel photo d’Android. Vous pourrez donc, si le cœur vous en dit, modifier le cadrage, faire des panoramas ou même rajouter quelques effets sépias à vos prises de vue. Classique, mais efficace.

IMG_20131105_110631

IMG_20131105_110617

IMG_20131105_111609

Autonomie

S’il y a bien un point où le Sosh Mobile surprend, c’est sur l’autonomie. La batterie, de 1 700 mAh, dispose d’une durée d’utilisation qui le place parmi les meilleurs du marché. C’est bien simple, en deux jours, après une utilisation dite normale, la batterie du smartphone était encore juste au dessus de la barre des 50%. Une autonomie performante qui s’explique par le fait que l’écran consomme peu d’énergie et que le processeur n’est pas très gourmand en ressources. Un très bon point.

Benchmark

On va finir ce test par la traditionnelle séance de benchmark. Notons que le bench Epic Citadel ne sera pas représenté ici. En effet, impossible de lancer l’application sur le Sosh Mobile, celle-ci crachant lors du démarrage. Un crash qui sévit également sur les jeux gourmands du moment et qui montre que le smartphone n’est absolument pas destiné aux jeux.

Antutu

Screenshot_2013-11-04-23-54-43

Quadrant

Screenshot_2013-11-04-23-56-18

3DMark

Screenshot_2013-11-05-09-07-08

Verdict

Le Sosh Mobile est l’un des meilleurs smartphones entrée de gamme du marché. Cette gamme a toujours oscillé entre médiocrité et passable, mais l’Alcatel One Touch Idol Mini montre qu’il est possible de faire du pas cher de qualité. Certes, il ne conviendra pas à tous les utilisateurs, mais il suffira amplement pour d’autres. Ici, le smartphone est estampillé Sosh, ce dernier a ajouté quelques petits fonctionnalités, sans forcément tout chambouler. Un bon smartphone qui ravira les petits budgets.

Vous êtes chez Sosh et vous cherchez un smartphone performant pour pas cher ? Ca tombe bien, puisqu’Orange a pensé à vous avec le Sosh Mobile. Mobile offert avec un forfait Sosh, le Sosh Mobile se veut un smartphone d’entrée de gamme agréable à utiliser. En réalité, il s’agit là d’un Alcatel One Touch Idol Mini vendu en nom propre par l’opérateur. Mais il a d’autres atouts dans son sac, comme les applications natives vous permettant de gérer votre forfait, par exemple.

Design

DSC03533

Première chose qui frappe, c’est la finition du Sosh Mobile. Le terminal est bien fini, beau et agréable en main. Avec sa coque en imitation alu et son design sobre, le Sosh Mobile surprend. Autre chose agréable, sa prise en main. Le mobile ne fait en effet que 96 grammes. Un poids plume qui se ressent une fois en main. Pour l’occasion, le Sosh Mobile a customisé sa coque arrière. Ainsi, vous aurez une coque bariolée de hashtag sur toute la longueur, avec le logo Sosh incrusté, bien sûr.

Pour le reste, c’est du grand classique. Nous avons le boutons et la prise Jack 3.5 mm sur la tranche supérieure, les boutons de volume et les capots pour carte Sim et MicroSD sur les côtés. On regrettera cependant la présence des trois boutons sensitifs au bas de l’appareil. Bon, certes, cela peut être une question de goût, mais on se demande tout de même pourquoi Alcatel n’a pas utilisé les boutons logiciels pour grappiller encore quelques centimètres. Mais c’est pour chipoter.

DSC03522

Pour un smartphone dit bas de gamme, le Sosh Mobile s’en tire avec les honneurs. Léger, fin, compact, beau, agréable, il a tout d’un grand. Mais il faut tout de même admettre que si le petit terminal a tout d’un grand au niveau du visuel, c’est tout autre chose concernant les performances. Sans être honteuses, elles n’arrivent logiquement pas à la cheville de la concurrence haut de gamme.

Caractéristiques

Le Sosh Mobile se défend tout de même bien pour un smartphone d’entrée de gamme grâce à des caractéristiques plus que correctes. Nous avons donc un écran IPS de 4,3 pouces d’une définition de 480 x 854 pixels, soit 228 ppi. À l’intérieur, nous avons un processeur dual-core MTK MT6572 cadencé à 1,2 Ghz, 512 Mo de RAM, 2 Go de mémoire extensible via microSD et une batterie de 1 700 mAh. Concernant l’APN, celui situé au dos de l’appareil fait 5 mégapixels et est capable de filmer en 720p. Le Sosh est également équipé d’une caméra frontale de 0,3 mégapixels.

DSC03528

En vrac, nous avons également un bluetooth 4.0, un Wifi 802.11b/g/n et un DAS de 0.57. Notons que le smartphone tourne sous Android 4.2.2 avec une légère surcouche Sosh (vraiment presque invisible, pour le coup). Le smartphone ne pèse que 96 grammes pour des dimensions de 12,71 x 6,2 x 0,8 cm.

Bon, c’est vrai que le Sosh n’est pas un foudre de guerre, mais pour une utilisation dite normale, ça suffit amplement. En effet, malgré tout, le Sosh Mobile est un réel plaisir à utiliser.

DSC03538

Utilisation

Côté utilisation, le Sosh mobile rempli son contrat en proposant une interface fluide, un écran de qualité et une surcouche légère. En effet, sur l’écran en lui même, bien qu’il n’adopte pas une définition très importante (480 x 854 pixels), il s’avère bien fini et surtout agréable à l’œil. La luminosité est parfaite et parfaitement calibrée par défaut. De même, le contraste est à la hauteur et les couleurs sont retranscrites fidèlement. L’angle de vision est également très large, ce qui permet une utilisation de côté sans aucun souci particulier. On regrettera seulement des noirs peu profonds qui tirent vers le bleu vert. Mais c’est un détail. Un bel écran servi par une interface fluide.

Screenshot_2013-11-05-11-01-25

Alors que nous avons vu des smartphones plus puissants connaître des saccades sur Android, ce n’est pas le cas du Sosh. Dans les menus, tout est fluide et coule parfaitement, même avec beaucoup d’applications ouvertes. Une optimisation à saluer et qui est rare sur les smartphones d’entrée de gamme.

Côté surcouche, comme dit plus haut, celle-ci est très légère. Ici, l’aspect visuel d’Android n’est pas modifié, une bonne chose pour les amateurs d’Android pur. Il faut farfouiller pour trouver les modifications. Par exemple, il est possible d’installer des widgets directement sur l’écran de verrouillage. Ce dernier peut alors servir de HUB, avant même que vous ne déverrouilliez votre smartphone. De plus, le mobile dispose d’applications natives comme Sosh TV ou My Sosh. Nul besoin de vous décrire la première, son nom parlant pour elle. Pour la seconde, il s’agit là d’un gestionnaire de votre compte Sosh. Une application bien pratique qui ravira ceux suivant leur consommation de près. Certes, elle n’a rien de révolutionnaire, mais c’est toujours un plus de retrouver ce type d’application.

Screenshot_2013-11-05-11-02-04

Multimédia et son

Le smartphone de Sosh est un smartphone complet au niveau du multimédia, sans pour autant briller. En effet, concernant les formats vidéos acceptés sur le smartphone, c’est du grand classique, puisque nous avons là un Android quasiment pur. Le lecteur de base est donc suffisant. Mais si vous voulez aller plus loin, nous vous recommandons de télécharger un moteur tiers qui fonctionne mieux sur certains formats comme le mp4. À part ça, le smartphone vous permettra de lire sans problème une vidéo en 1080p avec des sous-titres. Nous n’avons pas constaté de problèmes particuliers lors de nos tests.

Côté son, le Sosh se défend aussi. Le haut-parleur incrusté est étonnamment bon, sans vraiment être exceptionnel. Si vous souhaitez écouter de la musique sur le haut-parleur, pas de souci, nous sommes loin des hauts-parleurs de Sony ou de Huawei, par exemple, qui ne brillent pas par leur qualités.

Jeux

Screenshot_2013-11-05-11-04-36

En investissant dans un Sosh Mobile, vous serez conscient d’avoir là de l’entrée de gamme. N’espérez donc pas trop sur la partie gaming. Si les vieux jeux comme Shadowgun ou GTA 3 ne posent pas trop de problèmes (et encore, il y a quelques ralentissements parfois et ce n’est pas très beau), les jeux demandant beaucoup de ressources sont injouables, certains refusant même de se lancer. Envie de vous faire un petit Real Racing 3 ? Un FIFA 14 ? Un Dungeon Hunter 4 ? Oubliez l’idée, le Sosh Mobile n’est pas fait pour ça.

Photos

L’appareil photo du Sosh Mobile est un des gros points noir du mobile. On s’en doutait, avec un APN de 5 mégapixels. Difficulté de mise au point, couleurs non respectées, capteur qui devient fou dès que la lumière vient à manquer. Le Sosh Mobile ne vous servira pas à prendre des photos pour faire de beaux clichés. Cependant, cela conviendra parfaitement à ceux qui aiment partager des photos sur les réseaux sociaux, mais c’est tout.

Côté logiciel, rien de nouveau sous le soleil puisque nous avons là le logiciel photo d’Android. Vous pourrez donc, si le cœur vous en dit, modifier le cadrage, faire des panoramas ou même rajouter quelques effets sépias à vos prises de vue. Classique, mais efficace.

IMG_20131105_110631

IMG_20131105_110617

IMG_20131105_111609

Autonomie

S’il y a bien un point où le Sosh Mobile surprend, c’est sur l’autonomie. La batterie, de 1 700 mAh, dispose d’une durée d’utilisation qui le place parmi les meilleurs du marché. C’est bien simple, en deux jours, après une utilisation dite normale, la batterie du smartphone était encore juste au dessus de la barre des 50%. Une autonomie performante qui s’explique par le fait que l’écran consomme peu d’énergie et que le processeur n’est pas très gourmand en ressources. Un très bon point.

Benchmark

On va finir ce test par la traditionnelle séance de benchmark. Notons que le bench Epic Citadel ne sera pas représenté ici. En effet, impossible de lancer l’application sur le Sosh Mobile, celle-ci crachant lors du démarrage. Un crash qui sévit également sur les jeux gourmands du moment et qui montre que le smartphone n’est absolument pas destiné aux jeux.

Antutu

Screenshot_2013-11-04-23-54-43

Quadrant

Screenshot_2013-11-04-23-56-18

3DMark

Screenshot_2013-11-05-09-07-08

Verdict

Le Sosh Mobile est l’un des meilleurs smartphones entrée de gamme du marché. Cette gamme a toujours oscillé entre médiocrité et passable, mais l’Alcatel One Touch Idol Mini montre qu’il est possible de faire du pas cher de qualité. Certes, il ne conviendra pas à tous les utilisateurs, mais il suffira amplement pour d’autres. Ici, le smartphone est estampillé Sosh, ce dernier a ajouté quelques petits fonctionnalités, sans forcément tout chambouler. Un bon smartphone qui ravira les petits budgets.

Notre avis

Bon

6 / 10